Navigation – Plan du site

AccueilNuméros267Vie de l'estampeParis Print Fair : un nouveau sal...

Vie de l'estampe

Paris Print Fair : un nouveau salon consacré à l’estampe du XVème siècle à nos jours

Communiqué de presse
Paris Print Fair

Entrées d’index

Mots-clés :

Salon, marché de l’art
Haut de page

Texte intégral

Érik Desmazières, Le Séchoir de l’Atelier, rue Hittorf, eau-forte et roulette sur Hahnemühle, 28 x 59,8 cm [33,5 x 66,5 cm] © Galerie Documents 15, 2022.

1Marquant sa toute première édition du 19 au 22 mai prochains, la Paris Print Fair, organisée par la Chambre Syndicale de l’Estampe, du Dessin et du Tableau (CSEDT), réunira 19 exposants européens au sein du Réfectoire de l’emblématique Couvent des Cordeliers, situé au coeur du 6ème arrondissement de Paris.

2Retraçant l’évolution de l’art de l’estampe du XVème siècle jusqu’à aujourd’hui, le salon invitera le public à se plonger dans la diversité des pratiques liées à une discipline aussi bien historique que contemporaine, alliant ainsi maîtres anciens de l’estampe aux artistes modernes et créateurs actuels.

3Le format intimiste du salon, adressé aussi bien aux experts, marchands et autres professionnels qu’aux collectionneurs et amateurs, se présente comme une manifestation spécialisée, faisant écho à sa dimension didactique affirmée et engagée.

4« En tant que spécialistes et professionnels, nous sommes invariablement confrontés à l’interrogation : qu’est-ce que l’estampe ? » confie Christian Collin, Président de la CSEDT et fondateur du salon. Soulignant l’essence historique d’une estampe de plus en plus artistique, il poursuit : « De gravure en taille-douce à taille d’épargne, de lithographie à sérigraphie, la Paris Print Fair et ses exposants se veulent aussi bien vecteurs de connaissance qu’interprètes d’une histoire. Il s’agit pour nous d’ériger un pont entre les diverses formes que prend l’estampe de nos jours, aussi bien centenaire que profondément actuelle, déclinée à travers les continents – et à terme, d’accueillir de nouveaux publics et de nourrir un nouveau dynamisme autour de la discipline. »

5Venus d’à travers la France, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, d’Autriche ou encore d’Espagne, les membres participants de la CSEDT, parmi lesquels 7 galeries internationales, convoqueront la variété de la discipline avec une expertise et rigueur partagée. Véritables références internationales dans l’estampe de grands maîtres anciens, Jurjens Fine Art (Amsterdam), Helmut H. Rumbler (Francfort), Palau Antiguitats (Barcelone) ou encore la Galerie Martinez D. (Paris) marqueront cette première édition par leurs présentations alliant chefs-d’oeuvre rares d’Albrecht Dürer, Hans Sebald Beham, Hendrick Golzius ou encore Francisco de Goya.

6« Qu’il s’agisse d’icônes comme Rembrandt ou des dénommés Petits Maîtres Allemands tels Albrecht Altdorfer ou Jacob Binck, nous avons à coeur de mettre en lumière la finesse qui unit ces impressions centenaires » explique Dr. Michael Weis de Helmut H. Rumbler. « Si ces travaux se portent témoins d’un savoir-faire considérable, ils invitent également amateurs et spécialistes à une plongée fascinante dans l’univers des miniatures. »

7L’estampe moderne sera elle aussi à l’honneur. Si les spécialistes parisiennes Galerie Arenthon (Paris), Galerie Sagot-Le Garrec (Paris) et Le Coin des Arts (Paris) associeront Marc Chagall, Sonia Delaunay et Henri Matisse à Alberto Giacometti, Joan Miró et Zao Wou-ki, ce sera vers les écoles bretonnes modernes que se tournera la Galerie Stéphane Brugal (Pont-l’Abbé) à travers les travaux d’André Dauchez et Henri Rivière, parmi bien d’autres.

8« La Paris Print Fair offre une plateforme accessible à tous pour la présentation d’ensembles rares et généralement prisés par les musées, tant pour leur caractère curatorial qu’éducationnel. Par sa spécialité et sa taille, elle répond à une demande grandissante pour des foires plus spécialisées et plus intimistes, où collectionneurs et amateurs peuvent se procurer de telles perles. » – Anne-Françoise Gavanon, directrice de Frederick Mulder Ltd.

