Navigation – Plan du site

Accueilnumeros2020/3-2021/1La région arctique dans le mondeDossier pédagogiqueLes populations arctiques

La région arctique dans le monde
Dossier pédagogique

Les populations arctiques

Yvette Vaguet

Texte intégral

Ce dossier pédagogique a été préparé par les étudiants de 3ème année de licence de Géographie et aménagement 2019-2020 de l’Université de Rouen :
Blondiau P. ; Bouzid Y. ; Denis H. ; Froigneux T. ; Beauvalet V. ; Taillefer C. ; Taillez A. ; Torchet G. ; Viger F. ; Chedru A. ; Bontemps J. ; Jean P. ; Kindler P. ; Pelegry D. ; Ba M. ; Fall K. ; Ferrandez M. ; Karacayir N. ; Werquin Y. ; Coignet A. ; Couraet M. ; Gruyer A. ; Le Landais C. ; Chevalier S. ; Corvellec L. ; Godefroy M. ; Laziou G. ; Bougueroua A. ; Hattal S. ; Senzaungo Ii F. ; Leclerc B. ; Mignot F. ; Renard Z. ; Farain P. ; Godalier C. ; Langlois J. ; Meurice M. ; Basley F. ; Vivier K. ; Edgar I. ; Renaux Y.
sous la coordination de Vaguet Y.

Une région aux contours flous

1Peut-on parler d’une région arctique au singulier ? Au regard des Nations Unies, les espaces des hautes latitudes se trouvent tantôt dans la région Amérique, tantôt dans Europe et Asie Centrale1. Il est vrai qu’au-delà de quelques points communs commodes pour définir ses contours, tels que la rudesse du climat polaire et la faiblesse du peuplement, l’espace circumpolaire s’appréhende davantage en termes de diversité. Néanmoins, face aux défis environnementaux, sociaux et économiques, les États arctiques ont témoigné de leur sentiment de communauté en créant en 1996, le Conseil de l’Arctique2. Cette institution favorise les échanges, notamment scientifiques, et la coopération [Escudé, 2017]. Il s’est doté de six groupes de travail et de projets collaboratifs. Les figures 1 et 2 montrent la pluralité des limites des diverses définitions de l’Arctique, et notamment celles des groupes de travail du Conseil de l’Arctique. De son côté, l’Arctic Human Development Report en tant que document de référence, considère les régions définies par les États arctiques eux-mêmes [Einarsson, 2004 ; Larsen and Fondahl, 2014]. Ce choix offre l’avantage de disposer de certaines statistiques3 couvrant ces territoires (Fig. 2 et Tab. 1). Néanmoins, ces régions ne sont guère d’un calibre comparable, ce que montre la variabilité de l’échelon dans une base de données internationale ([Vaguet, Ourng and Moriconi-Ebrard, 2021], Fig. 2).

Fig. 1. Pluralité des limites de l’Arctique

Fig. 1. Pluralité des limites de l’Arctique

Source : Vaguet et al., 2021 d’après https://arcticportal.org/​

Fig. 2. Les régions les plus souvent citées comme régions arctiques

Fig. 2. Les régions les plus souvent citées comme régions arctiques

Pays

Nom

Pays

Nom

USA

Alaska

2

RUS

Oblast d’Arkhangelsk

11

CAN

Territoires du Nord-Ouest

70

O.A. de Tchoukotka

77

Yukon

60

République de Carélie

86

Nunavik

2499

O.A.des Khantys-Mansis

72

Terre-Neuve-et-Labrador

10

République des Komis

87

Nunavut

62

Oblast de Magadan

44

DNK

Groenland

GRL

Oblast de Mourmansk

47

ISL

Islande

ISL

O.A. de Nénétsie

13

Conté de Troms et

19,

O.A. de Iamalo-Nénétsie

74

NOR

de Finnmark

20

République de Saha (Iakoutie)

98

Conté de Nordland

18

Okroug de Koryak

31

SWE

Conté de Västerbotten

24

Raïon des Evenks

6

Conté de Norrbotten

25

Raïon dolgano-nénètse de Taïmyr

2

FIN

Laponie

19

Ostrobotnie du Nord

17

Cajanie

18

O.A. Okroug Autonome

Source : Arcticapolis - extraction

Fig. 3. Statistiques socio-démographiques sur les régions arctiques

Fig. 3. Statistiques socio-démographiques sur les régions arctiques

[Duhaime and Caron, 2008]

