Navigation – Plan du site

AccueilVolumes30Macaque (ou Magot)

M02

Macaque (ou Magot)

I. Amara et G. Trecolle
p. 4454-4455

Entrées d’index

Haut de page

Notes de la rédaction

Les dénominations berbères du singe et la question d’un éventuel culte du singe et des croyances qui s’attachent à l’animal chez les Berbères seront abordées sous la notice « Singe ».

Texte intégral

1Connu sous le nom commun de magot, le singe macaque (Macaca sylvanus, et macacus innuus 1.) d’Afrique du Nord, dont l’introduction reste inconnue, évolue toujours dans un biotope méditerranéen. Il vit actuellement en Afrique du Nord en populations relativement nombreuses, mais il était jadis très répandu. Il affectionne les espaces montagneux et rocailleux au couvert végétal peu dense. En colonies, il fréquente actuellement de nombreux massifs du Maghreb, depuis le Rif et le Moyen Atlas (Maroc), jusqu’en Kroumirie (Tunisie). En Algérie, on le rencontre dans les Babors (gorges de Kherrata), au cap Carbon près de Bougie, dans la forêt de Yakouren ; près d’Alger, une autre colonie survit dans le massif blidéen où il fréquente les gorges de la Chiffa et amuse les voyageurs qui empruntent cet axe routier.

2Les populations de macaques d’Afrique du Nord sont généralement respectées par les habitants qui tolèrent les déprédations qu’ils peuvent parfois commettre dans les cultures.

3Le macaque a une forme trapue et dépourvue de queue. Sa longueur totale est de 75 cm et sa hauteur au garrot, de 45 à 50 cm. Son pelage est brun olivâtre et est constitué de poils relativement longs et touffus. Les jeunes sont noirs et leur face de couleur claire n’est pas encore mouchetée. Son régime alimentaire est varié : graines, insectes, jeunes plantes, fruits. Au Moyen Atlas, il est parfois nuisible en mangeant les jeunes pousses et graines de cèdres, mais peut aussi être utile en mangeant les chenilles vivant sur les arbres. Son seul prédateur était, autrefois, la panthère*.

4Parfois les magots se déplacent en bandes importantes, conduites par de vieux mâles à travers la forêt. Possédant une vue particulièrement perçante, et postant des sentinelles, ils sont ainsi à l’abri des dangers. Ils sont moins agressifs entre eux que les cynocéphales.

5Animal facile à dresser, le macaque d’Afrique du Nord a souvent été utilisé par les montreurs d’animaux.

6Le magot a été signalé dès le Paléolithique supérieur et jusqu’au Néolithique (Arambourg et al 1934, p. 63-64). De nombreux restes osseux ont été identifiés dans des gisements ibéromaurusiens du littoral (Taforalt, Taza, Tamar Hat), l’animal pourrait avoir été occasionnellement chassé et consommé (Vaufrey 1955, Camps 1974). Cependant la récente réévaluation faunique de S. Merzoug (2005) ne confirme pas cette hypothèse. Les restes osseux des sites de Taza 1 et de Tamar Hat correspondraient à des individus d’âge et de sexe différents, plus robustes que les macaques actuels.

Haut de page

Bibliographie

Arambourg C., Boule M., Vallois H. et Verneau R., 1934 –Les grottes paléolithiques des Béni Ségoual (Algérie). Archives de l’Institut de Paléontologie Humaine, mémoire 13, Paris, Masson (p. 63).

Camps G., 1974 – Les civilisations préhistoriques de l’Afrique du Nord et du Sahara, Paris, Doin, (p. 93, 188).

Merzoug S., 2005 – Comportement de subsistance des Ibéromaurusiens d’après l’analyse archéozoologique des mammifères des sites de Tamar Hat, Taza 1 et Columnata (Algérie). Thèse de Doctorat, Muséum National d’Histoire Naturelle. Département de Préhistoire.

Vaufrey R., 1955 –Préhistoire de l’Afrique. Tome 1, Le Maghreb. Publications de l’Institut des Hautes Etudes de Tunis, Paris, Masson (p. 395).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

I. Amara et G. Trecolle, « Macaque (ou Magot) »Encyclopédie berbère, 30 | 2010, 4454-4455.

Référence électronique

I. Amara et G. Trecolle, « Macaque (ou Magot) »Encyclopédie berbère [En ligne], 30 | 2010, document M02, mis en ligne le 17 septembre 2020, consulté le 10 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/374 ; DOI : https://doi.org/10.4000/encyclopedieberbere.374

Haut de page

Auteurs

I. Amara

Articles du même auteur

G. Trecolle

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo IREMAM
  • Logo INALCO
  • Logo AIBL
  • Logo Peeters
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search