Navigation – Plan du site
Dossier : Perspectives – Quel devenir pour l’ethnomusicologie ?

Quand l’accordéon diatonique nous invite à interroger les méthodes et les objets de l’ethnomusicologie

Raffaele Pinelli
p. 175-189

Résumé

Si l’ethnomusicologie est en voie d’avoir épuisé sa fonction heuristique de documentation (et donc de patrimonialisation ?) de presque toutes les formes de musiques dans le monde, alors il est peut-être nécessaire de repenser de façon critique les objectifs de la discipline mais aussi les approches méthodologiques utilisées jusqu’à ce jour et de considérer la possibilité de se tourner vers d’autres disciplines. Cela est devenu nécessaire pour la description et l’analyse des nouveaux phénomènes musicaux dérivés de la complexité des sociétés actuelles. Je propose, pour tenter de répondre opportunément à cette question, d’orienter ma réflexion à partir de mes recherches, principalement en France et en Italie, autour de l’accordéon diatonique – instrument de musique produit de la mécanisation du monde et carrefour entre les civilisations paysanne et urbaine.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2019.

Plan

Questions épistémologiques
Une étude de cas : l’accordéon diatonique
Le début d’une histoire
Les maîtres facteurs
Un chemin partagé entre facteurs et musiciens
Conclusion

Aperçu du texte

Répondre à la question « quel avenir pour l’ethnomusicologie ? » est sans aucun doute complexe. En revanche, elle nous offre l’opportunité d’une réflexion et d’une analyse rétrospectives et introspectives. Pour cela, je m’arrêterai sur les événements les plus importants que j’ai vécus pendant mes enquêtes de terrain.

Ce qui semblait être un « besoin épistémologique » a pris tout son sens dans ma vie d’étudiant au fil des années, à travers l’enquête que j’ai effectuée dans plusieurs pays européens. En effet, ces nombreux terrains m’ont constamment obligé et m’obligent encore à m’interroger, non seulement sur les objets de ces enquêtes, mais aussi et surtout sur les rapports qu’ils entretiennent avec notre discipline. Questionner le « pourquoi » et le « comment » de l’enquête représente pour moi un autre axe de recherche, spécifique et en renouvellement permanent. En effet, les objets (et les sujets) de mes recherches témoignent de changements nombreux et continus dans nos sociétés occ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Raffaele Pinelli, « Quand l’accordéon diatonique nous invite à interroger les méthodes et les objets de l’ethnomusicologie », Cahiers d’ethnomusicologie, 30 | 2017, 175-189.

Référence électronique

Raffaele Pinelli, « Quand l’accordéon diatonique nous invite à interroger les méthodes et les objets de l’ethnomusicologie », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 30 | 2017, mis en ligne le 10 décembre 2019, consulté le 16 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/2686

Haut de page

Auteur

Raffaele Pinelli

Raffaele PINELLI est doctorant en ethnomusicologie à l’Université de Nice Sophia Antipolis, en cotutelle internationale de thèse avec l’Université de Rome La Sapienza. Lauréat de nombreuses bourses d’étude internationales, il est actuellement Chargé de cours en Ethnomusicologie et en Méthodologie d’enquête de terrain à l’Université de Nice Sophia Antipolis. Il est aussi musicien, producteur artistique et exécutif, directeur artistique, conseiller artistique.

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page