Les grands traits du peuplement arctique

2L’image d’un désert glacé paraît peu représentative de l’ensemble de l’espace circumpolaire. La partie européenne et la frange méridionale en constituent les parties les plus peuplées et les plus denses. À l’inverse, l’ensemble de l’Arctique canadien accuse une occupation humaine faible et très éparse (Fig. 4). Par ailleurs, ces chiffres, appliqués à de vastes espaces régionaux, ne doivent pas cacher une occupation humaine souvent en archipel : les villes tendent à polariser, et de plus en plus, les populations boréales, à l’exception du Canada sous-doté en grands centres urbains boréaux (Fig. 5).

Fig. 4. Le peuplement des régions arctiques faible et disparate

Fig. 4. Le peuplement des régions arctiques faible et disparate
  • 4 Sauf mention contraire, les données sont issues du site ArcticStat et se réfèrent à une période com (...)

Repères nationaux Nombre d’habitants en millions (Densité en hab/km2)4

États-Unis d’A.

327 (33)

Islande

0,36 (4)

Finlande

5 (16)

Canada

37 ( 4)

Norvège

5 (14)

Russie

144 ( 9)

Danemark

5 (135)

Suède

10 (23)

Fig. 5. Un peuplement majoritairement urbain (localités ≥ 10 000 habitants)

Fig. 5. Un peuplement majoritairement urbain (localités ≥ 10 000 habitants)

3Les peuples premiers constituent un trait prégnant de l’occupation humaine des hautes latitudes à l’exception de l’Islande et des îles Féroé qui n’étaient pas occupées avant la colonisation. Ils présentent une large diversité et chaque groupe démontre une grande faculté d’adaptation au milieu polaire. Cependant, avec la colonisation, les populations venues du Sud sont devenues souvent majoritaires (Fig. 6 et Fig. 7). De plus, les populations boréales se caractérisent par leur jeunesse en raison du dynamisme démographique des populations autochtones et des populations allochtones, composées surtout de jeunes actifs venus pour des raisons économiques (Fig. 8 et Fig. 9).

Fig. 6. Une myriade de peuples premiers (par groupes linguistiques)

Fig. 6. Une myriade de peuples premiers (par groupes linguistiques)

Source : https://www.arcticcentre.org/​EN/​arcticregion/​Maps/​Indigenous-Peoples
voir aussi la carte interactive des organisations principales des peuples autochtones https://www.arcticcentre.org/​EN/​arcticregion/​Maps/​Indigenous-Peoples/​Indigenous-Peoples-organizations

Repères nationaux (en %)

États-Unis d’A.

8

Danemark

-

Norvège

0,8

Finlande

0,1

Canada

3,6

Islande

-

Suède

0,22

Russie

0,2

Fig. 7. L’autochtonie, une caractéristique prégnante quoique rarement majoritaire

Fig. 7. L’autochtonie, une caractéristique prégnante quoique rarement majoritaire

Source : https://archive.nordregio.se/​en/​Maps/​01-Population-and-demography/​Indigenous-population-in-the-Arctic/​

Fig. 8. Une population boréale jeune – exemple d’une ville pionnière (Noïabrsk, Russie)

Fig. 8. Une population boréale jeune – exemple d’une ville pionnière (Noïabrsk, Russie)

Repères nationaux (en %)

États-Unis d’A.

19

Danemark

17

Norvège

18

Finlande

16

Canada

16

Islande

20

Suède

17

Russie

16

Source :[Vaguet, 2019]

4L’ensemble de la zone circumpolaire montre une surreprésentation des hommes ; les femmes tendent à quitter la région notamment pour poursuivre leurs études dans le Sud, tandis que localement, des hommes du Sud peuvent y trouver un emploi (Fig. 10).

Fig. 9. Un nord plus masculin – exemple du déséquilibre en Finlande

Fig. 9. Un nord plus masculin – exemple du déséquilibre en Finlande

5Les suicides touchent particulièrement les espaces boréaux et les populations autochtones. Ainsi, le Groenland en détient le triste record mondial (83‰).

