Navigation – Plan du site

AccueilCahiers d’ethnomusicologie33Dossier : conflits et agressivitéComposer avec le conflit. Créatio...

Dossier : conflits et agressivité

Composer avec le conflit. Création musicale, violence et sarcasme dans le passé des Samburu (Kenya)

Giordano Marmone
p. 79-96

Résumé

Pour les Samburu, pasteurs transhumants du Kenya septentrional, la pratique du raid de bétail a constitué (et constitue encore de nos jours) la source d’inspiration principale pour la composition des chants générationnels des jeunes hommes circoncis. Au cours des six décennies de l’occupation coloniale britannique, ce thème perdit pourtant graduellement sa primauté au sein de leurs répertoires musicaux. L’analyse des textes chantés remontant à cette époque révèle en revanche la montée d’une rivalité croissante entre membres aînés et cadets de la même promotion générationnelle. Selon l’hypothèse que je propose dans cet article, le contrôle imposé par les colons sur les modes de vie des peuples pastoraux du Kenya (et notamment l’interdiction de pratiquer le raid) avait exacerbé des rivalités anciennes internes à la communauté samburu. Dans ce contexte d’hostilité entre pairs, les paroles des chants devinrent des instruments efficaces pour frapper les adversaires avec les armes de la moquerie, du sarcasme et de l’humiliation.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

La pratique musicale comme problème de sécurité nationale
Le passé et le présent des chants générationnels
La paix peut-elle stimuler l’agressivité ?
Frapper là où cela fait le plus mal : l’ironie et le sarcasme comme armes de « combat »
Conclusion

Aperçu du texte

En octobre 1931, le corps démembré d’un jeune Anglais, Theodore Powys, fut retrouvé dans une plaine appelée Lpingwan, dans le Laikipia County actuel, au centre-nord du Kenya. Selon le premier rapport de la police, la mort du jeune homme avait très probablement été causée par l’attaque d’un animal. Le cas semblait n’avoir rien de suspect, et pourtant, dans les mois qui suivirent cet événement tragique, des rumeurs commencèrent à circuler. Des témoins dirent avoir entendu un groupe de « jeunes circoncis (ou guerriers) » de la communauté samburu chanter une inquiétante chanson qui parlait de vautours tombant sur un mort du côté de Lpingwan. Un des témoins ajouta avoir vu six guerriers armés qui dissimulaient quelque chose sous leurs vêtements et entendu dire qu’il s’agissait de la tête et des testicules d’un européen. L’écho de cette histoire parvint jusqu’en Angleterre, où la « chanson des vautours », associée aux autres preuves du délit présumé, fit l’objet d’un débat à la Chambre ba...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Giordano Marmone, « Composer avec le conflit. Création musicale, violence et sarcasme dans le passé des Samburu (Kenya) »Cahiers d’ethnomusicologie, 33 | 2020, 79-96.

Référence électronique

Giordano Marmone, « Composer avec le conflit. Création musicale, violence et sarcasme dans le passé des Samburu (Kenya) »Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 33 | 2020, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 25 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/3988

Haut de page

Auteur

Giordano Marmone

Giordano MARMONE est ethnomusicologue et anthropologue. Dans son travail de recherche, il s’interroge sur le rôle joué par les pratiques musicales et dansées dans la construction des systèmes sociaux, des temporalités rituelles et des statuts politiques des populations pastorales d’Afrique de l’Est. Il travaille actuellement à l’African Studies Center de l’Université du Michigan grâce à une bourse postdoctorale de la Fondation Fyssen.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search