Navigation – Plan du site
Notices auteurs

Courtes notices bio-bibliographiques des auteurs

Texte intégral

Ibtissem Chachou

1Ibtissem Chachou est professeure de l’enseignement supérieur en Sciences du langage à l’Université de Mostaganem en Algérie. Elle a publié plusieurs articles scientifiques sur le contact des langues en contexte médiatique, le statut des langues en Algérie et la question des langues en rapport avec les dynamiques urbaines au Maghreb. De 2013 à 2016, elle a dirigé un projet de recherche d’établissement au sein du Centre de recherche en Anthropologie sociale et culturelle (CRASC) intitulé Analyse par contextualisation des urbanités socio-langagières. Approches discursive et sociolinguistique de la ville de Mostaganem. Le dernier ouvrage qu’elle a publié – Sociolinguistique du Maghreb – est paru aux éditions Hibr (Alger) en 2018 ; un chapitre est consacré à la sociolinguistique urbaine et à la dialectologie dite du monde arabe. Elle est également l’auteure de La situation sociolinguistique en Algérie : pratiques plurilingues et variétés à l’œuvre (2013, L’Harmattan) et coordinatrice, avec M. Stambouli, de l’ouvrage collectif Pour un plurilinguisme algérien intégré (2016, Riveneuve).
ibtissemchachou@yahoo.fr

Gülçin Erdi

2Gülçin Erdi est chercheuse au CNRS, membre de l’UMR CITERES et enseigne également à l’Université de Tours. Elle travaille actuellement sur le pouvoir d’agir et la participation des citoyens dans le quartier du Sanitas à Tours dans le cadre d’un projet de recherche régional (ENGAGIR). Ses recherches portent notamment sur les formes de résistances dans l’espace urbain et leur articulation aux questions identitaires, de justice spatiale et de droit à la ville dans un contexte de fabrique néolibéral des villes en Turquie. Elle a récemment co-publié Identity, Justice and Resistance in the Neoliberal City (Palgrave, 2017) et a dirigé un numéro special Cities, Subjectivities and Forms of Resistance in Turkey dans la revue Alternatif Politika, (2018, no 11.2).
gulcin.lelandais@univ-tours.fr

Alla-Eddine Fenchouch

3Alla-Eddine Fenchouch est docteur en Urbanisme. Il a soutenu en juillet 2019 une thèse de doctorat réalisée à la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université de Constantine 3, intitulée Recompositions de la centralité dans la ville de Skikda : fonctions, pratiques et représentations. Actuellement, il est enseignant contractuel à la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme (Université de Constantine 3). Ses recherches portent sur les évolutions récentes qui caractérisent les villes algériennes : les dynamiques de redistribution socio-spatiale, l’émergence de nouvelles centralités commerciales et l’analyse des pratiques d’appropriation et/ou de réappropriation des espaces urbains. Il a récemment publié « Dynamiques marchandes et nouvelles centralités dans une ville portuaire algérienne : Skikda » dans la revue Cybergeo (European Journal of Geography), 2019, en collaboration avec R. Tamine.
fenchouchallaeddine@gmail.com

Zara Fournier

4Zara Fournier est docteure en Géographie de l’Université de Tours, rattachée au laboratoire CITERES, équipe EMAM (Monde arabe et Méditerranée). Sa thèse – soutenue le 5 juillet 2019 – porte sur les fabriques des lieux de mémoire au Sud du Liban en situation conflictuelle (de 1978 à aujourd’hui). Elle s’intéresse à l’étude des rapports entre reconfigurations territoriales, représentations du passé, et dynamiques sociales au Moyen-Orient et dans le monde arabe. Elle a participé aux programmes de recherche de l’ANR « Marges » (CITERES 7324, GRED 220) coordonné par Nora Semmoud (CITERES, Université de Tours) et de l’AUF « Patrimoines en guerre autour de la Méditerranée », coordonné par Caecilia Pieri (IFPO, Beyrouth). Elle est associée au Département d’Études contemporaines de l’IFPO à Beyrouth (http://www.ifporient.org/​zara-fournier/​). Elle a co-dirigé l’ouvrage intitulé Géographie des fantômes, numéro thématique 106 de la revue Géographie et Cultures (2018, L’Harmattan).
zaradfournier@gmail.com

Amaria Lachelache

Docteure en Sociologie-Anthropologie, Amaria Lachelache est enseignante vacataire à l’Université Oran 2 Mohamed Ben Ahmed et responsable du service « Bibliothèques communales » au sein de la Direction de la Culture de la wilaya d’Aïn Témouchent (Ouest algérien). Elle s’intéresse aux dimensions anthropologiques des villes algériennes et a mené ses recherches autour de la question des déchets urbains dans les espaces urbains en privilégiant le point de vue des résidents et celui des enfants qu’elle a rencontrés dans les écoles primaires. Elle a publié un article intitulé « La notion d’espace public selon l’École de Francfort » (en arabe) dans la revue AT-Tadouin (no 8, 2016) de l’École doctorale en Sciences sociales et humaines de l’Université d’Oran 2.
lachelache27@yahoo.fr