9Les galeries Christian Collin (Paris) et Bei der Oper (Vienne) offriront, quant à elle, un aperçu de l’estampe telle qu’elle se décline hors de l’Europe, notamment sa version japonaise moderne mêlant ukiyo-e classique des périodes Edo et Meiji, shin-hanga ou encore sosaku-hanga.

10Miroir d’un nouvel engouement pour la discipline, l’estampe contemporaine sera elle aussi amplement représentée. Tandis que les galeries Nathalie Béreau (Paris, Chinon) et Documents 15 (Paris) donneront à voir de grands noms contemporains tels Charles Donker, Érik Desmazières et Michaël Cailloux, c’est la pratique-même de l’estampe aujourd’hui que présenteront la Galerie L’Estampe (Strasbourg) et Stoney Road Press (Dublin), respectivement maison d’édition possédant l’unique atelier d’aquagravure en Europe et studio d’impression combinant méthodes traditionnelles et technologie numérique.

11« Il est essentiel pour nous de donner une voix à l’estampe d’aujourd’hui. Méconnue, elle est néanmoins activement représentée par artistes, galeries, éditeurs ou encore imprimeurs à travers le monde, porte-paroles d’une pratique qui a su s’adapter à travers les siècles et jusqu’à aujourd’hui. » – Eileen Maguire, directrice de Stoney Road Press

12La Paris Print Fair, première manifestation consacrée à l’estampe dans son unicité et point fort de l’annuelle Semaine du Dessin, fait suite au Salon de l’Estampe et du Dessin, tenu pour la dernière fois en 2016. La CSEDT avait déjà amorcé une nouvelle dynamique en créant en 2018 la Semaine des Galeries Parisiennes de l’Estampe et du Dessin, faisant désormais de la Paris Print Fair le rendez-vous annuel pour spécialistes et grand public consacré pleinement à cette pratique.

13« En inscrivant l’estampe originale comme discipline autonome dans le vaste champ du travail sur papier, disposant de ses propres experts et riche de ses propres collectionneurs actuels et potentiels, il s’agit également pour nous d’afficher Paris comme une place forte de ce marché, soutenue par tout un écosystème paneuropéen, à l’instar de New York et Londres. » – Nicolas Romand, directeur de la Galerie Sagot-Le Garrec et co-fondateur de la Paris Print Fair

14Porte-parole de cet engagement aussi bien en France qu’à l’international, et intermédiaire auprès du grand public et des institutions, l’association Les Amateurs d’Estampes, créée en 2017 et sous la présidence de Joseph de Colbert, sera également présente sur le salon. La programmation complète est disponible en ligne sur le site de la Paris Print Fair (www.parisprintfair.fr).

Présentation des exposants

15Galerie Arenthon | Paris

16https://galeriearenthon.com/​

17La galerie parisienne, associée à la Galerie del’Institut, anciennement Bouquinerie de l’Institut, cultivera l’émulation artistique de son quartier tout en croisant influences modernes et contemporaines.

18Spécialisée en estampes, affiches et livres illustrés modernes, elle fera honneur aux grands artistes du XXème siècle, parmi lesquels Alberto Giacometti, Marc Chagall, Joan Miró ou encore Zao Wou-Ki.

Alberto Giacometti, Paris sans fin, 1969, pl. 123. © Succession Alberto Giacometti / ADAGP Paris 2022. Courtesy de la Galerie Arenthon.

19Galerie Bei der Oper | Vienne

20https://woodblock-print.eu/​

21Jouissant de la plus vaste collection de gravures sur bois japonaises en Autriche, la galerie viennoise proposera une sélection pointue d’estampes du XVIIIème au XXème siècle – ukiyo-e classique des périodes Edo et Meiji, shin-hanga et sosaku-hanga, ainsi que gravures sur bois du Modernisme européen.

Carl Moser, Mariage breton, 1922. Gravure sur bois, signée, 44 x 54,5 cm. Courtesy de la Galerie Bei der Oper.

22Galerie Nathalie Béreau | Paris, Chinon

23https://www.nathaliebereau.com/​

24Galerie nomade entre Paris et Chinon spécialisée en œuvres en ou sur papier et estampes contemporaines, la Galerie Nathalie Béreau présentera un focus sur la nouvelle série de gravures de l’artiste Michaël Cailloux, intitulée Renaissance, ainsi que sur ses bijoux muraux – matrices créées à l’origine pour l’impression de gravures, transformées en oeuvres à part entière. À ses côtés seront présentées l’artiste graveuse japonaise Atsuko Ishii et Caroline Bouyer, pour sa dernière série intitulée Périph’.

