Navigation – Plan du site

AccueilCahiers d’ethnomusicologie33ThèsesStéphanie FOLIO-PARAVÉMAN : Créol...

Thèses

Stéphanie FOLIO-PARAVÉMAN : Créolisation et usages du tambour malbar dans l’espace social réunionnais. Ethnomusicologie d’une pratique symbolique en perpétuel réajustement

Thèse de doctorat en Arts vivants, dominante musique, soutenue le 12 mars 2020 à l’Université Côte d’Azur
p. 304
Référence(s) :

Stéphanie FOLIO-PARAVÉMAN : Créolisation et usages du tambour malbar dans l’espace social réunionnais. Ethnomusicologie d’une pratique symbolique en perpétuel réajustement
Thèse de doctorat en Arts vivants, dominante musique, soutenue le 12 mars 2020 à l’Université Côte d’Azur
685 p. (dont 25 pages d’annexes)
Directeurs de thèse : Luc Charles-Dominique et Monique Desroches

Texte intégral

1Cette thèse sur les usages du tambour malbar dans l’espace social réunionnais vise à décrire les phénomènes de créolisation de ce tambour qui émanent non seulement de la diversification de ses usages dès le XIXe siècle mais également de la relocalisation des pratiques culturelles d’origine indienne dans l’espace social réunionnais depuis cette période.

2D’origine indienne, le tambour malbar est un tambour à une membrane sur cadre circulaire qui, à La Réunion, est utilisé dans le cadre des manifestations religieuses hindoues notamment depuis le XIXe siècle. Fortement relié à cette circonstance en raison de sa principale fonction d’appel des divinités et en tant qu’instrument de musique sacrée, le tambour malbar a longtemps été réservé à un usage exclusivement religieux. Si cette culture musicale est véhiculée à travers les thèmes littéraires, par exemple, de la musique créole réunionnaise du XXe siècle, c’est à partir du milieu des années 1980 qu’un nouveau regard est porté sur cet instrument, par certains artistes locaux, et en particulier à travers son intégration physique au sein des musiques de concert.

3Le tambour malbar peut être considéré comme une pratique symbolique en perpétuel réajustement dans la mesure où il répond aux attentes spécifiques de chacun des contextes au sein desquels il est simultanément utilisé. Source d’appauvrissements pour certains, de richesses pour d’autres, l’éclatement des usages du tambour malbar dans l’espace social réunionnais donne à cet instrument une identité à la fois plurielle et contrastée qui, nécessairement instable, le transforme continuellement (que ce soit au niveau de sa facture ou de sa musique) en même temps que ses circonstances de jeu évoluent. Aussi ce travail de thèse propose-t-il une approche du tambour malbar selon les différents points de vue à partir desquels il est possible de l’aborder aujourd’hui à La Réunion.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Stéphanie FOLIO-PARAVÉMAN : Créolisation et usages du tambour malbar dans l’espace social réunionnais. Ethnomusicologie d’une pratique symbolique en perpétuel réajustement »Cahiers d’ethnomusicologie, 33 | 2020, 304.

Référence électronique

« Stéphanie FOLIO-PARAVÉMAN : Créolisation et usages du tambour malbar dans l’espace social réunionnais. Ethnomusicologie d’une pratique symbolique en perpétuel réajustement »Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 33 | 2020, mis en ligne le 01 décembre 2020, consulté le 25 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/4242

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search