Navigation – Plan du site

AccueilNuméros7Éditorial

Texte intégral

1L’atelier de stylistique du 54e congrès de la SAES à l’Université de Caen invitait à interroger la notion de « traversée ». La stylistique, elle- même traversée par de nombreux courants, était donc au cœur de la thématique retenue. Pendant trois demi-journées, des membres de notre société ont contribué à éclairer la problématique du congrès. Je tiens à remercier Véronique Alexandre et Chris Smith (Université de Caen) d’avoir accepté de co-diriger notre atelier et d’avoir animé les débats avec beaucoup de pertinence. Nous espérons avoir de plaisir de les retrouver lors de nos prochaines manifestations.

2Si les propositions de communication étaient moins nombreuses que d’autres années, cela n’a pas remis en cause la diversité des approches. Le présent numéro d’ESA reprend huit des communications présentées ainsi que deux articles « hors-congrès », l’un émanant de Helen Ringrow (University of Portsmouth) dont Paul Simpson (Queen’s University, Belfast) a dirigé la thèse, l’autre de Lynn Blin dont l’article est une reprise d’une communication effectuée dans le cadre de l’atelier « Writing in Non- Standard English » de ESSE 2014 en Slovaquie. La Société de Stylistique Anglaise ne peut que se féliciter de cette ouverture.

3Le présent volume est équilibré : cinq études sur dix sont consacrées à la littérature de langue anglaise. L’article de Sandrine Sorlin ouvre le numéro avec une étude de l’essai A Small Place de Jamaica Kincaid. L’article de Marie-Agnès Gay, portant sur le roman Crossings, de Chuang Hua, invite à s’intéresser à la littérature sino- américaine. Celui de Manuel Jobert, sur The Buddha in the Attic de Julie Otsuka, concerne la littérature nippo-américaine. Ces trois articles interrogent, grâce à l’analyse stylistique, la position du colonisé ou de l’immigré et son rapport au groupe dominant. Natalie Mandon-Hunter, propose une analyse minutieuse des poèmes de Wilfred Owen et Bertrand Lentsch offre une lecture attentive de Flow Chart, de John Ashbery.

4Linda Pillière, pour sa part, présente une étude de « stylistique multimodale » impliquant de nombreuses traversées sémiotiques. Dans le même esprit, Joanna Thornborrow étudie la poétique des journaux télévisés, ce qui rend nécessaire une prise en compte de différentes modalités signifiantes. Catherine Chauvin propose une étude novatrice sur un genre rarement étudié, celui de la stand-up comedy. L’article de Lynn Blin est consacré à la représentation de l’anglais standard et celui de Helen Ringrow à une analyse comparée français / anglais du discours publicitaire.

5Notre revue, dont la publication a été assurée par le service édition de l’Université de Paris Ouest Nanterre la Défense (Paris X) pendant plus de trente ans, est maintenant publiée par le service édition de l’Université Jean Moulin – Lyon 3. En conséquence, la maquette évolue : elle devient plus colorée et adopte un graphisme plus contemporain. La chouette chevêche d’Athéna qui ornait le Bulletin de la Société de Stylistique Anglaise réapparaît mais de manière moins figurative. Nous espérons que cette maquette rénovée, la dernière avant le passage à la version numérique, vous plaira.

6Nous ne pouvons conclure cet éditorial sans évoquer la mémoire de Geoffrey Leech, décédé le 19 août 2014 à l’âge de 78 ans. Geoff était l’auteur de plus d’une trentaine d’ouvrages de linguistique anglaise. On se souviendra de son travail décisif en grammaire anglaise, sous l’impulsion de Randolph Quirk, et de son rôle de pionnier en linguistique de corpus. En 1970, il décida que l’Université de Lancaster devait se doter d’un corpus pouvant rivaliser avec celui de Brown pour l’anglais américain. Le Lancaster / Oslo / Bergen (LOB) corpus était né. Les stylisticiens se souviendront surtout de son ouvrage Style in Fiction (1981), co-écrit avec Mick Short.

7Notre société est fière d’avoir rendu hommage à Geoff en organisant le colloque de Lyon, Style in Fiction Today : in Honour of Geoffrey Leech & Mick Short (actes publiés dans ESA 4 en 2013) pour fêter le trentième anniversaire de Style in Fiction. Geoff était très heureux de revenir à Lyon où, enfant, il avait un correspondant. Nos pensées accompagnent son épouse, ses enfants, ses petits-enfants et tous nos collègues de PALA. Qu’il nous soit permis de lui dédier ce numéro.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Manuel Jobert, « Éditorial »Études de stylistique anglaise, 7 | 2014, 7-9.

Référence électronique

Manuel Jobert, « Éditorial »Études de stylistique anglaise [En ligne], 7 | 2014, mis en ligne le 19 février 2019, consulté le 22 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/esa/1235 ; DOI : https://doi.org/10.4000/esa.1235

Haut de page

Auteur

Manuel Jobert

Université Jean Moulin Lyon 3
Président de la Société de Stylistique Anglaise
CREA – EA 370

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search