Fig. 10. Le suicide, un enjeu de santé public – exemple de l’Arctique canadien

Fig. 10. Le suicide, un enjeu de santé public – exemple de l’Arctique canadien

Source : Statistique Canada, Suicide rate: an overview

« Qumaaluk… a retourné le gallon d’essence contre lui.... Parti en fumée à vingt-deux ans, parti gonfler les chiffres épeurants de nos statistiques de détresse qui explosent sous le poids des centaines d’autochtones qui tirent chaque année leur révérence dans un retentissant fuck off. » [Léveillé-Trudel, 2020, p. 30]

« Sur le territoire du Nunavut, au Canada, le nombre de décès par suicide n'a cessé d'augmenter au cours des 40 dernières années. Le taux de suicide parmi les 36 000 habitants de cette région nordique, dont 85 % sont des Inuits, est aujourd'hui 10 fois supérieur à la moyenne canadienne».

Source : https://www.actualites.uqam.ca/​2018/​prevenir-suicide-nunavut#:~:text=Sur%20le%20territoire%20du%20Nunavut,sup%C3%A9rieur%20%C3%A0%20la%20moyenne%20canadienne

La question des ressources

6L’Arctique est riche de ressources d’une grande variété, lesquelles sont depuis longtemps exploitées pour le plus grand profit du Sud (Fig. 11 et Fig. 12).

Fig. 11. L’Arctique, depuis toujours un espace de ressources

Fig. 11. L’Arctique, depuis toujours un espace de ressources

Sens horaire : les fourrures ; les ressources du sous-sol, ici la ruée vers l’or illustré par le film de Ch. Chaplin ; la pêche, ici la pêche à la morue (terre-neuva) au XIXè siècle ; l’activité baleinière 

Fig. 12. Des ressources variées qui n’enrichissent pas toujours les communautés locales

Fig. 12. Des ressources variées qui n’enrichissent pas toujours les communautés locales

Source : [Bortnikov et al., 2015]

7Jean Malaurie [1985] écrivait : « C'est l'universel problème du tiers et du quart monde. Il existe désormais un tiers monde boréal ». Les profils économiques des régions boréales montrent la sur-représentation de l’activité extractive et du secteur public (Fig. 13).

Fig. 13. Des profils sectoriels des PIB régionaux caractéristiques

Fig. 13. Des profils sectoriels des PIB régionaux caractéristiques

Source : [Larsen and Fondahl, 2014]

8En Russie, l’exploitation des ressources de la frange septentrionale s’est largement appuyée sur le système carcéral des goulags durant la période soviétique (Fig. 14). Ainsi, le semis des villes arctiques russes (Norilsk, Vorkouta,…) se cale sur la géographie du goulag [Brunet, 1981]. Toutefois, le plus grand front pionnier urbain de toute la zone boréale est post-soviétique [Vaguet]-Marchand, 2005].

Fig. 14. Goulag minier et agricole

Fig. 14. Goulag minier et agricole

Source :[Brunet, 1981]

9Dans la course aux ressources arctiques, actuellement largement médiatisée, le changement climatique constitue un facteur déterminant de leur accessibilité (Fig. 15). Toutefois, ce mythe mérite d’être déconstruit [Lasserre, 2019]. Les coûts resteront, pour longtemps, extrêmement élevés, avec un impact considérable sur les sociétés et les environnements locaux (érosion côtière, affaissement des immeubles, Fig. 17 et Fig. 18). De récentes études montrent que 70% des infrastructures en zone arctique sont exposés au risque d’affaissement lié à la fonte du pergélisol d’ici 2050 [Hjort et al., 2018 ; Vaguet, 2020].

10Néanmoins, les conséquences de cette ouverture et plus globalement du réchauffement, impulsent un changement de nature des ressources vivantes en Arctique (Fig. 16) et génèrent parfois des tensions géopolitiques. Le crabe des neiges, nouvelle espèce invasive devenue un met de luxe, en fait la démonstration dans un contentieux entre la Norvège et l’Union Européenne [Østhagen and Raspotnik, 2018 ; Papin et al., 2019].

Fig. 15. Étendue de la banquise arctique à son minimum de septembre, 1979-2018

Fig. 15. Étendue de la banquise arctique à son minimum de septembre, 1979-2018

Source : [Lasserre, 2019]

Fig. 16. Le phénomène de boréalisation des espèces

Fig. 16. Le phénomène de boréalisation des espèces

La ligne en pointillé représente la remontée moyenne vers le Nord (+31 km)

Source : [Mueter, Siddon and Jr, 2011]

