Navigation – Plan du site

AccueilVolumes30Macénites : Note linguistique com...

M05b

Macénites : Note linguistique complémentaire

S. Chaker
p. 4459-4460

Entrées d’index

Mots clés:

Antiquité, linguistique
Haut de page

Texte intégral

1Le rapprochement, « classique » chez les historiens, entre les Macenites (peuple de l’Antiquité) et les Miknasa (peuple du Moyen Âge ; la forme berbère devait être *Imeknasen) n’est pas recevable du point de vue de la linguistique berbère et doit être définitivement abandonné.

2On a d’un côté un thème nominal Maken-, de l’autre Miknas/Meknas, sans qu’il soit possible de voir un quelconque « suffixe » dans le /-s/ final. Le berbère (ni l’arabe d’ailleurs) ne connaît pas un tel suffixe ; s- n’existe dans la morphologie berbère qu’en tant que préfixe (verbal et nominal). Si le thème Miknas/Meknas doit être décomposé, ce ne peut être qu’en M+KNS, avec un préfixe M- de nom d’agent sur une racine KNS, parfaitement attestée en berbère contemporain, « se disputer, se quereller ». Le /s/ final est donc nécessairement radical, ce qui rend hautement improbable tout rapprochement avec les Macenites.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

S. Chaker, « Macénites : Note linguistique complémentaire »Encyclopédie berbère, 30 | 2010, 4459-4460.

Référence électronique

S. Chaker, « Macénites : Note linguistique complémentaire »Encyclopédie berbère [En ligne], 30 | 2010, document M05b, mis en ligne le 17 septembre 2020, consulté le 26 octobre 2020. URL : http://journals.openedition.org/encyclopedieberbere/385 ; DOI : https://doi.org/10.4000/encyclopedieberbere.385

Haut de page

Auteur

S. Chaker

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo IREMAM
  • Logo INALCO
  • Logo AIBL
  • Logo Peeters
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search