Navigation – Plan du site
études & essais

Le patrimoine contre la révolution

Conflits de représentations du Sahara occidental
Heritage against Revolution. Conflicts of Representations of the Western Sahara
Claire Cécile Mitatre
p. 69-102

Résumés

Depuis 1975, le Sahara occidental est l’objet d’un conflit de souveraineté entre le Royaume du Maroc et les Sahraouis indépendantistes du Front Polisario. Après seize ans de conflit armé et des dizaines d’années de tractations sous l’égide de l’ONU, le registre du patrimoine culturel est employé depuis peu par le Maroc comme une nouvelle ressource tactique venant se substituer à l’affrontement ouvert. Or, si l’on considère que la patrimonialisation est un ressort classique des édifications nationales, le Maroc semble mettre à disposition des Sahraouis les instruments d’un nationalisme qu’il entend pourtant combattre. L’analyse de ce paradoxe nous permettra de comprendre, d’une part, pourquoi la mise en scène esthétisée de la culture d’une population connue pour ses velléités révolutionnaires et indépendantistes est prise en charge par la partie adverse, et, d'autre part, pourquoi le Front Polisario investit peu cet outil central du nationalisme.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Un effet UNESCO
Requalifier un conflit par le patrimoine
Beaux-livres : une iconographie aux enjeux géopolitiques
Esthétique patrimoniale versus esthétique de conflit
L’émergence d’espaces sémantiques disjoints
Images de justification versus images de dénonciation
Culturaliser une lutte pour mieux l’éteindre
Nationalisme politique et régionalisme ethnoculturel

Aperçu du texte

Le Sahara occidental est le dernier territoire d’Afrique dont le processus de décolonisation est inachevé selon l’Organisation des nations unies (onu). Depuis le retrait des Espagnols, qui colonisèrent ce territoire de 1884 à 1976 en lui définissant ses frontières rectilignes, le Sahara occidental est l’objet d’un conflit de souveraineté entre le Maroc et les Sahraouis indépendantistes du Front Polisario.

Du point de vue du Maroc, ce territoire est incontestablement marocain, comme en témoignent les cartes officielles du Royaume décrivant un territoire marocain de 710 850 km2 englobant les 266 000 km2 du Sahara occidental (carte 1). Le Royaume marocain contrôle militairement le Sahara occidental à 80 % et l’administre de facto. Du point de vue du Front Polisario, le Sahara occidental est un territoire occupé depuis que le Maroc l’a annexé en 1976, générant un exode de plusieurs dizaines de milliers de Sahraouis dans des camps de réfugiés en territoire algérien (carte 2). Les indépend...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Claire Cécile Mitatre, « Le patrimoine contre la révolution », Cahiers d’études africaines [En ligne], 229 | 2018, mis en ligne le 15 mars 2020, consulté le 23 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/21824

Haut de page

Auteur

Claire Cécile Mitatre

Centre d’études et de recherches comparatives en ethnologie (CERCE), Université Paul-Valéry Montpellier 3 ; École Polytechnique Paris-Saclay.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page