Navigation – Plan du site

AccueilNuméros de la revueVolume 9Les événements en EREAtelier international de recherch...

Les événements en ERE

Atelier international de recherche sur les théories et les pratiques de communauté d’apprentissage et perspectives en éducation relative à l’environnement | Compte-rendu

23 et 24 septembre 2010, Université du Québec à Montréal, Canada
Marie-Eve Marleau et Isabel Orellana

Texte intégral

1Cet atelier a été organisé dans la perspective de clôturer les travaux d’une recherche portant sur les dimensions axiologiques, praxéologiques et explicatives de la communauté d’apprentissage, et pour mettre en évidence sa pertinence dans le domaine de l’éducation relative à l’environnement. Dans le cadre de cette étude ont été réalisées sept études de cas de pratiques de communauté d’apprentissage ayant eu lieu dans divers contextes socioculturels et éducatifs. Il s’agissait de réunir des membres de ces pratiques dans une perspective de dialogue interculturel et interdisciplinaire dans la perspective des objectifs suivants :

    • 1 Cette recherche (2006-2010) a été subventionnée par le Conseil de recherches en sciences humaines d (...)

    Partager et discuter les résultats de la recherche Étude multicas au niveau international de pratiques de communauté d’apprentissage et de leur signification en éducation relative à l’environnement1 ;

  • Porter un regard d’ensemble sur cette stratégie et sur sa pertinence actuelle ;

  • Mettre en évidence les caractéristiques et la signification des pratiques de communauté d’apprentissage dans divers contextes et réalités d’intervention ;

  • Cerner la pertinence de la communauté d’apprentissage en éducation relative à l’environnement, en particulier selon une perspective socialement engagée.

2Le programme de l’atelier s’est structuré autour de trois grandes thématiques : 1) la communauté d’apprentissage et les pédagogies alternatives en contexte scolaire, 2) la recherche collaborative et la co-formation université-communauté en contexte de communauté d’apprentissage et 3) la communauté d’apprentissage, l’éducation relative à l’environnement et l’engagement citoyen. À travers ces thématiques, les participants ont pu explorer une douzaine d’expériences de communauté d’apprentissage. Ces expériences ont été développées dans le milieu éducatif formel (soit dans des écoles de niveaux primaire et secondaire orientées par une pédagogie alternative et en milieu universitaire) et dans le milieu non formel de l’éducation (soit au sein de mouvements citoyens et dans des groupes communautaires). Outre les exposés, la discussion et la réflexion collective, une sortie de terrain sur le mont Royal - situé au cœur de la ville de Montréal - a permis de connaître de plus près les particularités et la signification d’une expérience de communauté d’apprentissage centrée sur le lieu développée par l’ONG d’éducation relative à l’environnement et de protection de ce site patrimonial, Les Amis de la montagne.

3Cet atelier a été une occasion de partager et de mettre en évidence les spécificités de diverses pratiques de communauté d’apprentissage selon les facteurs qui ont été associés à leur mise en place ainsi que la signification de ces pratiques pour les acteurs et les contextes (sociaux, culturels, environnementaux, politiques, etc.) au sein desquels elles ont émergé. Les échanges ont permis d’explorer les particularités des trajectoires et des processus vécus ainsi que des objectifs visés, les relations et dynamiques de vie et d’action collectives ainsi que les processus de co-apprentissage et de changement mis de l’avant. La signification de ces parcours collectifs pour le développement professionnel et personnel a également été mise en évidence. Les défis, les enjeux et les limites des pratiques et les perspectives et projections ont aussi été exposés et ont fait l’objet des discussions.

4L’analyse des diverses pratiques a permis de révéler la pertinence de la stratégie pédagogique de communauté d’apprentissage comme forme de réorientation des capacités d’apprentissage et de stimulation de la créativité collective favorisant le développement intégral et la transformation des personnes dans la perspective qu’elles deviennent des protagonistes actives au sein de leurs milieux d’intervention et de la société. Le potentiel d’une telle stratégie à développer des capacités pour produire de changements a également été dévoilé. Au développement d’habiletés, d’attitudes, de comportements et de valeurs en relation aux milieux dans lesquels s’insèrent ces pratiques, s’associe l’émergence et, ou la consolidation d’un fort sentiment d’appartenance et d’identité à l’égard de ceux-ci. Les divers types de savoirs co-construits au cœur de ces expériences ont été mis en évidence : savoir, savoir-être, savoir-agir et savoir-faire. Ils ont une importante signification contextuelle. Étant associés à une réalité concrète, leur construction est issue d’un intense processus de réflexion critique collective sur les réalités communes. En effet, les pratiques partagées dans le cadre de cet atelier se sont structurées comme une forme de réponse aux défis éducatifs et pédagogiques concrets des milieux au sein desquels elles ont émergé et aussi, pour tenter de faire face aux diverses problématiques actuelles (sociales, écologiques, politiques) qui affectent ces milieux.

5Cet atelier international a réuni une trentaine de chercheurs, étudiants et praticiens des milieux de l’éducation formelle et non formelle et communautaire du Québec, du Chili et de Cuba. Il a reçu le soutien financier du Conseil de recherche des sciences humaines du Canada (CRSH) et du Département d’éducation et pédagogie de l’Université du Québec à Montréal. Il s’est tenu dans le cadre des activités de recherche de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement.

Haut de page

Notes

1 Cette recherche (2006-2010) a été subventionnée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. La chercheuse responsable est la professeure Isabel Orellana, du Département d’éducation et pédagogie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle a été accompagnée dans cette étude par Lucie Sauvé, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement, de cette même institution, en tant que co-chercheuse, et par les assistants de recherche Rolando Labraña, diplômé de la Maîtrise en études de l’environnement de l’Université de Moncton, Marie-Eve Marleau, étudiante de la Maîtrise en éducation de l’UQAM et Franchezca Serrano, étudiante de la Maîtrise en sciences de l’environnement de l’UQAM également. L’atelier de recherche a été organisé par cette même équipe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Marie-Eve Marleau et Isabel Orellana, « Atelier international de recherche sur les théories et les pratiques de communauté d’apprentissage et perspectives en éducation relative à l’environnement | Compte-rendu »Éducation relative à l'environnement [En ligne], Volume 9 | 2011, mis en ligne le 20 décembre 2011, consulté le 20 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ere/1736 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ere.1736

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
La revue Éducation relative à l’environnement est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search