Navigation – Plan du site
Articles

L’estampe moderne et contemporaine à la Bibliothèque nationale de France

Les enrichissements en 2013
Céline Chicha-Castex, Lise Fauchereau, Marie-Cécile Miessner et Cécile Pocheau-Lesteven
p. 32-41

Entrées d’index

Index géographique :

France

Index chronologique :

20e siècle, 21e siècle
Haut de page

Texte intégral

1En 2013, la collection d’estampes modernes et contemporaines s’est enrichie de mille huit cent vingt-deux pièces, dont huit cent quinze estampes, trois cent trente-sept portfolios, cent sept livres d’artistes, cent treize livres graphiques, trois cent cinquante cartes postales, affiches, ephemera. Si le nombre d’œuvres entrées dans les collections diminue, le dépôt légal représente encore soixante pour cent des entrées. La fermeture de beaucoup d’ateliers ces dernières années explique, en partie, la baisse de ces chiffres. Toutefois, la production d’estampes reste abondante, mais est plus difficile à appréhender, émanant d’artistes qui impriment et diffusent eux-mêmes leurs œuvres, ou s’organisent en collectifs.

2La liste complète des artistes ainsi que la liste des auteurs de livres d’artistes entrés dans la collection en 2013 figurent à la fin de ce numéro.

Les acquisitions

3L’année 2013 a été marquée par l’entrée par dation d’une gravure très rare d’Alberto Giacometti, L’Objet invisible ou Mains tenant le vide (1934-1935). Cette estampe est l’une des toute premières de Giacometti, qui l’a gravée alors qu’il fréquentait l’atelier de Stanley William Hayter : c’est là qu’il s’initia à la gravure, y pratiquant principalement l’eau-forte et un peu le burin. Cette gravure reprend le motif de la sculpture du même nom, le passage par l’estampe permettant à l’artiste de poursuivre ses recherches plastiques, notamment concernant la représentation des mains de la figure qui font l’objet de reprises dans les deux états connus de cette planche. Nous avons acquis une estampe de Gil Wolman, La Vie vraie (1981) (ill. 1), s’inscrivant dans le courant de l’Internationale lettriste qu’il avait fondée avec Guy Debord en 1952.

Ill. 1. Gil Wolman, La Vie vraie, 1981

Ill. 1. Gil Wolman, La Vie vraie, 1981

4Grâce à la générosité des Amis de la BnF, nous avons pu acquérir auprès de la galerie Carolina Nitsch un portfolio de six sérigraphies de Sarah Sze connue pour ses installations, dans lesquelles elle assemble de petits objets de la vie quotidienne, qu’on a pu découvrir à la fondation Cartier en 1999 et à la Biennale de Lyon plus récemment (2009) (ill. 2).

Ill. 2. Sarah Sze, 2, planche 6 du portfolio. Sérigraphie, New York, Carolina Nitsch, 2011

Ill. 2. Sarah Sze, 2, planche 6 du portfolio. Sérigraphie, New York, Carolina Nitsch, 2011

5Est entré également dans les collections le portfolio After Degas (1987) de Sherrie Levine : le travail de cette artiste américaine repose sur l’appropriation d’œuvres d’autres créateurs. Elle reprend ici des tableaux de Degas. Les Amis de la BnF ont encore permis l’acquisition d’un ensemble d’états rehaussés de François Houtin, Fantaisie romantique (2013). Une exposition consacrée à Tom Hammick organisée par la galerie Prodromus en octobre 2013 nous a fait découvrir l’univers de cet artiste anglais, professeur de peinture et de gravure à l’université de Brighton : nous avons fait l’acquisition d’une gravure sur bois représentant un paysage nocturne, Compound Night, (ill. 4) l’artiste ayant donné en retour trois autres. Nous avons acheté à la galerie Bonafous-Murat quelques estampes de Nicolas Poignon (ill. 3) qui complètent les collections. Le graveur hollandais Charles Donker est entré dans les collections lors d’une acquisition à la galerie Document 15 qui présentait ses œuvres à l’automne 2013. Un ensemble de sérigraphies de l’atelier Sabordage de Lille a été acquis (ill. 5).