Abdelkader Lakjâa

5Professeur, sociologue de formation et anthropologue de conversion, membre fondateur du Centre de recherche en Anthropologie sociale et culturelle (CRASC, URASC en 1985), Abdelkader Lakjaa a développé des recherches sur le prolétariat agricole et élargi son champ d’investigation à la question urbaine à partir des marges : habitat et activités informels, jeunesse et vulnérabilité sociale, vie associative et urbanisation en Algérie. Face à ce qu’il qualifie de « société en émergence », il s’est trouvé amené à adopter la posture anthropologique. Il a organisé plusieurs manifestations scientifiques et cordonné deux ouvrages : Sociologie et société en Algérie (2004, Alger, Casbah) et Abdelkader Djaghloul, l’homme et l’œuvre (2015, Oran, Éd. de l’Université). Il a également publié plusieurs articles dont notamment « Algérie : sens et enjeux d’une urbanisation par le bas », in M. Carmes et J.-M. Noyer, Devenirs urbains, 2014, Éd. des Mines) ; « Femmes algériennes dans le commerce transnational informel », Kalim (no 3, 2014) ; « Les jeunes en Algérie : un désordre sociétaire porteur de nouveaux liens sociaux », SpécifiCités (no 6, 2015) ; « Être anthropologue chez soi : un point de vue algérien », Le changement social (no 4, 2017 [en arabe]).
lakjaa2016abdelkader@gmail.com

Abdallah Moussalih

6Abdellah Moussalih est docteur en Urbanisme et Aménagement de l’Institut national d’Aménagement et d’Urbanisme de Rabat. Ses recherches portent sur les espaces publics urbains, en particulier au prisme du projet urbain comme catalyseur de la fabrique de l’espace public, leur composition sociale, usages, pratiques et perceptions sociales à partir de ses terrains à Rabat au Maroc.
Articles publiés :
2017 : « Les berges du Bouregreg : d’un espace qui traverse le temps à une scène de théâtralité (cas du quai de Rabat) », Le carnet de recherche du Centre Jacques-Berque. https://cjb.hypotheses.org/​author/​doctorantinau
2018 : « Usages, pratiques et représentations sociales des espaces publics contemporains à Rabat Salé (Maroc) : cas de l’esplanade de Bab Lamrissa à Salé et du quai de Rabat », Urbia, no 4.
moussalihmail@yahoo.fr

Marta Pappalardo

Marta Pappalardo est architecte, docteure en Aménagement de l’espace, Urbanisme et actuellement ATER à l’Université Grenoble-Alpes. Ses thèmes de recherche, entre ethnographie et analyse de l’espace urbain, se déploient sur des territoires diversifiés : de l’Europe à l’Afrique, des écoquartiers aux bidonvilles. Sa méthodologie interdisciplinaire croise l’étude des pratiques d’occupation de l’espace avec l’analyse des configurations sociales et des dynamiques de pouvoir dans les transformations urbaines. Parmi ses publications récentes, on peut citer son article sur « Patrimonialisation et aménagement urbain au centre-ville du Caire entre nostalgie du passé et construction de l’avenir », (lo Squaderno, no 43, 2017) / https://doaj.org/​article/​33f49b5f535f42c089653975140726f0 et celui sur « La construction des discours sur la ville, entre production urbaine et subalternité interne » (Cultures-Kairós, no 9, 2018) / https://revues.mshparisnord.fr/​cultureskairos/​index.php?id=1732.
marta.pappalardo84@gmail.com

Rachid Tamime

7Rachid Tamine est maître de conférences de Géographie urbaine à la Faculté d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université Constantine 3. Il a soutenu en 2009 un doctorat d’État à l’Université Mentouri de Constantine sur la problématique de l’habitat en Algérie. Depuis 1987, il est enseignant-chercheur à l’Institut d’Architecture et d’Urbanisme de l’Université Mentouri de Constantine. Il fait partie du laboratoire [De] L’Architecture à l’Urbanisme : Technique, Espace et Société (LAUTES). Il est chef d’équipe de recherche et membre du comité scientifique du laboratoire LAUTES. Il a récemment mené des études sur la qualité de l’habitat ainsi que sur le rôle du tourisme dans le développement local.
tamine.rachid@gmail.com

Stella Volpe

8Stella Volpe est chercheure et docteure en Science politique au laboratoire Croyances, Histoire, Espaces, Régulation politique et administrative (CHERPA / Sciences Po Aix), où elle a soutenu une thèse sous la direction de Jean-Pierre Gaudin, intitulée Quels droits politiques pour les non-citoyens ? Genèse de l’expérience de représentation à Rome (2000-2008). Ses recherches portent notamment sur la démocratie locale, la démocratie directe, la démocratie représentative et sur les transformations de l’action publique, privilégiant une approche comparative, diachronique ou synchronique. L’ambition interdisciplinaire, qui est au cœur de son activité scientifique, se retrouve dans sa production scientifique. Parmi ses plus récentes publications, mentionnons « Le droit de vote des étrangers résidant en Italie. Évolution jurisprudentielle, interprétation “authentique” et effets juridiques », in Droits en mutation (2019), et « La gouvernance à double-face et la démocratie : un rapport ambigu », contribution à l’ouvrage collectif dirigé par A. Arienzo et F. Scamardella, portant sur la vulnérabilité et les dispositifs d’exclusion (2019).
dr.s.renard@outlook.fr

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Courtes notices bio-bibliographiques des auteurs », Les Cahiers d’EMAM [En ligne], 31 | 2019, mis en ligne le 25 septembre 2019, consulté le 14 novembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/emam/2208 ; DOI : 10.4000/emam.2208

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les Cahiers d'EMAM est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page