Fig. 17. Un risque de la fonte du pergélisol – affaissement du sol

Fig. 17. Un risque de la fonte du pergélisol – affaissement du sol

Photographie © Yv. Vaguet – À Iambourg (Russie), sous-sol aménagé pour contenir des réserves alimentaires pour les premiers pionniers du gaz. Le sol peut contenir comme ici, jusqu’à 90% de glace [Vaguet, 2010]

Fig. 18. La menace de réapparition de bactéries liée à la fonte du pergélisol - exemple de l’anthrax

Fig. 18. La menace de réapparition de bactéries liée à la fonte du pergélisol - exemple de l’anthrax
Haut de page

Bibliographie

Bortnikov N. S., Lobanov K. V., Volkov A. V., Galyamov A. L., Vikent’ev I. V., Tarasov N. N., Distler V. V., Lalomov A. V., Aristov V. V., Murashov K. Yu., Chizhova I. A., Chefranov R. M., 2015, “Strategic metal deposits of the Arctic Zone,” Geology of Ore Deposits, 57(6), pp. 433–453.

Brunet Roger, 1981, “Géographie du Goulag,” Espace géographique, 10(3), pp. 215–232.

Duhaime Gérard, Caron Andrée, 2008, “Economic and social conditions of Arctic regions,” in The Economy of the North, Statistiske analyser / Statistisk Sentralbyrå, pp. 11–25.

Einarsson Níels (dir.), 2004, Arctic human development report (AHDR), Akureyri, Island, Stefansson Arctic Institute, 242 p.

Escudé Camille, 2017, “Le Conseil de l’Arctique, la force des liens faibles,” Politique étrangère, Automne(3), pp. 27–36.

Hjort Jan, Karjalainen Olli, Aalto Juha, Westermann Sebastian, Romanovsky Vladimir E., Nelson Frederick E., Etzelmüller Bernd, Luoto Miska, 2018, “Degrading permafrost puts Arctic infrastructure at risk by mid-century,” Nature Communications, 9(1), p. 5147.

Larsen Joan Nymand, Fondahl Gail (dir.), 2014, Arctic human development report (AHDR): regional processes and global linkages, Copenhagen, Nordic Council of Ministers, TemaNord, 500 p.

Lasserre Frédéric, 2019, “La course à l’appropriation des plateaux continentaux arctiques, un mythe à déconstruire — Géoconfluences,.”

Léveillé-Trudel Juliana, 2020, Nirliit, Paris, Gallimard.

Malaurie Jean, 1985, “Dramatique de civilisations : le tiers monde boréal,” Hérodote, 39(4), pp. 145–169.

Mueter Franz, Siddon Elizabeth, Jr George, 2011, “Climate change brings uncertain future for subarctic marine ecosystems and fisheries,” in pp. 329–357.

Østhagen Andreas, Raspotnik Andreas, 2018, “Crab! How a dispute over snow crab became a diplomatic headache between Norway and the EU,” Marine Policy, 98, pp. 58–64.

Papin Delphine, Fattori Francesca, Lagadec Audrey, Bressange Camille, 2019, “Au Svalbard, le crabe des neiges au cœur d’un contentieux entre la Norvège et l’Union européenne,.”

Vaguet Yvette, 2010, “Russie : Les incertitudes climatiques dans l’Arctique pétrolier,” Grande Europe – la revue sur les pays du continent européen., 19 Dossier Face aux désordres climatiques(78), pp. 29–39.

Vaguet Yvette, 2019, “Où commence le nord ? Mise à l’épreuve d’un concept par le cas d’une ville « post-arctique » : Noïabrsk en Russie.,” Géoconfluences, octobre.

Vaguet Yvette, 2020, “Sibérie,” in Dictionnaire critique de l’anthropocène, Paris, CNRS, pp. 1713–1720.

Vaguet Yvette, Ourng Chanvoleak, Moriconi-Ebrard François, 2021, “Is the Arctic really a frontier? - Settlement dynamics within various Arctic Limits based on the Arcticapolis geohistorical database,” Espace Populations Sociétés, 1.

Vaguet-Marchand Yvette, 2005, “La conquête des hydrocarbures en Sibérie occidentale, le modèle centre-périphérie revisité,” L’Espace géographique, 2(34), pp. 145–159.