Michaël Cailloux, Renaissance : Illusion, n. 1/1, 2021. Gravure à l’eau forte et dessin, papier Hahnemühle blanc naturel, cadre aluminium, cache blanc et filet jaune néon, verre normal, 28 x 40 cm. Courtesy de la Galerie Nathalie Béreau.

25Galerie Stéphane Brugal | Pont-l’Abbé

26http://brugal-antiquites.com/​

27La Galerie Stéphane Brugal, spécialisée dans les arts graphiques des années 1880 à nos jours, mettra en lumière les œuvres des écoles bretonnes, de l’école de Pont-Aven aux courants modernes d’après-guerre qui la caractérisent, d’André Dauchez et Henri Rivière à Mathurin Méheut.

Mathurin Méheut, Bigoudènes aux patates ou L’arrachage des pommes de terre, ca. 1919-1920. Gravure sur bois, signée au crayon en bas et à droite, intitulée en bas et à gauche, 31,5 x 39 cm. Courtesy de la Galerie Stéphane Brugal.

28Galerie Christian Collin | Paris

29https://www.collin-estampes.fr/​

30Riche par sa diversité, à l’image de son fondateur au goût atypique teinté d’éclectisme et de curiosité, la Galerie Christian Collin présentera estampes japonaises ainsi que graveurs français du XVIIème au début du XXème siècle.

Ando Hiroshige, No. 35, Yoshida : Le Grand Pont sur la Rivière Toyo (Yoshida, Toyokawa, ôhashi), 1855. Gravure sur bois en couleurs, 36,5 x 23,5 cm. Courtesy de la Galerie Christian Collin.

31Galerie Documents 15 | Paris

32https://www.galeriedocuments15.com/​

33Depuis 10 ans, la Galerie Documents 15 présente un programme régulier d'expositions majoritairement dédiées à l'estampe contemporaine, avec toutes les possibilités qu'elle offre, mais également aux œuvres uniques sur papier : dessins, peintures, épreuves rehaussées ou monotypées. À l'occasion de la Paris Print Fair, elle présentera une sélection récente de ses artistes contemporains tels qu'Érik Desmazières, Astrid de La Forest, Jean-Baptiste Sécheret, Charles Donker ou encore Marjan Seyedin.

Marjan Seyedin, Discours d’oiseaux – II, 2020. Eau-forte et roulette sur Chine appliqué. Tirage à 21 épreuves, 30 x 39,8 cm [42 x 49,7 cm] © Galerie Documents 15, 2022.

34Jurjens Fine Art | Amsterdam

35https://jurjens-fine-art.com/​

36Mettant l’accent sur les premières impressions, états rares et oeuvres uniques d’importants graveurs du XVème au XXème siècle, l’amstellodamoise Jurjens Fine Art présentera une sélection pointue de maîtres anciens et modernes, d’Albrecht Dürer et Rembrandt à Hans Sebald Beham et Adriaen van Ostade.

Rembrandt Harmenszoon Van Rijn, Le Christ et la femme de Samarie parmi les ruines, 1634. Eau-forte et gravure, signée et datée en haut à droite, « Rembrandt ». 12,9 x 11,3 cm (feuillet) ; 12,4 x 10,8 cm (planche). Réf. Bartsch 71 ; NHD 78 II (V). Courtesy de Jurjens Fine Art.

37Galerie L’Estampe | Strasbourg

38https://www.estampe.fr/​

39La maison d’édition L’Estampe, engagée pour la représentation des artistes de la nouvelle figuration, et possédant l’unique atelier d’aquagravure en Europe, donnera à voir un panel d’artistes d’aujourd’hui, parmi lesquels Erro, Hervé di Rosa, ou encore Speedy Graphito, pionnier du Street Art français à la renommée internationale, qu’elle édite elle-même.

Speedy Graphito, L’Amour roi, 2020. Aquagravure, papier fait main, 85 x 66 cm. Courtesy de la Galerie L’Estampe.