Ill. 3. Nicolas Poignon, Arbres-fenêtres

Ill. 3. Nicolas Poignon, Arbres-fenêtres

Ill. 4. Tom Hammick , Compound night , gravure sur bois en couleurs, 2013

Ill. 4. Tom Hammick , Compound night , gravure sur bois en couleurs, 2013

Ill. 5. Ar-Déco, Fun Street, sérigraphie. Atelier Sabordage. Imp. Atelier d’édition populaire

Ill. 5. Ar-Déco, Fun Street, sérigraphie. Atelier Sabordage. Imp. Atelier d’édition populaire

Les dons

6À l’occasion de l’exposition consacrée à Aldo Crommelynck, Rita Donagh, la veuve de Richard Hamilton (1922-2011) a fait don à la BnF de Picasso’s Meninas, virtuose et ironique revisitation en gravure de l’œuvre de Picasso d’après Velázquez commandée par Propylaën Verlag à Hamilton en 1971 pour figurer dans un portfolio rassemblant des gravures créées par soixante-neuf artistes en hommage à Picasso. C’est pendant ce travail avec Aldo Crommelynck que s’est nouée la collaboration amicale entre l’artiste et l’imprimeur.

7La veuve de René Cornand (1929-2003) nous a donné soixante-neuf œuvres de son mari, notamment plusieurs monotypes : l’artiste y développe une esthétique s’inscrivant dans la suite de l’abstraction lyrique, le monotype se prêtant bien aux recherches de création gestuelle et spontanée de l’artiste.

8La famille de Philippe Lelièvre (1929-1975) a complété l’œuvre de cet artiste présent dans les collections avec trente-quatre gravures comprenant notamment quelques planches anciennes à l’eau-forte et au burin, ainsi qu’un ensemble de vernis mous en couleurs évoquant le monde de l’enfance dans lesquelles on perçoit l’influence de Balthus.

Ill. 6. Paul Jeannin, Grand jeu, eau forte

Ill. 6. Paul Jeannin, Grand jeu, eau forte

9La veuve de Paul Jeannin (1939-2011) nous a donné dix-sept estampes de son mari dans lesquelles des personnages, tels des pantins, peuplent d’étranges compositions : elle contribue ainsi à faire connaître l’œuvre de cet artiste dont nous n’avions aucun exemple jusque-là (ill. 6). La famille de Nina Negri nous a donné un ensemble de planches de cette artiste italienne créées entre 1951 et 1972 (ill. 7).

Ill. 7. Nina Negri, Continuité ininterrompue, 1956, eau-forte en couleurs

Ill. 7. Nina Negri, Continuité ininterrompue, 1956, eau-forte en couleurs

10Le Musée national de l’estampe du Mexique nous a fait don d’un portfolio contenant cinquante-deux estampes d’artistes mexicains contemporains, intitulé Estampas, Independencia y Revolucion. Cet ensemble permet d’appréhender la production mexicaine actuelle dans toute sa diversité, tant stylistique que technique. Certaines planches s’inscrivent dans la tradition de la gravure sur bois mexicaine, d’autres sont plus difficilement rattachables à une esthétique locale.

11Miquel Barcelo, qui pratique la gravure parallèlement à son travail de peintre et de céramiste et dont le département des Estampes conserve une dizaine d’estampes, lithographies et gravures en taille-douce créées dans les ateliers parisiens d’Item et René Tazé, a fait don d’une série de cinq lithographies en couleurs réalisées en 2010 à l’atelier Clot, Bramsen et Georges à Paris, un beau travail sur la couleur qui exacerbe les qualités picturales de ce bestiaire marin (Flétan avec anguille, Raie, Seiche, Sole et Crevette). Grâce à la galerie Prodromus qui lui a consacré une exposition en 2013, sont entrées dans les collections des estampes de l’artiste autrichien Herwig Zens, ancien professeur à l’Académie des beaux-arts de Vienne.

12Anne Heyvaert, qui travaille en Espagne, nous a donné une série d’aquatintes dans lesquelles elle développe des formes abstraites conçues à partir de sculptures de papier et de cartons, motif qu’elle aborde également dans ses peintures.

13L’artiste italien Vincenzo Balsamo a donné douze gravures créées entre 2002 et 2011 à l’eau-forte en couleurs, selon une esthétique décorative. Le thème des labyrinthes domine l’œuvre de Toni Pecoraro qui a enseigné la gravure à l’Académie des beaux-arts de Bologne : il nous a donné sept eaux-fortes créées entre 2003 et 2013 où se mêlent des motifs architecturaux et des éléments empruntés à l’histoire de l’art. Le prix Marie et Léon Navier vient de lui être décerné par la fondation Taylor.

14D’origine mexicaine, Anna Kurtycz profite de ses passages à Paris pour nous déposer régulièrement des estampes qui témoignent de ses expériences à l’étranger : installée actuellement au Bénin, elle croque dans ses gravures sur bois, tel Histoire d’un lundi matin, la vie quotidienne des Béninois.

