Navigation – Plan du site
19 | Filage – Gastel - Gabriel Camps (dir.)
F
F26

Filfila

C. El Briga
p. 2845

Entrées d’index

Mots clés :

Algérie, Géographie, Marbre
Haut de page

Texte intégral

1Carrière de marbre située dans la partie occidentale du massif de l’Edough*, à 23 km à l’est de Skikda, par la route littorale (Atlas archéol. de l’Algérie, feuille 9, n° 3). Exploitée dès l’Antiquité, la carrière du Filfila fournissait le fameux marbre numidique dont Pline disait qu’il était avec les ferae numidicae (les fauves) la principale production de la Numidie (V, 22). Les carrières du Filfila ne sont pas les seules carrières de marbre numidique exploitées à l’époque romaine, aussi importantes étaient celles de Simithu (Chemtou) dont l’un des ateliers était dit “royal” (C.I.L., VIII, 14 578, 14 583 : officina regia), ce qui permet de penser que l’exploitation avait commencé sous les rois numides ; de fait dès le dernier siècle de la République le marbre numidique était expédié à Rome. Suétone (Caesar, 85,2) nous apprend qu’une colonne monolithique de 20 pieds fut érigée en l’honneur de César après son assassinat, mais on ne sait si ce marbre numidique provenait du Filfila, de Simithu ou d’une autre carrière. Rome n’était pas seule à bénéficier des importations de marbre numidique : Hadrien commanda cent colonnes pour le gymnase d’Olympie. Cette exploitation des carrières numides fut si intense que Ch. Tissot avait pensé qu’elles étaient épuisées dès l’époque romaine. Or Sidoine Apollinaire connaît encore une variété du marbre numidique, d’un blanc éclatant qu’il compare à l’ivoire (Carm. V, 37-38, IX, 18-19, XXII, 138-139).

2Le marbre numidique se présente sous divers aspects ; au Filfila on trouve des matériaux de toutes nuances allant du blanc au noir, le plus réputé est un marbre blanc saccharoïde à grain fin qui mérite d’être qualifié de “statuaire” ; à Simithu, ce sont les marbres polychromes, jaunes veinés de rouge, qui l’emportent et servent à qualifier le marbre numidique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

C. El Briga, « Filfila », Encyclopédie berbère [En ligne], document F26, mis en ligne le 01 juin 2011, consulté le 29 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/1938

Haut de page

Auteur

C. El Briga

Articles du même auteur

  • B95
    Bou Taleb [Texte intégral]
    Paru dans Encyclopédie berbère
  • B116
    Burnous [Texte intégral]
    Paru dans Encyclopédie berbère
  • B80
    Bizerte [Texte intégral]
    (Bensert)
    Paru dans Encyclopédie berbère
  • A162
    ʿAlī Ben Ghāniya [Texte intégral]
    Paru dans Encyclopédie berbère
  • A37
    Abū Zaiyān [Texte intégral]
    (Abelwadides)
    Paru dans Encyclopédie berbère
  • A81
    Afṭasides [Texte intégral]
    (voir Al Andalūs, Les Berbères en Andalūs)
    Paru dans Encyclopédie berbère
  • Tous les textes...
Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page