Navigation – Plan du site
Thèses

Lúcia CAMPOS : Les modes d’écoute d’une poésie chantée : le maracatu de baque solto, de la cultura popular à la scène musicale globalisée (Brésil-Europe)

Thèse de doctorat en Musique, Histoire, Société, soutenue le 14 décembre 2016 à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Paris
p. 268
Référence(s) :

Lúcia CAMPOS : Les modes d’écoute d’une poésie chantée : le maracatu de baque solto, de la cultura popular à la scène musicale globalisée (Brésil-Europe)
Thèse de doctorat en Musique, Histoire, Société, soutenue le 14 décembre 2016 à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), Paris
397 p., CD en annexe.
Directeur de thèse : Denis Laborde

Texte intégral

1Cette thèse porte sur les processus par lesquels une pratique de poésie chantée, qui fait partie de cette pratique culturelle appelée maracatu de baque solto au Pernambuco (Brésil), et qui fédère des goûts, des écoutes, des attachements, des savoirs passés de génération en génération, devient de la musique jouée sur scène et circulant dans des réseaux globalisés de production musicale entre le Brésil et l’Europe. Pour mener à bien cette ethnographie, l’auteure a suivi de près des musiciens qui prennent une part active aux rites du maracatu de baque solto, mais également aux rites de la scène musicale. Cette ethnographie multi-située cherche à analyser la trajectoire des maîtres du maracatu, en passant par des joutes et des cortèges de carnaval, par des scènes et des réseaux de production musicale.

2Comment la musique traverse-t-elle les modes d’existence depuis le cortège de carnaval jusqu’à la scène musicale ? Comment fabrique-t-elle un espace commun et son appréciation collective ? L’enquête sur le continuum d’une même pratique musicale dans des contextes complètement divers a permis de mettre en miroir deux catégories utilisées pour la classifier : cultura popular et world music. L’auteure a soulevé deux processus de transfert musical qui se configurent comme deux types d’écoute : le transfert d’une écoute de musique amplifiée (de la scène et des CD) qui s’ouvre aux sonorités de la cultura popular, et celui d’une écoute interactive autour des scènes des festivals, quand l’écoute se mêle à l’expérience de danser, de chanter et de jouer. L’approche multi-située souligne l’ancrage quotidien des processus transculturels. L’étude de la circulation musicale soulève les enjeux politiques de la mondialisation et fait émerger les modes d’existence de la musique dans les sociétés contemporaines.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Lúcia CAMPOS : Les modes d’écoute d’une poésie chantée : le maracatu de baque solto, de la cultura popular à la scène musicale globalisée (Brésil-Europe) », Cahiers d’ethnomusicologie, 30 | 2017, 268.

Référence électronique

« Lúcia CAMPOS : Les modes d’écoute d’une poésie chantée : le maracatu de baque solto, de la cultura popular à la scène musicale globalisée (Brésil-Europe) », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 30 | 2017, mis en ligne le 10 décembre 2017, consulté le 19 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/2729

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page