Le dépôt légal des artistes

15Parmi les nouveaux déposants, nous avons remarqué les estampes d’Édith Schmidt qui nous a déposé neuf estampes créées entre 1984 et 2013 : elle travaille sur plaque de zinc, y creusant des lettres imprimées dans des teintes ocres, l’estampe devenant une sorte de bas-relief.

16Bernard Rémusat a fait son entrée dans les collections avec quatorze estampes réalisées entre 1999 et 2012. Ses premiers travaux de graveur datent de 1992. Il utilise notamment la technique du carborundum, affectionnant le caractère tactile de la gravure. On imagine, dans ses compositions abstraites, des murs sur lesquels le temps a laissé son empreinte.

Didier Meynard travaille chez Alain Controu, il nous a déposé quatre estampes.

17Nous avions découvert le travail de Lucille Piketty (ill. 8) lors du prix Lacourière 2012 : dans un ensemble d’estampes réalisées dans le cadre de ses études à l’école Estienne, elle évoque le quotidien de son grand-père à travers quelques détails qu’elle met en scène avec un sens aigu du cadrage.

Ill. 8. Lucile Piketty, 9h45, le thé matinal

Ill. 8. Lucile Piketty, 9h45, le thé matinal

18Robert Groborne (ill. 9) nous a déposé une vingtaine de gravures dont certaines complètent des séries anciennes comme Continuo (1986). Maurice Maillard exploite toutes les possibilités de variations du noir et du gris pour décrire des paysages abstraits, comme Avant printemps ou Vers l’obscur.

Ill. 9. Robert Groborne, N° 18211, eau-forte

Ill. 9. Robert Groborne, N° 18211, eau-forte

19François Houtin nous a donné les états et le cuivre de la gravure de Ragoles et Béruchet, créée au profit des Nouvelles de l’estampe. Il a par ailleurs complété son oeuvre de ses gravures récentes, notamment un Abécédaire, (ill. 10) et une gravure en tondo figurant un tronc d’arbre monumental tirée en noir et en vert (L’Ancêtre de Panloup).

Ill. 10. François Houtin, Abécédaire, eau-forte, 2004, eau-forte

Ill. 10. François Houtin, Abécédaire, eau-forte, 2004, eau-forte
  • 1 Pascale Sophie Kaparis a été reçue en résidence au musée de Gravelines qui lui a consacré une expos (...)

20Jacques Villeglé poursuit son travail sur le signe : outre les treize estampes qu’il a données, Cristel éditeur d’art a déposé les éditions issues de leur collaboration. Pascale-Sophie Kaparis1 (ill.11), entrée dans les collections de la BnF en 2011, a déposé en 2013 quatre lithographies de sa série Crowd. Ces variations sur le thème de la foule s’inscrivent dans la continuité d’un travail qui explore la question du corps, de son incarnation, de l’identité, de la folie, au moyen d’un enchevêtrement de fins traits rouges qui, tels de minuscules vaisseaux sanguins, dessinent des formes organiques floues à la limite de l’effacement. Sylvie Abelanet a procédé au dépôt de treize estampes, notamment Paradis en morceaux, planche de trois mètres sur trois résultant de l’impression, à la Métairie Bruyère à Parly, de douze plaques de zinc. Renaud Allirand procède au dépôt systématique de ses estampes, quarantetrois entre 2011 et 2013 : s’il demeure fidèle à son style rigoureux, ses récentes gravures gagnent en ampleur dans des formats plus importants. Caroline Bouyer a remporté le prix Lacourière 2012 : dans ses nouvelles gravures, elle intègre des éléments graphiques colorés, tels des graffitis apposés sur des ruines industrielles (Magasins généraux désaffectés).Monique Prouté-Breton, connue sous le pseudonyme de Pehem, a complété les collections de quatorze estampes. Son œuvre imprimé vient de faire l’objet d’un catalogue raisonné par Caroline Corribas. Claudine Goux, auteur d’illustrations au style imagé, a déposé neuf gravures. Pierre Jonquières nous a donné trois lithographies sorties de ses presses.

Ill. 11. Pascale-Sophie Kaparis, Crowd I, planche 1, 2013, lithographie en couleurs, collages

Ill. 11. Pascale-Sophie Kaparis, Crowd I, planche 1, 2013, lithographie en couleurs, collages

Le dépôt légal des éditeurs, imprimeurs et associations

21Le CNEAI a déposé ses éditions sorties depuis 2008 parmi lesquelles des œuvres de François Boisrond, François Bouillon, Gérard Collin-Thiébaut, Leah Singer, exposée en 2009 avec le musicien Lee Ranaldo. À l’occasion des expositions qu’elle organise, la fondation Lambert d’Avignon édite des estampes : la sérigraphie d’Adam Pendleton est composée de sept éléments décrivant le nom AVIGNON.