40Le Coin des Arts | Paris

41https://www.lecoindesarts.com/​

42En écho à ses deux espaces parisiens de Saint- Germain-des-Prés et du Marais, la galerie Le Coin des Arts, tournée vers les scènes modernes et contemporaines, proposera une sélection de gravures originales de grands maîtres de sa collection – de Serge Poliakoff et Sonia Delaunay à Marc Chagall et Niki de Saint Phalle.

Serge Poliakoff, Composition rouge, verte et bleue n. 76, 1969. Lithographie, signée à la main par l’artiste, 87 x 64 cm. Courtesy de la Galerie Le Coin des Arts.

43Libretis | Paris

44https://www.libretis.com/​

45Libretis, galerie d’art virtuelle d’abord spécialisée dans les livres d’art et désormais connue pour ses lithographies, dessins, esquisses et estampes, présentera une sélection d’artistes modernes et contemporains. Paul Signac, Pierre Soulages, Fernand Léger et René Magritte viendront s’ajouter à Hans Hartung, Man Ray et Henri Michaux, entre autres maîtres des XIXème et XXème siècles.

Fernand Léger et Louis Aragon, Portrait de Nadia, Contrastes, 1959. Portfolio demi-toile orné d’une reproduction « Composition abstraite » de Fernand Léger et de treize planches reproduit par procédé Jacomet dont le Portrait de Nadia, 52 x 42 cm. Courtesy de Libretis.

46Galerie Martinez D. | Paris

47https://estampesmartinez.com/​

48La Galerie Martinez D., au premier plan de l’estampe moderne et contemporaine du XVIème au XXème siècle depuis plus de 30 ans, dévoilera des maîtres de son catalogue. Point fort de sa présentation, Le Rhinocéros d’Albrecht Dürer ne sera que l’un des rares chefs-d’oeuvre exposés, aux côtés de Jean-Baptiste Camille Corot, Edgar Degas, Giovanni Battista Piranesi ou encore Francisco José Goya y Lucientes.

Albrecht Dürer, Le Rhinocéros, 1515. Bois gravé, épreuve sur papier vergé filigrané de la 4ème édition (sur 8), le bois présentant, en partie basse, une mince fente traversant les jambes antérieures de l’animal. Tirage de la fin du XVIème siècle. Filigrane : écu couronné avec fleurs de lys, et lettres « WR » en pendentif (Meder n. 121, avant 1600). 21 x 29,4 cm (trait carré). Réf. Bartsch 136. Meder 273.4. Hollstein 273d. Courtesy de la Galerie Martinez D.

49Frederick Mulder Ltd. | Londres

50http://www.frederickmulder.com/​

51La galerie londonienne Frederick Mulder Ltd., à la renommée mondiale pour ses œuvres d’Edvard Munch et Pablo Picasso notamment, donnera à voir un éventail d’estampes modernes produites par le maître espagnol, dont l’ensemble de trois linogravures Femme à la source, hommage déguisé à Edouard Manet et Jean-Dominique Ingres, exposé aux côtés de Larry Zox, André Verdet et Astrid Meyer.

Pablo Picasso, L’Aubade, avec Femme Accoudée, 1959. Linogravure imprimée en couleurs, tampon à l’encre au verso, « Imprimerie Arnéra Archives / Non signé ». Provenance : Archives Imprimerie Arnéra. Courtesy de Frederick Mulder Ltd.

52Palau Antiguitats | Barcelone

53https://palauantiguitats.com/​

54Nichée au cœur de Barcelone depuis plus de 30 ans, où elle mêle antiquités au monde de l’estampe et du dessin, Palau Antiguitats offrira un aperçu de son Cabinet d’Arts Graphiques, espace pédagogique dédié créé en 2007 au sein duquel elle explore la diversité des travaux sur papier. Sa présentation fera honneur à ce dernier, alliant Francisco de Goya y Lucientes et Xavier Nogués à Hendrick Golzius et Mariano Fortuny.

Pablo Picasso, Harpye à Tête de Taureau et Quatre Petites Filles sur une Tour Surmontée d’un Drapeau Noir, 1934. Eauforte imprimée sur papier vergé Montval avec filigrane de la Suite Vollard (S. V. 13), 39 x 50 cm. Réf. Bloch 229. Courtesy de Palau Antiguitats.

55Helmut H. Rumbler | Francfort

56https://www.helmutrumbler.com/​

57Spécialisée dans la gravure des grands maîtres du XVème au XIXème siècle depuis sa création à Francfort en 1971, Helmut H. Rumbler marquera sa participation par une présentation remarquable à l’image de sa renommée, réunissant Lukas Cranach, Hans Sebald Beham, Albrecht Dürer, Jacob Binck, ou encore Heinrich Aldegreve.

Hans Sebald Beham, La Femme et la Mort, 1541. Gravure au burin sur papier vergé, 7,9 x 5,2 cm. Réf. Bartsch149 ; Pauli et Hollstein 150/I (de III). Provenance : collection privée, Allemagne. Courtesy de Helmut H. Rumbler.

58Galerie Sagot-Le Garrec | Paris

59https://sagot-legarrec.fr/​

60Fondée en 1881 par Edmond Sagot, la galerie Sagot-Le Garrec, désormais dirigée par Nicolas Romand, cinquième génération de marchands, représente aujourd’hui l’une des principales références dans l’histoire de l’estampe moderne.

61Forte de son expertise en estampes originales, dessins et livres illustrés du XIXème siècle à nos jours, la galerie exposera un vaste éventail de maîtres modernes et contemporains parmi lesquels Bernard Buffet, Henri Matisse, Charles Meryon, Henri de Toulouse-Lautrec, et Diego Rivera.

Henri de Toulouse-Lautrec, Miss Ida Heath, danseuse anglaise, 1894. Lithographie. Courtesy de la Galerie Sagot-Le Garrec.

62Galerie Xavier Seydoux | Paris

63https://www.galerie-seydoux.fr/​

64La galerie parisienne, qui offre à voir depuis sa création en 1995 un large choix d’estampes du XVIème au début du XXème siècle, se distinguera par sa proposition alliant maîtres aussi bien anciens que modernes, dont Hendrick Goltzius et Robert Boissard.

Hendrick Goltzius, Paysage avec une Chaumière (La Terre), ca. 1597-1600. Bois gravé en clair-obscur. Courtesy de la Galerie Xavier Seydoux.

65M. F. Toninelli-Monaco | Monaco

66https://www.toninelliartmoderne.com/​

67La galerie historique d’art moderne, fondée en 1946 et qui a marqué les mondes de l’art milanais et romain avant de s’installer à Monaco en 1996, accompagnera sa participation au salon d’une présentation doublement moderne et contemporaine, allant de Cy Twombly, Robert Indiana et Robert Rauschenberg à Giacomo Manzù et Marino Marini.

Marino Marini, Orphée, 1979. Lithographie, 63 x 84 cm. Courtesy d’Edition Toninelli Art Moderne.

68Stoney Road Press | Dublin

69https://www.stoneyroadpress.com/​

70Studio d’impression d’art basé à Dublin, Stoney Road Press collabore depuis sa fondation en 2001 avec les principaux noms de la scène contemporaine irlandaise pour la production d’impressions, livres, sculptures et tapisseries en édition limitée, combinant techniques d’impression traditionnelles et technologie numérique. Parmi son portfolio, plus de 40 artistes irlandais et internationaux, dont Bernar Venet, Kathy Prendergast, Barbara Rae et John Doherty, qu’elle présentera entre autres dans le cadre de la foire.

Kathy Prendergast, Kaleidoscope Series – Paris, 2017. Impression en taille-douce sur papier Somerset, 67,5 x 77 cm. Courtesy de Stoney Road Press.

71Emanuel von Baeyer – Cabinet | Londres

72https://evbaeyer-cabinet.com/​

73Le londonien Emanuel von Baeyer, considéré comme l’un des principaux représentants de la jeune génération de marchands en maîtres anciens, marquera sa première participation à la Paris Print Fair par le biais de sa plateforme en ligne Emanuel von Baeyer – Cabinet, prolongement des activités de la galerie lancé en 2010. Si ses expositions déclinent estampes, dessins et peintures d’artistes du XVème au XXème siècle, c’est une sélection d’œuvres d’artistes contemporains qui sera présentée à la foire, parmi lesquels Clemens Büntig, Nicolas Poignon, et Matthias Griebler.

Nicolas Poignon, Ephemeriden 4, 2019. Linogravure sur Chine collé, signée et numérotée, 29 x 39 cm. Courtesy de Emanuel von Baeyer – Cabinet, Londres.

Informations pratiques

74À propos de la Chambre Syndicale de l’Estampe, du Dessin et du Tableau (CSEDT) :

75La CSEDT est un syndicat professionnel fondé en 1919. Sous la direction de Christian Collin, son activité consiste à défendre les intérêts de la profession et de ses membres – marchands, éditeurs, experts ; à intervenir auprès des pouvoirs publics ; à faire respecter le Code de déontologie et la Charte de l’estampe originale ; et à informer ses adhérents des nouvelles dispositions législatives et règlementaires (fiscales, douanières, sociales).

76https://www.csedt.org/​

Paris Print Fair 2022

77Du 19 au 22 mai 2022

78Le Réfectoire du Couvent des Cordeliers

7915 rue de l’École de Médecine, 75006 Paris

80https://www.parisprintfair.fr/​

81Instagram @csedt | Facebook @csedt | Twitter @csedt_galeries

Vernissage (uniquement sur invitation)

82Mercredi 18 mai | 16h—21h

Horaires

83Jeudi 19 mai | 11h—20h

84Vendredi 20 mai | 11h—20h

85Samedi 21 mai | 11h—20h

86Dimanche 22 mai | 11h—18h

Tarifs

87Tarif normal | 10 €

88Tarif réduit (jeunes de 18 à 26 ans inclus ; étudiants ; artistes-plasticiens professionnels) | 5 €

89Gratuité jusqu’à 17 ans inclus ; demandeurs d’emploi, titulaires des minima sociaux ; journalistes français et étrangers.

