Navigation – Plan du site
Recensions

Daniel Defoe, Robinson Crusoé, édition critique par Baudoin Millet

Paris : Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2018, 1040 p. ISBN : 978-2-07-279792-7. 52 €
Ruth MENZIES
Référence(s) :

Daniel Defoe, Robinson Crusoé, édition critique par Baudoin Millet. Paris : Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2018, 1040 p. ISBN : 978-2-07-279792-7. 52 €

Texte intégral

1Cette nouvelle édition de Robinson Crusoé dans la collection Pléiade paraît trois cents ans après la publication, en 1719, du plus célèbre des romans de Daniel Defoe. La précédente édition Pléiade par Francis Ledoux date de 1959.

2Ce très beau livre, édité par Baudoin Millet, est extrêmement fourni. La préface, complète et érudite, présente l’ouvrage de Defoe, le situant dans le paysage historique, culturel et littéraire de son époque et analysant son rapport aux récits de voyage et à l’autobiographie confessionnelle. Elle aborde également sa position unique dans l’histoire du novel, mettant en avant le glissement rapide qui s’opère entre le pseudo- récit de voyage et le récit de fiction et affirmant que le lecteur est très tôt invité à lire Robinson Crusoé comme un texte fictionnel. L’éditeur détaille aussi la vive querelle, alimentée par Charles Gildon, qu’a déclenchée la parution de ce texte d’un genre nouveau, avant de conclure sur la postérité du texte et son statut de mythe littéraire.

3Le paratexte contient également une chronologie détaillée et un avertissement explicitant un certain nombre de choix éditoriaux (annotations, reproduction de la traduction française de 1836, corrections apportées au texte français par l’éditeur de l’édition Pléiade de 1959 et maintenues dans celle-ci, normalisation de l’orthographe de 1836, suppression des chapitres, présence de gravures illustrant le récit…).

4Pour ce qui est de la traduction française, qui est celle de Pétrus Borel, elle pourrait éventuellement paraître quelque peu ancienne. Une nouvelle traduction de Robinson Crusoé, par Françoise Du Sorbier est par ailleurs parue en 2012 chez Albin Michel. Or, ainsi que l’explique Baudoin Millet, l’édition de 1959 apportait déjà des corrections de la traduction de Borel, faites par Ledoux, qui ont été maintenues dans cette nouvelle édition lorsqu’elles rectifient des erreurs ou comblent des lacunes, mais ont été omises lorsqu’elles sont moins proches du texte source que la version de Borel ou lorsqu’elles ne sont pas indispensables. Borel avait découpé en chapitres le roman de Defoe, dépourvu de telles divisions dans sa version originale ; cette modification – liée peut-être à la publication initiale de la traduction en fascicules en 1836 – n’a pas été reproduite ici. On trouve, en revanche, la Préface de Borel à sa traduction, ainsi qu’un texte de Jean-Luc Steinmetz, intitulé Pétrus Borel, un loyal intermédiaire, qui vient clôturer l’ouvrage.

5L’édition de Baudoin Millet, contrairement à la traduction de 2012, contient les deux volets du texte. Le premier, La Vie et les Aventures étranges et surprenantes de Robinson Crusoé, est paru en avril 1719, suivi du deuxième, La Suite des aventures de Robinson Crusoé, beaucoup moins connu, en août de la même année. Ils sont réunis ici pour la première fois dans une édition critique française. Les très nombreuses annotations apportent des précisions lexicales, indiquent les liens entre le texte de Defoe et d’autres écrits, du même auteur ou d’autres, et fournissent des repères – culturels, historiques, nautiques, botaniques…—permettant au lecteur de mieux comprendre ce texte paru il y a 300 ans.

6L’ouvrage comporte également une iconographie très impressionnante. Cent cinquante gravures de F.A.L. Dumoulin viennent illustrer les deux volets du récit. Dumoulin les a publiées assorties d’une série de légendes, les substituant au récit de Defoe et produisant ainsi ce que certains estiment être la première bande dessinée littéraire. Les légendes sont présentées dans les « Appendices » et l’Avertissement à la « Collection de cent cinquante gravures » de Dumoulin paraît suite à la Préface aux « Réflexions sérieuses » qui se trouve après La Suite des Aventures de Robinson Crusoé. Figure aussi dans les « Appendices » un dossier iconographique de cinquante-neuf illustrations, depuis le frontispice de la première édition de 1719 à l’édition américaine de 1920 illustrée par Newell Convers Wyeth. Les images font l’objet de notes de fin détaillées, qui indiquent également les numéros de page du récit de voyage auxquelles elles correspondent.

7Cette nouvelle édition d’un texte que beaucoup croient connaître sans l’avoir lu dans sa version originale est à la fois très complète, très belle et très érudite et rappelle toute l’importance et l’influence du roman de Defoe.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ruth MENZIES, « Daniel Defoe, Robinson Crusoé, édition critique par Baudoin Millet », E-rea [En ligne], 17.1 | 2019, mis en ligne le 15 décembre 2019, consulté le 24 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/erea/8029

Haut de page

Auteur

Ruth MENZIES

Aix-Marseille Université, LERMA, Aix-en-Provence, France

Articles du même auteur

Haut de page
  • Logo Laboratoire d’Études et de Recherche sur le Monde Anglophone
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals