Navigation – Plan du site

AccueilVolumes36Oukaïmeden : Note linguistique

O47

Oukaïmeden : Note linguistique

Salem Chaker
p. 5974-5975

Entrées d’index

Haut de page

Notes de la rédaction

[Avec les précieuses indications et suggestions de Abdellah Bounfour et Kamal Naït-Zerrad]

Texte intégral

1Emile Laoust (d’après les cartes de Jean Dresch) donne la forme Akaimedden qui paraît douteuse (Contribution à une étude de la toponymie du Haut Atlas, Paris, Geuthner, 1942, p. 21, no 3), à moins que Oukaïmeden [ukayməddən] soit une forme nominale à l’Etat d’Annexion*, qui supposerait un Etat Libre [akayməddən], mais cela ne semble pas correspondre à l’usage des habitants de la région. L’étymologie qu’il en propose est aussi très peu convaincante et inutilement complexe. On en retiendra seulement que le nom berbère du massif est sans aucun doute un composé, qui doit s’analyser en u/akay + məddən.

2Le second élément, məddən, ne pose aucun problème d’identification : c’est un nominal (pluriel à valeur de collectif), très largement répandu dans l’ensemble du berbère : « hommes, gens ».

3L’analyse du premier composant, ukay, est plus délicate : il est très certainement à rattacher à la racine (verbale) KY, « passer, franchir, dépasser... ». En général, la racine KY réfère précisément à l’idée de « passer, dépasser (dans l’espace ou le temps) un repère » et le nominal akkay, signifie « passage » (cf. entre autres, Ch. de Foucauld, Dictionnaire touareg-français, II, 1952, p. 765/767 ou K. Prasse et al., Dictionnaire touareg-français, I, 2003, p. 434. En chleuh, le parler local, le verbe ak°y a des sens divers :

  • Sauter, bondir, se réveiller » (E. Destaing, Vocabulaire français-berbère, 1938, p. 256 et Textes berbères en parlers des Chleuhs du Sous, Paris, 1940, p. 357) ;

  • « Franchir un gué, un obstacle, sauter, éclore... » (Jordan, Dictionnaire berbère-français, Rabat, 1934, p. 27).

4Lorsqu’il est associé à la particule de rapprochement –d (ak°y-d), il peut avoir le sens de « rejoindre ». C’est ce même verbe qui prend en kabyle (et dans de nombreux autres dialectes, dont le chleuh, cf. supra) le sens de « s’éveiller, se réveiller » (< « passer de l’état de sommeil à celui de veille »)... Sur ce verbe de mouvement, on se reportera à la très intéressante étude de L. Galand dans : « Libyque et berbère », Annuaire de l'Ерне (Rapport sur les conférences), IVe Section, 1977, notamment p. 198.

5Comme bien souvent en onomastique*, l’analyse ne permet pas d’aboutir à des conclusions certaines et définitives, le statut exact de ukay étant difficile à déterminer. Si on le considère comme un verbe*, il s’agirait d’un singulier (puisqu’il n’est pas accordé avec тəddəп, qui est un pluriel) ; et l’on sera tenté d’y voir un thème de prétérit (“accompli”) à voyelle /а/ (prétérit intensif ?) sur un verbe d’état sans indice de personne : « il dépasse les gens » ( ?). S’il s’agit d’un nominal*, on le reliera à la forme touarègue mentionnée ci-dessus (akkay, « passage »).

6L’ensemble ukay+məddən réfère donc à l’idée de « franchissement /dépassement/ passage » + « êtres humains/gens ». C’est une explication sémantique comparable que retient l’Encyclopédie du Maroc qui opte, sans fournir de justification explicite, pour la signification « lieu où les gens se rassemblent ». Le site est effectivement un lieu de rassemblement des tribus en période d’estive.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Salem Chaker, « Oukaïmeden : Note linguistique »Encyclopédie berbère, 36 | 2013, 5974-5975.

Référence électronique

Salem Chaker, « Oukaïmeden : Note linguistique »Encyclopédie berbère [En ligne], 36 | 2013, document O47, mis en ligne le 12 mars 2021, consulté le 13 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/2863 ; DOI : https://doi.org/10.4000/encyclopedieberbere.2863

Haut de page

Auteur

Salem Chaker

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo IREMAM
  • Logo INALCO
  • Logo AIBL
  • Logo Peeters
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search