Navigation – Plan du site

AccueilCahiers d’ethnomusicologie34Dossier : Couleurs sonoresṢuṅ ṣuṅ ch’a fa ɹa vuṣ deɹ truṅ. ...

Dossier : Couleurs sonores

Ṣuṅ ṣuṅ ch’a fa ɹa vuṣ deɹ truṅ. La vie du timbre musical à Riva presso Chieri (Turin)

Cristina Ghirardini et Guido Raschieri
Traduction de Marie Caillat
p. 223-241

Résumé

Dans cet article, nous proposons une réflexion sur le timbre à partir des instruments de musique et des dispositifs sonores collectés par le compositeur et musicien traditionnel Domenico Torta, conservés au Museo del paesaggio sonoro de Riva presso Chieri (TO). Il s’agit, en particulier, d’examiner certains instruments et pratiques vocales que Torta prescrit dans sa Sinfonia del mondo, la partie initiale des Racconti di paesaggi sonori (2013-2017), une série de « fables musicales » pour une voix récitante, musiciens traditionnels et orchestre de cordes, avec un quatuor de cuivres et un percussionniste. Torta construit la Sinfonia del mondo en combinant des effets sonores obtenus au moyen d’appeaux de chasse, de jouets sonores et d’instruments de vacarme rituel, en élaborant une partition dans laquelle le timbre et la coordination temporelle des instruments utilisés sont prédominants par rapport à la hauteur des sons. Dans la partie finale de la Sinfonia del mondo, intitulée La conta, il ajoute la voix humaine, en suivant les modèles traditionnels des chants monodiques et polyvocaux. Toute cette œuvre se joue dans un contraste entre les conventions de la musique savante et celles de la musique populaire.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2022.

Plan

Le musée du Paysage sonore de Riva presso Chieri
La composante linguistique du timbre
Instruments « ancestraux » utilisés dans la Sinfonia del mondo
Sur les traces des empreintes sonores : la représentation des particularités du timbre de la tradition

Aperçu du texte

L’objet de cette contribution est d’examiner la notion complexe et insaisissable de timbre depuis les instruments et les pratiques musicales documentées par le musée du Paysage sonore de Riva presso Chieri (Turin). Ce musée est issu de la collection d’instruments de musique et de dispositifs sonores de Domenico Torta, musicien traditionnel et héritier d’une famille d’experts chanteurs et musiciens, fondateur de l’ensemble I Musicanti di Riva presso Chieri mais aussi compositeur de formation académique. Dans ses œuvres, Torta fait un grand usage des techniques et des instruments documentés au musée, et c’est précisément sur l’une de ses partitions que nous nous concentrerons dans les lignes qui suivent : la question du timbre, pour ce qui concerne les instruments et les pratiques vocales documentées au musée du Paysage sonore, est ici abordée à partir de l’usage que Domenico Torta en fait dans la Sinfonia del mondo (« Symphonie du monde »), la première partie des Racconti di paesaggi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cristina Ghirardini et Guido Raschieri, « Ṣuṅ ṣuṅ ch’a fa ɹa vuṣ deɹ truṅ. La vie du timbre musical à Riva presso Chieri (Turin) »Cahiers d’ethnomusicologie, 34 | 2021, 223-241.

Référence électronique

Cristina Ghirardini et Guido Raschieri, « Ṣuṅ ṣuṅ ch’a fa ɹa vuṣ deɹ truṅ. La vie du timbre musical à Riva presso Chieri (Turin) »Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 34 | 2021, mis en ligne le 01 décembre 2022, consulté le 25 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/4425

Haut de page

Auteurs

Cristina Ghirardini

Cristina GHIRARDINI est docteure en Histoire et critique des cultures et des biens musicaux (Università di Torino, 2007), avec une thèse sur les sources du Gabinetto Armonico (1722) de Filippo Bonanni. Elle a collaboré avec la Fondazione Casa di Oriani de Ravenne pour les projets du Centro per il dialetto romagnolo, avec diverses institutions culturelles et archives sonores. Elle mène des recherches en ethnomusicologie sur les instruments de musique populaire italiens et sur le chant de tradition orale. Récemment, elle a pris part au projet « Sound Archives and Musical Instruments Collections », dirigé par Ilario Meandri à l’Università di Torino. Elle conduit actuellement une recherche doctorale sur l’improvisation poétique en ottava rima en Italie centrale à l’Université de Huddersfield.

Articles du même auteur

Guido Raschieri

Guido RASCHIERI est ethnomusicologue, chercheur au département de Lettres et de Philosophie de l’Università degli Studi de Trento. Il a collaboré avec les universités de Turin, Bologne et Matera. Il a débuté son activité de chercheur dans le Piémont, sous la direction de Febo Guizzi, et est l’un des fondateurs du Museo del Paesaggio sonoro di Riva presso Chieri. Il a conduit des recherches de terrain en Italie, en Croatie et en Bosnie. Ses travaux concernent les musiques traditionnelles de l’arc alpin, les dynamiques des échanges transfrontaliers, les épisodes du folk revival dans le Nord de l’Italie, la musique et les processus migratoires, l’histoire de la réception des musiques extra-européennes en Occident, les instruments populaires et la musique dans le dialogue interculturel.

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search