Navigation – Plan du site

AccueilNuméros48Présentation

Présentation

Gabrielle Varro
p. 1-2
Traduction(s) :
Presentazione [it]

Texte intégral

  • 1 Fin mai 2020, on comptait 300,500 morts dans le monde dus à la pandémie.

1Au moment d’aller sous presse, éducation et Sociétés Plurilingues est sous pression – comme la France, comme l’Italie, comme l’Europe, comme le monde tout entier – à la suite de l’attaque d’un Coronavirus qui nous a forcés à nous retrancher chacun chez soi pour éviter le contact humain, seule défense contre le danger de mort, que cependant des milliers de personnes n’ont pu éviter1. Coupés de nos familles, de nos amis, de nos habitudes, nous avons pu continuer à travailler grâce aux ordinateurs et à l’internet, et avons produit ce numéro, qui prend ainsi l’allure d’une bouteille à la mer.

2Quel message jetons-nous dans cet océan de temps qui nous entoure désormais sans que nous ne sachions ni quelle sera son étendue, ni quelle sera notre vie «après»? Celui ou celle qui recueillera la bouteille y trouvera des reflets de l’«avant»: qu’il s’agisse de la préoccupation avec les inégalités sociales véhiculées jusque dans un plurilinguisme que pourtant nous défendons (Duchêne), des «boîtes à histoires» utilisées dans les écoles de l’enfance en VdA (Baron) ou du rôle de la langue française dans l’intégration des demandeurs d’asile en VdA et dans les Vallées Vaudoises (Pons, Zanini), de l’élaboration d’une forme de blended learning pour enseigner le français à des non-francophones en Allemagne (Compaoré) ou d’une formation à la recherche sociolinguistique dans les universités de VdA et de Berne portant sur les manières dont les jeunes se représentent les italiens régionaux et leurs locuteurs (Krakenberger, Natale, Revelli), ou encore d’une enquête sur les imaginaires du plurilinguisme auprès de jeunes sud-tyroliens (Leroy), on retrouve l’effort qui a toujours été celui d’ESP, et qui le reste, de faire avancer les connaissances sur nos rapports aux langues (Juillard) et leurs retombées sociales.

3Mais c’est dans la rubrique Témoignages que le lecteur trouvera une allusion directe à la pandémie, qu’il s’agisse d’un travail de parent volontaire dans une école états-unienne, interrompu par le confinement imposé (Peretz) ou de la création par une professeur des écoles en France d’un site internet permettant d’aider les parents qui devaient assurer l’école à la maison (Bareth).

4Cette rubrique – «Témoignages» – vous est ouverte, lecteurs, comme les autres, pour que, dans son prochain numéro (décembre 2020), ESP puisse rendre compte des diverses formes qu’aura prises l’«après»… et le «pendant»… de cette crise mondiale.

Haut de page

Notes

1 Fin mai 2020, on comptait 300,500 morts dans le monde dus à la pandémie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gabrielle Varro, « Présentation »Éducation et sociétés plurilingues, 48 | 2020, 1-2.

Référence électronique

Gabrielle Varro, « Présentation »Éducation et sociétés plurilingues [En ligne], 48 | 2020, mis en ligne le 01 mars 2022, consulté le 14 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/esp/4884 ; DOI : https://doi.org/10.4000/esp.4884

Haut de page

Auteur

Gabrielle Varro

Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (France)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo CIEBP (Centre d'Information sur l'Education Bilingue et Plurilingue)
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search