Navigation – Plan du site

AccueilVolumes36Ouzalae ou Ouzarae

O60

Ouzalae ou Ouzarae

Jehan Desanges
p. 6009-6010

Entrées d’index

Mots clés :

Antiquité, Tribu, Tunisie
Haut de page

Texte intégral

1Les Ouzalae (var. Ouzarae X) sont mentionnés par Ptolémée (G, IV, 3, 6bis, Müller p. 641) en Africa, « sous » le mont Ousalaeton, c’est-à-dire au sud ou à l’ouest de celui-ci, et « à l’endroit où commence la Libye déserte ». La notion de désert, ou de solitudes, est très relative dans l’Antiquité. On a proposé d’identifier le mont Ousalaeton au djebel Ousselat (Waslât), à l’ouest nord-ouest de Kairouan, au sud de la Dorsale et en bordure des steppes, « une porte de l’enfer » (Despois, p. 408, citant Ibn er-Raqîq), et de faire des Ouzalae les ancêtres des Ousseltiya, jadis redoutés. Mais la leçon Ouzarae, que l’on trouve dans le meilleur manuscrit de la Géographie, le Vaticanus Graecus 191 (X), peut engager dans une autre direction. Vers 400 de notre ère, Orose (Hist. I, 2, 92) borne au sud l’ensemble formé par le Byzacium, la Zeugitane et la Numidie, donc la province d’Afrique, ou Africa, du Haut-Empire, par des monts Uzarae au-delà desquels errent des tribus d’Éthiopiens jusqu’à l’océan Éthiopique, un océan imaginaire bordant le côté méridional du continent africain qu’on se représentait comme considérablement tronqué. Il est évident que ces monts Uzarae sont une porte du désert pour Orose. Ils semblent pour lui constituer un massif ou une chaîne de grande extension. Faut-il rapprocher de l’oronyme Uzar(ae), en supposant qu’il entre dans un nom composé, le mont Ousargala que Ptolémée (IV, 6, 3, p. 736) situe en Libye intérieure, mais d’où il fait naître le fleuve Bagradas (ici sans doute l’oued Meskiana ou l’oued Chabro) ?

Haut de page

Bibliographie

Desanges J., « Le Sahara dans l’Antiquité : lien, obstacle ou barrière ? », Le Sahara, lien entre les cultures, Tunis, 2003, spécialement p. 50-52 : sur la relativité de la notion de désert dans l’Antiquité.

Despois J., « Le Djebel Ousselat, les Ousseltiya et les Kooub », Cahiers de Tunisie, VII/28, 1959, p. 407-427.

Janvier Y., La géographie d’Orose, Paris, 1982, spécialement p. 128.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jehan Desanges, « Ouzalae ou Ouzarae »Encyclopédie berbère, 36 | 2013, 6009-6010.

Référence électronique

Jehan Desanges, « Ouzalae ou Ouzarae »Encyclopédie berbère [En ligne], 36 | 2013, document O60, mis en ligne le 12 mars 2021, consulté le 12 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/2879 ; DOI : https://doi.org/10.4000/encyclopedieberbere.2879

Haut de page

Auteur

Jehan Desanges

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo IREMAM
  • Logo INALCO
  • Logo AIBL
  • Logo Peeters
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search