Navigation – Plan du site
Thèses

Arash MOHAFEZ : Approche comparative des systèmes musicaux classiques persan et turc. Origines, devenirs et enjeux

Thèse de doctorat en ethnomusicologie, soutenue le 14 octobre 2016 à l’Université Paris Ouest Nanterre
p. 264
Référence(s) :

Arash MOHAFEZ : Approche comparative des systèmes musicaux classiques persan et turc. Origines, devenirs et enjeux
Thèse de doctorat en ethnomusicologie, soutenue le 14 octobre 2016 à l’Université Paris Ouest Nanterre
478 p. (dont 20 pages d’annexe), 1 DVD
Directeur de thèse : Jean During

Texte intégral

1Cette thèse tente pour la première fois d’étudier de façon la plus exhaustive possible les liens fondamentaux qui unissent les musiques classiques persane et ottomane. Son premier chapitre est une esquisse des liens historiques des musiciens persans avec le milieu culturel ottoman (du XIV e au XVIIIe siècle) et de leur influence sur la musique « maqâmique » de cet empire. Le deuxième chapitre met en évidence des liens entre certains aspects du répertoire attribué aux musiciens persans identifiés ou anonymes (les ’Ajamlar) consigné dans deux manuscrits ottomans (Ufki et Cantemir) et des aspects du répertoire classique persan le plus ancien transmis jusqu’à nos jours, depuis l’ère Qâjâr (début du XIXe siècle). Le troisième chapitre se focalise sur le concept de mode pour comparer les particularités des éléments constitutifs des maqâm-s/mâye-s dans les pratiques turque et persane actuelles.

2En vue d’une démonstration concrète des théories modales développées, le quatrième chapitre analyse les affinités et les divergences de cinq maqâm-s turcs actuels d’une même famille, Ushshak, Beyati, Huseyni, Muhayyer et Arazbâr, dont la substance est comparable dans la tradition persane actuelle, soit Shur, Abu ‘atâ, Hoseyni/Bayât-e Kord/Hejâz/Dashti, Owj, et Shahnâz. Le dernier chapitre est une approche anthropologique présentant une tentative actuelle de revitalisation du répertoire des ’Ajamlar dans les milieux des musiciens iraniens, en étudiant les réactions de ces derniers faces au répertoire tiré des sources ottomanes, mais resté inconnu en Iran. Il y est dressé un inventaire des tendances esthétiques actuelles de la musique persane, en présentant notamment le mouvement néoclassique récemment apparu, qui se réclame d’une connaissance des formes anciennes exposées dans cette thèse.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Arash MOHAFEZ : Approche comparative des systèmes musicaux classiques persan et turc. Origines, devenirs et enjeux », Cahiers d’ethnomusicologie, 30 | 2017, 264.

Référence électronique

« Arash MOHAFEZ : Approche comparative des systèmes musicaux classiques persan et turc. Origines, devenirs et enjeux », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 30 | 2017, mis en ligne le 10 décembre 2017, consulté le 15 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/2723

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page