Navigation – Plan du site
Dossier : migrants musiciens

Faire de la musique ensemble : un programme de recherche-action avec des migrants à Crémone (Italie)

Fulvia Caruso
p. 161-178

Résumé

En Italie, la plupart des demandeurs d’asile vivent dans des Centres d’accueil extraordinaire qui obligent des personnes de différents pays, de différents groupes ethniques et religions à vivre ensemble de quelques mois à plusieurs années. Dans ce contexte, il est difficile de prédire quels types de musique ils choisiront pour construire leurs appartenances et leurs liens affectifs, quelles musiques ils utiliseront pour créer une sociabilité et/ou une citoyenneté musicale. J’ai tenté de le comprendre en analysant deux expériences musicales différentes : Oghene Damba Cremona Boys Musical Theatre group, né en 2014 dans le Centre d’accueil extraordinaire du Diocèse de Crémone, et Viens Voir, né en 2015 de l’expérience d’un atelier musical réalisé par mes étudiants dans le centre d’accueil de Vigolzone (Piacenza).

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2021.

Plan

Oghene Damba Cremona Boys Musical Theatre Group
Le programme de recherche-action de Vigolzone
Entre sociabilité et pouvoir sonore

Aperçu du texte

Le thème de recherches « musiques et migrations » est loin d’être inexploré. Depuis Adelaida Reyes (1986), nous savons comment la mobilité, l’urbanisation, la fuite et le déplacement sont vécus et exprimés à travers la musique. Nous avons appris à voir les migrants comme des personnes possédant un fort capital culturel. Dans la Méditerranée contemporaine, on assiste à un flux sans précédent de personnes en mouvement. Au-delà des drames vécus par ces personnes, ces mouvements de populations façonnent un nouveau paysage sonore en Europe. Cela suscite, pour qui prête attention à ces phénomènes, l’émergence d’une infinité de genres musicaux alors que la pensée ethnomusicologique a depuis longtemps remis en question des concepts tels que musique « traditionnelle », musique « locale » ou musique « ethnique » en raison des processus liés à la mondialisation et à la croissance des mobilités (Slobin 2007). Désormais, on place les migrants en situation irrégulière dans des centres « d’accueil...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fulvia Caruso, « Faire de la musique ensemble : un programme de recherche-action avec des migrants à Crémone (Italie) »Cahiers d’ethnomusicologie, 32 | 2019, 161-178.

Référence électronique

Fulvia Caruso, « Faire de la musique ensemble : un programme de recherche-action avec des migrants à Crémone (Italie) »Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 32 | 2019, mis en ligne le 01 octobre 2021, consulté le 16 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/3612

Haut de page

Auteur

Fulvia Caruso

Fulvia CARUSO est professeure d’Ethnomusicologie au département de Musicologie et du patrimoine culturel de l’Université de Pavie (Cremona) depuis 2008. Elle enseigne également l’Ethnomusicologie à l’Université « La Sapienza » de Rome depuis 2012. Elle est présidente du premier diplôme long en restauration et conservation du patrimoine culturel de l’Université de Pavie, dédié aux instruments de musique et instruments de science et de technique. En 2017, elle a été professeure invitée à l’Université Tufts et à l’Université de Jordanie.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page
  • OpenEdition Journals