Haut de page

Notes

1 https://www.un.org/fr/sections/where-we-work/

2 https://arctic-council.org/en/

3 Le lecteur pourra consulter ArcticStat, une banque de données socio-économiques pour les régions circumpolaires, https://www.arcticstat.org/

4 Sauf mention contraire, les données sont issues du site ArcticStat et se réfèrent à une période comprise entre 2007 et 2017 https://www.arcticstat.org/

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1. Pluralité des limites de l’Arctique
Crédits Source : Vaguet et al., 2021 d’après https://arcticportal.org/​
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Titre Fig. 2. Les régions les plus souvent citées comme régions arctiques
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 880k
Titre Fig. 3. Statistiques socio-démographiques sur les régions arctiques
Crédits [Duhaime and Caron, 2008]
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-3.png
Fichier image/png, 134k
Crédits Sources : https://www.arcticstat.org/
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-4.png
Fichier image/png, 164k
Titre Fig. 4. Le peuplement des régions arctiques faible et disparate
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Titre Fig. 5. Un peuplement majoritairement urbain (localités ≥ 10 000 habitants)
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 1,0M
Titre Fig. 6. Une myriade de peuples premiers (par groupes linguistiques)
Crédits Source : https://www.arcticcentre.org/​EN/​arcticregion/​Maps/​Indigenous-Peoplesvoir aussi la carte interactive des organisations principales des peuples autochtones https://www.arcticcentre.org/​EN/​arcticregion/​Maps/​Indigenous-Peoples/​Indigenous-Peoples-organizations
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 368k
Titre Fig. 7. L’autochtonie, une caractéristique prégnante quoique rarement majoritaire
Crédits Source : https://archive.nordregio.se/​en/​Maps/​01-Population-and-demography/​Indigenous-population-in-the-Arctic/​
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 388k
Titre Fig. 8. Une population boréale jeune – exemple d’une ville pionnière (Noïabrsk, Russie)
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Crédits Source :[Vaguet, 2019]
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 148k
Titre Fig. 9. Un nord plus masculin – exemple du déséquilibre en Finlande
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 252k
Titre Fig. 10. Le suicide, un enjeu de santé public – exemple de l’Arctique canadien
Crédits Source : Statistique Canada, Suicide rate: an overview
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 764k
Titre Fig. 11. L’Arctique, depuis toujours un espace de ressources
Légende Sens horaire : les fourrures ; les ressources du sous-sol, ici la ruée vers l’or illustré par le film de Ch. Chaplin ; la pêche, ici la pêche à la morue (terre-neuva) au XIXè siècle ; l’activité baleinière 
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 520k
Titre Fig. 12. Des ressources variées qui n’enrichissent pas toujours les communautés locales
Crédits Source : [Bortnikov et al., 2015]
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 884k
Crédits Source : https://archive.nordregio.se/​Maps/​05-Environment-and-energy/​Resources-in-the-Arctic/​index.html
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 568k
Titre Fig. 13. Des profils sectoriels des PIB régionaux caractéristiques
Crédits Source : [Larsen and Fondahl, 2014]
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 212k
Titre Fig. 14. Goulag minier et agricole
Crédits Source :[Brunet, 1981]
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 252k
Titre Fig. 15. Étendue de la banquise arctique à son minimum de septembre, 1979-2018
Crédits Source : [Lasserre, 2019]
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 252k
Titre Fig. 16. Le phénomène de boréalisation des espèces
Légende La ligne en pointillé représente la remontée moyenne vers le Nord (+31 km)
Crédits Source : [Mueter, Siddon and Jr, 2011]
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 168k
Titre Fig. 17. Un risque de la fonte du pergélisol – affaissement du sol
Légende Photographie © Yv. Vaguet – À Iambourg (Russie), sous-sol aménagé pour contenir des réserves alimentaires pour les premiers pionniers du gaz. Le sol peut contenir comme ici, jusqu’à 90% de glace [Vaguet, 2010]
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 212k
Titre Fig. 18. La menace de réapparition de bactéries liée à la fonte du pergélisol - exemple de l’anthrax
URL http://journals.openedition.org/eps/docannexe/image/11328/img-21.jpg
Fichier image/jpeg, 409k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Yvette Vaguet, « Les populations arctiques », Espace populations sociétés [En ligne], 2020/3-2021/1 | 2021, mis en ligne le 21 janvier 2021, consulté le 09 mars 2021. URL : http://journals.openedition.org/eps/11328 ; DOI : https://doi.org/10.4000/eps.11328

Haut de page

Auteur

Yvette Vaguet

Université de Rouen - UMR IDEES 6266
yvette.vaguet@univ-rouen.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Espace Populations Sociétés est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Université de Lille 1 - Sciences et technologies
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search