22En 2013, la galerie Catherine Putman a consacré une exposition aux œuvres graphiques de Geneviève Asse (ill. 12). Elle a déposé quatre gravures récentes, compositions épurées où apparaissent des motifs végétaux, comme dans ses dessins contemporains.

Ill. 12. Geneviève Asse, Sans titre II, 2013, pointe sèche

Ill. 12. Geneviève Asse, Sans titre II, 2013, pointe sèche
  • 2 On se reportera à l’entretien qu’il a accordé à Lise Fauchereau : « Barthélémy Toguo ou les conflit (...)

23L’atelier Idem a déposé soixante-dix-sept estampes créées depuis 2009, dont celles éditées par Item, parmi lesquelles les récentes estampes de Jean-Michel Alberola, Carole Benzaken (le triptyque miroitant Paradise Blue). Barthélémy Toguo (ill. 13) a travaillé chez Item à la création de lithographies2. Lezarts urbains fait la promotion des cultures urbaines à Bruxelles : ils éditent des lithographies (Jonone, Mambo, Rero, Zeus…) imprimées chez Idem. Sortent également de ces presses les éditions lithographiques de Print Them All, galerie en ligne consacrée à l’art urbain (Fidia Falschetti, Vao Tanc, L’Atlas) de la Fondation Cartier qui accompagnent ses expositions (Takeshi Kitano) (ill. 14).

Ill. 13. Barthélémy Toguo, Fonctionnaire gentil – Carte de séjour, 1997-2007, gravure sur bois et pochoir

Ill. 13. Barthélémy Toguo, Fonctionnaire gentil – Carte de séjour, 1997-2007, gravure sur bois et pochoir

Ill. 14. Kitano Takeshi, Beat Takeshi Kitano, 2010

Ill. 14. Kitano Takeshi, Beat Takeshi Kitano, 2010

24Le Petit Jaunais a déposé soixante-neuf éditions au département des Estampes, auxquelles il faudrait ajouter les livres déposés à la Réserve des livres rares. Nous avons remarqué notamment les travaux d’Anne Gorouben (Les Pleurants, les Gisants), les variations lithographiques de Christelle Familiari (portfolio Vice Versa), Lolita 1 et 2 de Yann Thoreau (ill. 15), les oeuvres de Nancy Sulmont qui animent l’atelier.

Ill. 15. Yann Thoreau, Lolita 1 et Lolita 2, lithographie, Le Petit Jaunais, 2013

Ill. 15. Yann Thoreau, Lolita 1 et Lolita 2, lithographie, Le Petit Jaunais, 2013

25Daniel Leizorovici a édité une gravure au burin de Maria Chillon (Still 4), mentionnée lors du prix Lacourière 2012, et une lithographie de Frédéric Daviau (La terre exulte) auquel une exposition de dessins a été consacrée au musée d’Orléans en 2009.

26Guillaume Bardet a dessiné un objet par jour, du 21 septembre 2009 au 20 septembre 2010 : l’année suivante, avec une dizaine de potiers du pays de Dieulefit, il a créé trois cent soixante-cinq objets en céramique à partir de ces dessins. Ce travail a été documenté par une monographie (L’Usage des jours) éditée par Bernard Chauveau accompagnée d’une sérigraphie de l’artiste reprenant toutes ces formes. Chez le même éditeur, nous avons remarqué un diptyque d’Anne-Laure Sacriste.

Ill. 16. Guillaume Bardet, L’Usage des jours, 2012

Ill. 16. Guillaume Bardet, L’Usage des jours, 2012

27L’atelier Rigal propose des formations à la gravure et nous a déposé notamment des travaux d’apprentis graveurs.

28Parmi les associations, la Société des amateurs d’art et des collectionneurs nous a déposé une gravure sur bois de Jean Lodge (Ses mains II). L’Amateur d’estampe contemporaine a procédé au dépôt des cinq dernières éditions, notamment une planche de Caroline Bouyer, Derrière les arbres de Ximena de Leon Lucero, Déchiffrement d’Anne-Christine Tcheuffa-Marcou.

Ill. 17. Ximena De Leon Lucero, Derrière les arbres, 2012

Ill. 17. Ximena De Leon Lucero, Derrière les arbres, 2012

29L’année 2013 a été marquée par le départ à la retraite de Marie-Cécile Miessner en octobre et l’arrivée de Cécile Pocheau-Lesteven. Cette dernière s’occupe à présent des collections contemporaines, Céline Chicha-Castex se consacrant au fonds d’estampes modernes.

