Navigation – Plan du site

Texte intégral

Paysages urbains

1 Le paysage s’observe, se contemple et s’analyse mais parfois, aussi, se construit. Les paysages urbains particulièrement se bâtissent et se montrent dans un mouvement constant de balancier entre la conception de la ville – au sens de construction, de pensée préalable – et la conception de la ville – cette fois au sens de réception, d’imaginaire. Le paysage urbain ne cesse ainsi ses allers et retours entre architectes et géographes.

2La série télévisée trouve se place au cœur de ce balancier. Si elle permet une représentation quasi-documentaire des zones urbaines – dont on verra qu’elle n’est jamais exempte de subjectivité – elle est aussi un art populaire, ce qui lui permet d’absorber, de commenter et de créer les imaginaires de la ville. C’est le cas par exemple de la série Gomorra, qui s’appuie sur un imaginaire de l’Italie mafieuse d’ores et déjà bien ancré pour en proposer un nouveau, contemporain, qui influe lui-même sur la construction de la ville parthénopéenne.

3En sus de ce balancier de la ville pensée à la ville perçue et vice-versa, vient se greffer un autre mouvement dans la représentation de la ville : celui entre généralisation et particularité culturelle. Une ville comme Vancouver peut ainsi, en dépit de ses particularités esthétiques et culturelles ou grâce à elles, devenir un schéma de réception pour des villes, voire pour toute ville tandis que, à l’inverse, ces villes forment, à elles toutes, le plan de construction d’une ville idéelle, normalisée, culturellement « harmonisée » telles que celles qui passent sur nos écrans presque sans se faire voir.

4Par ces balanciers constants le paysage urbain devient un paysage dont l’histoire est mouvementée, les transformations parfois radicales, et qui est en cela hautement figuratif de l’espèce qui l’habite.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« PAYSAGES URBAINS », Entrelacs [En ligne], Hors-série n° 4 | 2016, mis en ligne le 06 février 2018, consulté le 15 octobre 2018. URL : http://journals.openedition.org/entrelacs/2150

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page