Navigation – Plan du site

AccueilCahiers d’ethnomusicologie34ThèsesWaed BOUHASSOUN : Chants et lamen...

Thèses

Waed BOUHASSOUN : Chants et lamentations dans les rituels funéraires chez les Druzes du sud de la Syrie. Une approche ethnomusicologique

Thèse de doctorat en ethnomusicologie, soutenue le 18 décembre 2020 à l’Université Paris Nanterre
p. 339
Référence(s) :

Waed BOUHASSOUN : Chants et lamentations dans les rituels funéraires chez les Druzes du sud de la Syrie. Une approche ethnomusicologique
Thèse de doctorat en ethnomusicologie, soutenue le 18 décembre 2020 à l’Université Paris Nanterre.
329 pages (dont 21 p. d’annexes)
Directeur de thèse : Jean Lambert

Texte intégral

1Cette thèse porte sur les expressions vocales féminines de lamentation durant les rituels funéraires des Druzes du sud de la Syrie. Elle montre le rôle majeur, dans le rituel ordinaire, des femmes qui, avec ces pratiques vocales et musicales, théâtralisent l’expression de la douleur et donnent un sens collectif à la mort, au nom de toute la société. La chercheuse a pris en compte les circonstances du décès, les espaces mobilisés, les temporalités, les divers types de rituels en fonction du statut du défunt (ordinaire, shaykh, martyr) et, à titre comparatif, les autres rituels du cycle de la vie (naissance, mariage). Le texte s’attache surtout à décrire et analyser les pratiques sonores et musicales (seuls supports de la mémoire collective des défunts), et ainsi le dialogue oral entre les vivants et les morts, l’intensité sonore, la poly-musique et la poly-vocalité.

2Par ailleurs, en raison de la croyance druze en la réincarnation, établissant une continuité entre mort et naissance future, on comprend l’importance des lamentations mélodisées et des chants funéraires qui, en permettant une bonne séparation de l’âme et du corps, favorisent cette renaissance à venir. Dans les funérailles d’un jeune martyr (depuis 2011), ce sont plutôt les hommes qui prennent en charge les expressions poétiques, chantées et dansées (la jawfiyya), car ce qui entre en jeu et leur donne une dimension publique, c’est la solidarité complexe avec l’État syrien. Ainsi, les expressions orales et musicales dans les rituels funéraires permettent à la communauté de tisser de nouveaux liens en son sein et à l’extérieur en incluant les vivants et les morts, et en distinguant les rôles entre les hommes et les femmes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Waed BOUHASSOUN : Chants et lamentations dans les rituels funéraires chez les Druzes du sud de la Syrie. Une approche ethnomusicologique »Cahiers d’ethnomusicologie, 34 | 2021, 339.

Référence électronique

« Waed BOUHASSOUN : Chants et lamentations dans les rituels funéraires chez les Druzes du sud de la Syrie. Une approche ethnomusicologique »Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 34 | 2021, mis en ligne le 01 décembre 2021, consulté le 25 mai 2022. URL : http://journals.openedition.org/ethnomusicologie/4653

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search