Navigation – Plan du site
Dossier : Perspectives – Quel devenir pour l’ethnomusicologie ?

L’ethnographie de la musique écrite. Fabrication, usages et circulation des partitions

Lucille Lisack
p. 73-90

Résumé

Alors que l’ethnomusicologie se tourne depuis quelques décennies vers les musiques savantes occidentales, pour lesquelles la notation est particulièrement importante, les ethnomusicologues ont porté assez peu d’attention aux partitions en tant qu’objets fabriqués, manipulés, investis par les acteurs. Cet article propose d’explorer des manières possibles d’étudier ces objets à travers le cas d’un ensemble de musique contemporaine à Tachkent, Ouzbékistan, et de la master class de composition qu’il organise. On s’attachera en particulier à la fabrication des partitions, à leur modification, à leur appropriation par les musiciens, et enfin à leur circulation et aux réseaux et frontières que tracent leurs parcours.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

Partitions, notation, transcription : l’ethnomusicologie et la musique écrite
La fabrique des partitions
Le matériel des musiciens
Circulation des partitions
Conclusion

Aperçu du texte

Que faire avec les partitions ? La question est souvent revenue au cours de mes recherches doctorales concernant la jeune génération de compositeurs en Ouzbékistan postsoviétique. Lors de mes études de terrain, j’ai accumulé des partitions, souvent photocopiées, parfois transmises sur une clé USB ou par email, que j’ai précieusement mises de côté. Puis je retournais à mes observations de répétitions – où, là encore, les partitions étaient un objet central – et de cours de composition, où professeurs et étudiants se penchaient sur les partitions apportées par ces derniers. Les partitions étaient omniprésentes, sous des formes diverses, sur des supports variés. Je m’interrogerai dans cet article sur la place que peut occuper l’étude des partitions en ethnomusicologie. En abordant depuis une vingtaine d’années des musiques dites « savantes occidentales » (même si leur scène est désormais largement mondialisée), l’ethnomusicologie entre dans un domaine où la place de la partition est pr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lucille Lisack, « L’ethnographie de la musique écrite. Fabrication, usages et circulation des partitions », Cahiers d’ethnomusicologie, 30 | 2017, 73-90.

Référence électronique

Lucille Lisack, « L’ethnographie de la musique écrite. Fabrication, usages et circulation des partitions », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 30 | 2017, mis en ligne le 10 décembre 2019, consulté le 20 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/2673

Haut de page

Auteur

Lucille Lisack

Lucille LISACK a soutenu en 2015 une thèse portant sur la création musicale en Ouzbékistan, à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (Paris) et à la Humboldt Universität (Berlin). Elle est actuellement chercheure associée au Centre Georg Simmel.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page