Contact presse

90GB Communication

91Gaëlle de Bernède | contact@gbcom.media | +33 1 75 43 46 80

92Roxane Latrèche | communication@gbcom.media | +49 176 8006 5583

Liste des exposants

93Galerie Arenthon | Paris

94Galerie Bei der Oper | Vienne

95Galerie Nathalie Béreau | Paris, Chinon

96Galerie Stéphane Brugal | Pont-l’Abbé

97Galerie Christian Collin | Paris

98Galerie Documents 15 | Paris

99Jurjens Fine Art | Amsterdam

100Galerie L’Estampe | Strasbourg

101Le Coin des Arts | Paris

102Libretis | Paris

103Galerie Martinez D. | Paris

104Frederick Mulder Ltd. | Londres

105Palau Antiguitats | Barcelone

106Helmut H. Rumbler | Francfort

107Galerie Sagot-Le Garrec | Paris

108Galerie Xavier Seydoux | Paris

109Stoney Road Press | Dublin

110M. F. Toninelli-Monaco | Monaco

111Emanuel von Baeyer – Cabinet | Londres

Haut de page

Table des illustrations

Légende Érik Desmazières, Le Séchoir de l’Atelier, rue Hittorf, eau-forte et roulette sur Hahnemühle, 28 x 59,8 cm [33,5 x 66,5 cm] © Galerie Documents 15, 2022.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 659k
Légende Alberto Giacometti, Paris sans fin, 1969, pl. 123. © Succession Alberto Giacometti / ADAGP Paris 2022. Courtesy de la Galerie Arenthon.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 635k
Légende Carl Moser, Mariage breton, 1922. Gravure sur bois, signée, 44 x 54,5 cm. Courtesy de la Galerie Bei der Oper.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Légende Michaël Cailloux, Renaissance : Illusion, n. 1/1, 2021. Gravure à l’eau forte et dessin, papier Hahnemühle blanc naturel, cadre aluminium, cache blanc et filet jaune néon, verre normal, 28 x 40 cm. Courtesy de la Galerie Nathalie Béreau.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 844k
Légende Mathurin Méheut, Bigoudènes aux patates ou L’arrachage des pommes de terre, ca. 1919-1920. Gravure sur bois, signée au crayon en bas et à droite, intitulée en bas et à gauche, 31,5 x 39 cm. Courtesy de la Galerie Stéphane Brugal.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 578k
Légende Ando Hiroshige, No. 35, Yoshida : Le Grand Pont sur la Rivière Toyo (Yoshida, Toyokawa, ôhashi), 1855. Gravure sur bois en couleurs, 36,5 x 23,5 cm. Courtesy de la Galerie Christian Collin.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 717k
Légende Marjan Seyedin, Discours d’oiseaux – II, 2020. Eau-forte et roulette sur Chine appliqué. Tirage à 21 épreuves, 30 x 39,8 cm [42 x 49,7 cm] © Galerie Documents 15, 2022.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Légende Rembrandt Harmenszoon Van Rijn, Le Christ et la femme de Samarie parmi les ruines, 1634. Eau-forte et gravure, signée et datée en haut à droite, « Rembrandt ». 12,9 x 11,3 cm (feuillet) ; 12,4 x 10,8 cm (planche). Réf. Bartsch 71 ; NHD 78 II (V). Courtesy de Jurjens Fine Art.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 994k
Légende Speedy Graphito, L’Amour roi, 2020. Aquagravure, papier fait main, 85 x 66 cm. Courtesy de la Galerie L’Estampe.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Légende Serge Poliakoff, Composition rouge, verte et bleue n. 76, 1969. Lithographie, signée à la main par l’artiste, 87 x 64 cm. Courtesy de la Galerie Le Coin des Arts.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 822k
Légende Fernand Léger et Louis Aragon, Portrait de Nadia, Contrastes, 1959. Portfolio demi-toile orné d’une reproduction « Composition abstraite » de Fernand Léger et de treize planches reproduit par procédé Jacomet dont le Portrait de Nadia, 52 x 42 cm. Courtesy de Libretis.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 10M
Légende Albrecht Dürer, Le Rhinocéros, 1515. Bois gravé, épreuve sur papier vergé filigrané de la 4ème édition (sur 8), le bois présentant, en partie basse, une mince fente traversant les jambes antérieures de l’animal. Tirage de la fin du XVIème siècle. Filigrane : écu couronné avec fleurs de lys, et lettres « WR » en pendentif (Meder n. 121, avant 1600). 21 x 29,4 cm (trait carré). Réf. Bartsch 136. Meder 273.4. Hollstein 273d. Courtesy de la Galerie Martinez D.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 459k
Légende Pablo Picasso, L’Aubade, avec Femme Accoudée, 1959. Linogravure imprimée en couleurs, tampon à l’encre au verso, « Imprimerie Arnéra Archives / Non signé ». Provenance : Archives Imprimerie Arnéra. Courtesy de Frederick Mulder Ltd.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 331k
Légende Pablo Picasso, Harpye à Tête de Taureau et Quatre Petites Filles sur une Tour Surmontée d’un Drapeau Noir, 1934. Eauforte imprimée sur papier vergé Montval avec filigrane de la Suite Vollard (S. V. 13), 39 x 50 cm. Réf. Bloch 229. Courtesy de Palau Antiguitats.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 733k
Légende Hans Sebald Beham, La Femme et la Mort, 1541. Gravure au burin sur papier vergé, 7,9 x 5,2 cm. Réf. Bartsch149 ; Pauli et Hollstein 150/I (de III). Provenance : collection privée, Allemagne. Courtesy de Helmut H. Rumbler.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 2,0M
Légende Henri de Toulouse-Lautrec, Miss Ida Heath, danseuse anglaise, 1894. Lithographie. Courtesy de la Galerie Sagot-Le Garrec.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 240k
Légende Hendrick Goltzius, Paysage avec une Chaumière (La Terre), ca. 1597-1600. Bois gravé en clair-obscur. Courtesy de la Galerie Xavier Seydoux.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 806k
Légende Marino Marini, Orphée, 1979. Lithographie, 63 x 84 cm. Courtesy d’Edition Toninelli Art Moderne.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-18.jpg
Fichier image/jpeg, 623k
Légende Kathy Prendergast, Kaleidoscope Series – Paris, 2017. Impression en taille-douce sur papier Somerset, 67,5 x 77 cm. Courtesy de Stoney Road Press.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-19.jpg
Fichier image/jpeg, 405k
Légende Nicolas Poignon, Ephemeriden 4, 2019. Linogravure sur Chine collé, signée et numérotée, 29 x 39 cm. Courtesy de Emanuel von Baeyer – Cabinet, Londres.
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/2623/img-20.jpg
Fichier image/jpeg, 267k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Paris Print Fair, « Paris Print Fair : un nouveau salon consacré à l’estampe du XVème siècle à nos jours »Nouvelles de l’estampe [En ligne], 267 | 2022, mis en ligne le 19 avril 2022, consulté le 17 août 2022. URL : http://journals.openedition.org/estampe/2623 ; DOI : https://doi.org/10.4000/estampe.2623

Haut de page

Droits d’auteur

CC BY 4.0

Creative Commons - Attribution 4.0 International - CC BY 4.0

https://creativecommons.org/licenses/by/4.0/

Haut de page
  • Logo Comité national de l'estampe
  • Logo Bibliothèque nationale de France
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search