30En 2013 la numérisation systématique des œuvres entrées par dépôt légal a commencé. Cette numérisation permet d’illustrer les notices des œuvres dans un catalogue général de la BnF. Pour des raisons juridiques, les images numérisées ne sont toutefois visibles sur le catalogue général en ligne que dans l’enceinte des salles de recherches de la BnF (départements spécialisés du site Richelieu et Rez-de-jardin du site François Mitterrand).

Haut de page

Notes

1 Pascale Sophie Kaparis a été reçue en résidence au musée de Gravelines qui lui a consacré une exposition en 2012.

2 On se reportera à l’entretien qu’il a accordé à Lise Fauchereau : « Barthélémy Toguo ou les conflits de sentiments », dans les Nouvelles de l’estampe, n° 244, automne 2013.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Ill. 1. Gil Wolman, La Vie vraie, 1981
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 408k
Titre Ill. 2. Sarah Sze, 2, planche 6 du portfolio. Sérigraphie, New York, Carolina Nitsch, 2011
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 460k
Titre Ill. 3. Nicolas Poignon, Arbres-fenêtres
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 424k
Titre Ill. 4. Tom Hammick , Compound night , gravure sur bois en couleurs, 2013
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 444k
Titre Ill. 5. Ar-Déco, Fun Street, sérigraphie. Atelier Sabordage. Imp. Atelier d’édition populaire
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 408k
Titre Ill. 6. Paul Jeannin, Grand jeu, eau forte
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 480k
Titre Ill. 7. Nina Negri, Continuité ininterrompue, 1956, eau-forte en couleurs
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 404k
Titre Ill. 8. Lucile Piketty, 9h45, le thé matinal
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 424k
Titre Ill. 9. Robert Groborne, N° 18211, eau-forte
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 440k
Titre Ill. 10. François Houtin, Abécédaire, eau-forte, 2004, eau-forte
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 396k
Titre Ill. 11. Pascale-Sophie Kaparis, Crowd I, planche 1, 2013, lithographie en couleurs, collages
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 412k
Titre Ill. 12. Geneviève Asse, Sans titre II, 2013, pointe sèche
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 388k
Titre Ill. 13. Barthélémy Toguo, Fonctionnaire gentil – Carte de séjour, 1997-2007, gravure sur bois et pochoir
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 488k
Titre Ill. 14. Kitano Takeshi, Beat Takeshi Kitano, 2010
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-14.jpg
Fichier image/jpeg, 444k
Titre Ill. 15. Yann Thoreau, Lolita 1 et Lolita 2, lithographie, Le Petit Jaunais, 2013
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-15.jpg
Fichier image/jpeg, 400k
Titre Ill. 16. Guillaume Bardet, L’Usage des jours, 2012
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-16.jpg
Fichier image/jpeg, 500k
Titre Ill. 17. Ximena De Leon Lucero, Derrière les arbres, 2012
URL http://journals.openedition.org/estampe/docannexe/image/732/img-17.jpg
Fichier image/jpeg, 385k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Céline Chicha-Castex, Lise Fauchereau, Marie-Cécile Miessner et Cécile Pocheau-Lesteven, « L’estampe moderne et contemporaine à la Bibliothèque nationale de France », Nouvelles de l’estampe, 247 | 2014, 32-41.

Référence électronique

Céline Chicha-Castex, Lise Fauchereau, Marie-Cécile Miessner et Cécile Pocheau-Lesteven, « L’estampe moderne et contemporaine à la Bibliothèque nationale de France », Nouvelles de l’estampe [En ligne], 247 | 2014, mis en ligne le 15 octobre 2019, consulté le 16 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/estampe/732 ; DOI : https://doi.org/10.4000/estampe.732

Haut de page

Auteurs

Céline Chicha-Castex

Conservateur des estampes du XXe siècle au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France

Articles du même auteur

Lise Fauchereau

Gestionnaire des collections contemporaines au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France

Articles du même auteur

Marie-Cécile Miessner

Conservateur honoraire des estampes contemporaines au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France

Articles du même auteur

Cécile Pocheau-Lesteven

Conservateur des estampes contemporaines au département des Estampes et de la Photographie de la Bibliothèque nationale de France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License
La revue Nouvelles de l’estampe est mise à disposition selon les termes de la Creative Commons Attribution 4.0 International License.

Haut de page
  • Logo Comité national de l'estampe
  • Logo Bibliothèque nationale de France
  • OpenEdition Journals