Skip to navigation – Site map

Éditorial

Anne-Françoise Garçon
p. 3-4

Full text

1Avec un dossier thématique consacré à l’histoire des techniques africaines, une leçon présentant l’évolution de la fonderie au Burkina-Faso, haut lieu de la recherche en paléo-métallurgie africaine, une rubrique « horizons internationaux » présentant l’histoire des musées de chemins de fer en Russie, deux positions de thèse ayant pour thèmes de recherche le patronage scientifique et technique en France et en Angleterre dans le premier XVIIe siècle, et les transferts de technologie militaire entre la France et le Japon des ères Meiji et Taishō, ce nouveau numéro affirme la vocation internationale d’e-Phaistos.

2Une vocation fructueuse. Côté histoire, chacun pourra profiter des connaissances que les auteurs nous apporte sur les techniques de construction et architecturales (J.-M. Datouang Djoussou, R. Dzou Tsanga, A. Mahamane), le traitement des matériaux et des produits : cuir (F. Wassouni), verre à boire (Saubade Roussel), fonte (E. F. Thiombiano-Ilboudo), sur les pratiques d’échanges scientifiques, techniques et technologiques (A. Lopez analysant l’ouvrage de C. Demeleunaere-Douyère et L. Hilaire-Pérez, A. Ruellet, M. Maejima), sur la muséologie des techniques enfin (A. Glushko). Côté épistémologie, l’évidence s’impose qu’une histoire des techniques interrogeant l’artisanat du cuir ou du verre, celui des métaux ou de la construction et leurs évolutions, comme il est amorcé ici, requiert de s’éloigner des dispositifs qu’a développés la tradition historique. On ne peut dresser une histoire mondiale du cuir, du cuivre, de l’acier ou du verre, en prenant pour plan de référence les structures socio-politiques européennes. Et encore moins le découpage en périodes historiques qui structure la science historique française. L’historicité du fait technique se déploie en des rythmes et des temporalités qui entre parfois en phase avec les temporalités du politique, de l’économique, du culturel ou du religieux, mais parfois seulement. Encore faut-il pour s’en rendre compte, savoir changer de focale. C’est que ce permet de faire l’approche internationale de l’histoire des techniques, ici proposée.

  • 1 « La diversité du patrimoine technique africain », e-Phaïstos VI-2, 2017-2018, disponible en ligne.

3Les travaux des historiens africains des techniques sont précieux à cet égard. Notre collègue François Wassouni a coordonné un dossier thématique remarquable, publié dans ce numéro et le suivant1. La technicité de l’artisanat sur l’ensemble du continent africain est remarquable, et cela depuis des siècles. Il en résulte une histoire des techniques qui est au cœur de l’analyse des spécificités du régime de la pratique. Aujourd’hui, cette technicité est travaillée, contrainte à l’évolution et au changement, par le boom économique que connaît le continent, avec son cortège de déstabilisation politique, sociale, professionnelle. La recherche africaine dans le domaine de la technique, tant en ingénierie qu’en architecture ou en sciences humaines et sociales, se trouve au cœur de l’analyse du choc frontal entre pratique et technologie. Nous en avons beaucoup à apprendre.

Top of page

Notes

1 « La diversité du patrimoine technique africain », e-Phaïstos VI-2, 2017-2018, disponible en ligne.

Top of page

References

Bibliographical reference

Anne-Françoise Garçon, « Éditorial »e-Phaïstos, V-2 | 2016, 3-4.

Electronic reference

Anne-Françoise Garçon, « Éditorial »e-Phaïstos [Online], V-2 | 2016, Online since 15 March 2020, connection on 08 August 2020. URL: http://journals.openedition.org/ephaistos/5704

Top of page

About the author

Anne-Françoise Garçon

Professeur en Histoire des techniques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Anne-Françoise Garçon dirige le Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques (CH2ST) et le master Erasmus Mundus TPTI (Techniques, patrimoines, territoires de l’industrie : histoire, valorisation, didactique).

By this author

Top of page

Copyright

Tous droits réservés

Top of page
  • Logo Institut d'Histoire moderne et contemporaine
  • Logo Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
  • Logo Université Polytechnique de Prague
  • Logo Laboratoire de l'histoire de l'électricité - Prague
  • OpenEdition Journals