Navigation – Plan du site

Texte intégral

1En régime démocratique, l’interface politico-administrative constitue un espace complexe et délicat. Même dans les sociétés dont la tradition démocratique est longue, les rapports obligés que cette zone implique sont exposés à des tensions récurrentes de divers ordres. Normalement réservée aux titulaires d’une charge politique ou administrative dotée d’autorité, force est de reconnaître que les conditions – peu connues – qui entourent cette dynamique pèsent sur la qualité de l’action publique et sur ses résultats.

2Afin d’offrir un tableau qui permet aux lecteurs de prendre la mesure des enjeux et des défis, notamment éthiques, qui marquent ces relations au sein de tout pouvoir exécutif, la revue Éthique publique a fait appel à 18 auteurs provenant d’horizons différents.

3Les textes ont été regroupés en deux sections. Ceux de la première rendent compte des éléments qui singularisent ces rapports dans les régimes politiques qui constituent des références naturelles pour le lectorat de la Revue. Les auteurs dont les articles font partie de la seconde section livrent une réflexion sur les problématiques que soulèvent les principaux facteurs et thèmes qui façonnent l’ordre du jour et le déroulement des interactions entre agents politiques et administratifs.

4Dans un contexte où divers facteurs, dont les technologies modernes de communication, s’avèrent favorables aux rendez-vous électoraux pouvant conduire à des résultats imprévisibles, voire improbables, il sera intéressant de voir identifier les tenants et aboutissants de cette dynamique. Des processus et dispositifs qui, en toute circonstance, jouent un rôle déterminant dans la gestion des affaires publiques.

Remerciements

5La direction de la Revue tient à remercier les personnes suivantes pour leur éclairage et leur disponibilité à titre de participant au comité scientifique ad hoc constitué aux fins de ce numéro.

6Geneviève Cartier
Professeure titulaire à la Faculté de droit de l’Université de Sherbrooke. A notamment publié « Administrative Discretion and the Spirit of Legality: From Theory to Practice » dans The Canadian Journal of Law and Society/La Revue Canadienne Droit et Société (2009) et a été directrice de la recherche à la Commission d’enquête sur l’industrie de la construction (CEIC).

7Isabelle Fortier
Professeure titulaire à l’École nationale d’administration publique. Auteure notamment de « Le prestataire de service : loyautés en tension pour les gestionnaires publics, le rôle médiateur de l’éthos public et les luttes pour la reconnaissance » dans Les loyautés multiples : mal-être au travail et enjeux éthiques, sous la direction de Jennifer Centeno et de Luc Bégin, aux éditions Nota Bene en 2015.

8Pierre Le François
Pierre Le François a principalement fait carrière à titre d’administrateur d’État dans la fonction publique québécoise. Il a par la suite été secrétaire général de la Ville de Montréal de 1986 à 1994. A notamment publié « Les grandes organisations : mythes ou tabous » dans la Revue internationale de gestion de HEC Montréal, vol. 21, no 2 en 1996.

9Olivier Pluen
Maître de conférences en droit public à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ – Paris-Saclay) et directeur de la Clinique de légistique, il est notamment l’auteur de « Renforcer la transparence par l’emploi coordonné, et complémentaire du droit, de l’éthique et de la déontologie. L’éclairage des systèmes canadiens et scandinaves » dans Transparence et moralisation de la vie politique en 2016.

10Marcel Proulx
Professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique. Ancien président et directeur général de l’École nationale d’administration publique (ENAP), son expertise porte notamment sur la sociologie des organisations et la culture organisationnelle. Il a entre autres publié Gestion de projets en contexte public, aux Presses de l’Université du Québec en 2017.

11Rémy Trudel
Ancien ministre, professeur invité à l’École nationale d’administration publique (ENAP). Auteur de « Les organismes centraux dans la gouverne des États de droit » dans Secrets d’États? : les principes qui guident l’administration publique et ses enjeux contemporains, sous la direction de Nelson Michaud, aux Presses de l’Université du Québec en 2017.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Bernier , « Présentation », Éthique publique [En ligne], vol. 20, n° 1 | 2018, mis en ligne le 07 août 2018, consulté le 20 août 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethiquepublique/3613

Haut de page

Auteur

Pierre Bernier

Pierre Bernier est actuellement professeur associé à l’École nationale d’ad­ministration publique (ENAP) du Québec. Auparavant haut fonctionnaire, il a occupé la charge de sous-ministre dans divers ministères de l’État québécois. Il a notamment été responsable au ministère du Conseil exécutif de diverses questions relatives à la structuration et au fonctionnement de l’organisation gouvernementale, dont la dotation en personnel d’emplois supérieurs de l’administration publique québécoise faite à la prérogative du gouvernement, à titre de secrétaire général associé. Dans le cadre de ses activités actuelles, il donne les cours Principes et enjeux de l’administration publique et Analyse comparée des réformes administratives dans le cadre de la maîtrise en administration publique. Depuis 2009, il est membre du comité de direction de la revue Éthique publique. Une liste abrégée de ses publications est fournie sur le site de la bibliothèque de l’ENAP.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • OpenEdition Journals