Navigation – Plan du site
Dossier : Enfants musiciens

Il était une fois… C’era una volta… De la narrativité verbale à la narrativité non verbale des interactions mères-bébés

Ebru Yilmaz et Maya Gratier
p. 105-117

Résumé

Inspirées par Jérôme Bruner (1990) qui préconise la prise en compte de l’activité narrative comme une capacité précoce de l’esprit humain organisant les expériences sous formes de narrations, nous portons notre attention sur les premiers échanges parlés entre mères et nourrissons parmi des populations européennes. Le bébé communique expressivement avant ses premières paroles. Les études minutieuses sur le bébé de moins de 6 mois en interaction nous montrent que le bébé est capable de communiquer, notamment avec sa mère, dès les premières semaines de vie (Malloch, 1999 ; Gratier, 2001). Avant l’acquisition du langage, il s’agit d’une communication précoce à travers une musicalité partagée et interactionnelle.

Haut de page

Notes de l’auteur

Nous tenons à remercier la Professeure Manuela Lavelli de l’Université de Vérone de nous avoir fourni les enregistrements des dyades italiennes, ainsi que Anne Bobin-Bègue et Giulietta Von Salis de nous avoir aidées pour la collection des dyades françaises, et Julien Magnier pour nos échanges sur la narrativité.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2020.

Plan

Prologue
Le contexte des interactions précoces
La narrativité au croisement du langage et de la musique
Collection des séquences
Description des observations recueillies
Observations acoustiques
Observation du contenu verbal
Exemple 1 : L’épisode narratif d’une dyade française
Exemple 2 : L’épisode narratif d’une dyade italienne
Épilogue

Aperçu du texte

After silence, that which comes nearest to expressing the inexpressible is music.
Aldous Huxley, Music at Night and Other Essays, 1931.

La musique est peut-être l’exemple unique de ce qu’aurait pu être – s’il n’y avait pas eu l’invention du langage, la formation des mots, l’analyse des idées – la communication des âmes.
Marcel Proust, La Prisonnière, 1923.

Prologue

Alors que les approches les plus classiques de la narrativité ont été orientées sur les textes et les discours (Propp 1928 ; Labov 1967), les anthropologues et les psychologues soulignent la place importante que semble avoir l’activité narrative dans la vie humaine (Bruner 1990 ; Ochs 2002). Malloch et Trevarthen (2009) nous présentent une approche moins flagrante de ce concept dans la musicalité communicative des interactions entre la mère et son bébé, issue du développement psychologique du nourrisson et l’ont définie comme un apprentissage de l’expérience du temps à travers les échanges vocaux.

L’interaction vocale entre la ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ebru Yilmaz et Maya Gratier, « Il était une fois… C’era una volta… De la narrativité verbale à la narrativité non verbale des interactions mères-bébés », Cahiers d’ethnomusicologie, 31 | 2018, 105-117.

Référence électronique

Ebru Yilmaz et Maya Gratier, « Il était une fois… C’era una volta… De la narrativité verbale à la narrativité non verbale des interactions mères-bébés », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 31 | 2018, mis en ligne le 10 décembre 2020, consulté le 15 décembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/2866

Haut de page

Auteurs

Ebru Yilmaz

Ebru YILMAZ est psychologue clinicienne et doctorante en psychologie du développement, rattachée au LECD (EA 3456), à l’Université Paris Nanterre. Sa recherche porte sur l’interaction vocale entre la mère et son bébé. Elle travaille en parallèle sur la prise en charge des enfants autistes dans le cadre d’ateliers musicaux.

Maya Gratier

Maya GRATIER est professeure de psychologie du développement, rattachée au LECD (EA 3456), à l’Université Paris Nanterre. Elle a publié plusieurs articles, notamment sur l’interaction précoce entre les mères et les bébés.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page