Navigation – Plan du site

Editorial

Priorité au dialogue
Andrée Tabouret-Keller
p. 1-2
Traduction(s) :
Editoriale [it]

Texte intégral

1Le journal Le Monde consacre largement son édition du 14 février 2017 à la situation actuelle de l’Europe: par son éditorial «Junker ou l’Europe impossible» (p. 25 et dans la rubrique Informations, p. 4) et par un article de fond «Bruxelles craint un dérapage du déficit dès 2018» (Cahiers éco, pp. 3 et 4). Deux avis sévères et graves: l’Europe qualifiée d’impossible, et un dérapage de son déficit dès 2018. En fait, ce que je cherchais, c’est la mention des situations linguistiques: mention totalement absente et qui le restera. Ce que je trouve et ne cherchais pas, c’est que «les ventes d’armement bondissent sur fond de tensions internationales», le commerce militaire ayant fortement progressé dans le monde, retrouvant les niveaux atteints à la fin de la guerre froide, sans compter le concert quasi quotidien d’une situation globale, mondiale dit-on, où «Brexit» et autres indices de crises abondent. Même «les démocraties sont à l’épreuve de la cyberguerre», et doivent être protégées «des attaques informatiques», entre autre d’ingérences dans les processus électoraux (Le Monde, 21.2.17).

2Que pèse par rapport à ces incertitudes, à ces menaces, une petite entreprise comme la nôtre? Mauvaise question: ce n’est pas par rapport aux problèmes actuels sans fin d’un équilibre mondial menacé de toute part que doivent se mesurer les entreprises du Centre d’information sur l’éducation bilingue et plurilingue (CIEBP) et de sa petite revue (deux numéros annuels): c’est en affirmant leurs nécessités dans un monde où quelques 5000 à 6000 langues sont en usage et la coexistence de deux ou plusieurs langues sur un même territoire est quasiment universelle. Qu’il s’agisse de bilinguisme individuel, c’est-à-dire de la capacité d’un locuteur d’alterner entre deux ou plusieurs langues selon le contexte sociologique, ou d’un bilinguisme de communauté, soit de la coexistence de différentes langues sur un même territoire, les situations de contacts entre parlers sont innombrables. Notre propos n’est pas d’analyser toutes les possibilités existantes mais d’illustrer par des exemples concrets ce qu’elles contiennent au moins en germe: la possibilité de s’entendre, de dialoguer, fut-ce avec un autre parlant de manière différente.

3Aussi longtemps que le structuralisme a dominé la linguistique, les questions liées à la traduction étaient premières, avec l’accent porté sur la notion de système et de relations avec les autres disciplines des sciences humaines. Liées aux moyens les plus actifs de l’informatique, ces questions ont en l’espace de deux ans (2014-2016) reculé à la faveur de développements divers consacrés aux représentations, à la communication liées à l’ère du WEB, à la communication et aux discours politiques, aux impasses de l’utilitarisme, à la constitution des données, à l’image des langues, aux limites de l’arbitraire, à la phraséologie, à l’idéologie, aux appellatifs – pour reprendre quelques-uns des titres relevés dans les annonces du Réseau Francophone de Sociolinguistique depuis le 1er février dernier (Tabouret-Keller 2015, 2017). D’où le souci de dégager et d’insister sur ce qui distingue et rend possible le contact et la discussion, plus généralement le débat, la concertation, la négociation, les pourparlers, voir le compromis.

Haut de page

Bibliographie

Tabouret-Keller A. 2015. Aperçu des grandes tendances dans les Sciences du langage selon les informations diffusées au cours du premier trimestre 2014 sur le Réseau Francophone de Sociolinguistique et comparaison avec les informations diffusées au cours du 1er trimestre 2012, Langage et société, n° 154 (4): 129-137.

Tabouret-Keller A. 2017 (sous presse), Le réseau francophone de sociolinguistique: que sont nos disciplines devenues?, Langage et société (septembre).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrée Tabouret-Keller, « Editorial », Éducation et sociétés plurilingues, 42 | 2017, 1-2.

Référence électronique

Andrée Tabouret-Keller, « Editorial », Éducation et sociétés plurilingues [En ligne], 42 | 2017, mis en ligne le 01 février 2018, consulté le 19 août 2019. URL : http://journals.openedition.org/esp/1031

Haut de page

Auteur

Andrée Tabouret-Keller

Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CIEBP

Haut de page
  • Logo CIEBP (Centre d'Information sur l'Education Bilingue et Plurilingue)
  • OpenEdition Journals