Navigation – Plan du site

AccueilCahiers d’ethnomusicologie34Dossier : Couleurs sonoresL’art vocal de deux aèdes pala’wa...

Dossier : Couleurs sonores

L’art vocal de deux aèdes pala’wan en Asie du Sud-Est insulaire. Contextes relationnels, intentionnalités et expressions artistiques

Nicole Revel et Deirdre Bolger
p. 137-157

Résumé

Tandis qu’une vie s’écoule, les diverses relations humaines grâce auxquelles un aède acquiert et reproduit les canons esthétiques d’une culture, tout en développant un style personnel, tel est le centre de notre contribution, assortie d’une analyse acoustique des caractéristiques vocales de deux aèdes palawan. Une écoute attentive des autres aèdes ainsi qu’un long entraînement solitaire et des choix s’opèrent en lui, avant qu’il n’ose chanter en présence d’autrui. L’épopée, en tant qu’art vocal, pénètre la vie de chaque auditeur et détient, quant à elle, une vie multiple dans l’espace et le temps. Nous traitons cette fois de l’agentivité aède/auditeur et l’analyse acoustique porte sur deux épopées dans les Hautes-Terres de Palawan : « Kudaman » chantée par Usuy, un chamane bien aimé, et « Mämiminbin » chantée par Mäsinu Intaräy, devenu « Trésor national vivant » aux Philippines. L’expression artistique de chaque style vocal dépend de la capacité respiratoire de l’aède et, dans les contraintes qui lui sont personnelles – de son aptitude à transmettre un récit fait d’une suite d’énoncés compréhensibles, ainsi que la latitude et le goût d’ajouter à l’articulation des mots porteurs de sens – des ornementations vocales dénuées de sens. Par un regard analytique pluriel, nous avons souhaité analyser les timbres de deux aèdes, mais aussi enrichir une anthropologie des arts de la performance vocale.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

Préambule
Le chant de la nuit
Le geste vocal et son acquisition
L’aède/agent (mänunultul) et les étapes d’une vie
Chaînes de transmission entre aèdes et auditeurs
Usuy : Brève histoire d’une vie
Les qualités du chant de deux aèdes : remarques générales
Mäsinu Intaräy a chanté « Mämiminbin ». Récit autobiographique
Les qualités de la voix de Mäsinu dans « Mämiminbin » : timbre, hauteur, rythme
Comparaison entre les styles vocaux des deux aèdes
Comment une épopée, à son tour, devient un artefact
Le héros comme un autre soi-même

Aperçu du texte

Préambule

Depuis que je travaille sur l’Epos et en particulier sur le chant des épopées dans les Hautes-Terres du sud de Palawan, j’ai eu l’intention de comprendre la pensée des montagnards et leur art de vivre en symbiose avec le monde phénoménal qui les entoure.

Ainsi, dans cette quête du sens, ai-je été amenée à enregistrer, mais aussi à transcrire et traduire diverses épopées (tultul) chantées par des aèdes venant de vallées relativement proches autour de Käbätangan (Mt. Mantalingahan) et à analyser de nombreux aspects de cette expression immatérielle et de sa dimension cognitive par l’ethnographie, l’ethno-poétique, la pragmatique et l’herméneutique notamment (Revel 1983, 1992, 1993, 1998, 2000, 2005, 2006, 2011, 2013, 2017, 2020).

Pour une anthropologie de cet art vocal, je voudrais me pencher sur les lieux et les divers contextes relationnels dont j’ai pu être le témoin de 1970 à 2015, mais aussi sur les intentions et les choix des « agents/aèdes » (les ‘singers of tales’, selon...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicole Revel et Deirdre Bolger, « L’art vocal de deux aèdes pala’wan en Asie du Sud-Est insulaire. Contextes relationnels, intentionnalités et expressions artistiques »Cahiers d’ethnomusicologie, 34 | 2021, 137-157.

Référence électronique

Nicole Revel et Deirdre Bolger, « L’art vocal de deux aèdes pala’wan en Asie du Sud-Est insulaire. Contextes relationnels, intentionnalités et expressions artistiques »Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 34 | 2021, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 25 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/4359

Haut de page

Auteurs

Nicole Revel

Nicole REVEL, Directeur de recherche émérite au CNRS, est linguiste et anthropologue. Depuis 1970, elle travaille sur les langues et les cultures de la famille austronésienne, aux PhiIippines. Auprès des Pala’wan elle a décrit leur langue, leur connaissance de la nature, publié une part de leur littérature orale et plusieurs épopées. Auteur de nombreux livres, d’articles, et d’un site multimédia sur les épopées en 16 langues « Philippine Epics and Ballads Archives », elle a publié en collaboration avec Dr. José Maceda, un CD illustrant la musique vocale et instrumentale de cette minorité, Musique des Hautes-Terres Palawan (1991). Depuis 2010, elle est membre de l’Unité mixte Eco-anthropologie CNRS-MNHN, site du Musée de l’Homme, Paris.

Deirdre Bolger

Deirdre BOLGER, PhD. Doctorat en musicologie computationelle et cognitive en 2004, University of Limerick. Après une année au CNRS dans l’Unité Langues-Musiques-Sociétés (LMS), elle a travaillé en neurosciences à l’Institute of Psychiatry, Kings College, London, avant un post-doctorat (2008-2011) à l’Institut de Neuroscience cognitive de la Méditerranée (INCM), Marseille, avec une recherche sur Musical Rhythm and Temporal Attention : a Behavioural and Neuroimaging Study. Actuellement, Ingénieur en calcul scientifique à l’Institute of Language, Communication and the Brain (ILCB), Université Aix-Marseille, elle est spécialisée en analyse des données en neuro-imagerie.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search