Navigation – Plan du site

AccueilVolumes37Pain (Kabylie)

P02(a)

Pain (Kabylie)

Camille Lacoste-Dujardin
p. 6026

Entrées d’index

Mots clés :

alimentation, ethnographie, Rif
Haut de page

Texte intégral

1En Kabylie, aɣrum désigne habituellement, tout comme ailleurs, le pain comme la nourriture élémentaire de tous. Cependant, plus souvent fait par les femmes à la maison, il s’agit, en Kabylie, d’une galette faite de pâte non levée, de farines qui peuvent être diverses : blé, orge, légumes secs ou même glands, son ou semoule ; de forme arrondie, elle est mise au feu dans un plat souvent nommé bufraḥ « celui qui donne la joie ». Aɣrum est consommé par tous quotidiennement et emporté au dehors de la maison sur les lieux de travail. Aɣrum est sans levain, levain qui est réservé à une autre galette moins habituelle : tamtunt. Le pain de blé, humide, est le plus apprécié, au contraire du pain de son beaucoup plus léger, au point de flotter sur l’eau. Mais le pain peur être aussi souvent désormais acheté au boulanger de la cité la plus proche.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Camille Lacoste-Dujardin, « Pain (Kabylie) »Encyclopédie berbère, 37 | 2015, 6026.

Référence électronique

Camille Lacoste-Dujardin, « Pain (Kabylie) »Encyclopédie berbère [En ligne], 37 | 2015, document P02(a), mis en ligne le 19 janvier 2024, consulté le 27 février 2024. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/3278 ; DOI : https://doi.org/10.4000/encyclopedieberbere.3278

Haut de page

Auteur

Camille Lacoste-Dujardin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search