Navigation – Plan du site
notes et documents

Recherches en terrain difficile : le cas du culte traditionnel annobonais (île d’Annobon, Guinée équatoriale, XVe-XXe siècle)

Research in Difficult Terrain: The Case of Traditional Annobonese Worship (Annobon Island, Equatorial Guinea, 15th-20th century)
Valérie de Wulf
p. 171-191

Résumés

Mener une enquête de terrain en Guinée équatoriale est une tâche complexe, coûteuse et incertaine. Mais se pencher sur l’aspect historique du culte annobonais permet d’en éclairer le présent même si les rituels évoluent très vite. Partager cet article et les connaissances acquises est l’occasion d’ouvrir un dialogue avec d’autres chercheurs mais aussi des Annobonais qui s’y intéressent. Car c’est aussi grâce à des témoignages écrits par des insulaires qu’il a été possible de reconstituer partiellement l’évolution de ce culte entre le XVe et le XXe siècle. De ce culte, il apparaît aujourd’hui qu’il a fortement contribué à rapprocher la population, grâce notamment à ses confréries. Il accompagne les insulaires de façon très codifiée aux différentes étapes de leur vie et au-delà, grâce à un culte des ancêtres. Il a aussi ancré la population géographiquement en attribuant à différents lieux de l’île une fonction bien définie.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Annobón, une petite île très isolée
Un culte qui se crée progressivement
Le rôle du culte local dans la vie des insulaires
Un rite initiatique récupéré par le culte local : la chasse à la baleine
Le rôle protecteur du culte annobonais

Aperçu du texte

En France, la Guinée équatoriale est peu connue. Certes, c’est un petit pays, sa taille est proche de celle de la Belgique, mais cette méconnaissance est principalement due à son histoire. Bien que localisée entre deux anciennes colonies de l’Afrique équatoriale française, le Cameroun et le Gabon, la Guinée équatoriale était une colonie espagnole jusqu’en 1968, date de son indépendance. Au-delà de son histoire, cet oubli est aussi dû à sa situation post-coloniale : dès 1969, son premier président élu démocratiquement organisa un putsch et se déclara peu de temps après président à vie. Même si ce dictateur est aujourd’hui décédé, la dictature a profondément marqué le pays et ses institutions. La police et l’armée sont omniprésentes. Leurs agents sont en majorité illettrés et ne comprennent pas l’utilité des recherches en sciences sociales. Ils les assimilent, le plus souvent, à une forme d’espionnage. De ce fait, les travaux de recherche menés sur place sont régulièrement entravés ou...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Valérie de Wulf, « Recherches en terrain difficile : le cas du culte traditionnel annobonais (île d’Annobon, Guinée équatoriale, XVe-XXe siècle) », Cahiers d’études africaines [En ligne], 233 | 2019, mis en ligne le 14 mars 2021, consulté le 22 mars 2019. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/25253

Haut de page

Auteur

Valérie de Wulf

Centre de recherches sur les mondes Américains (CERMA- EHESS, Paris) ; Centro de Estudios Afro‐Hispánicos de la UNED (CEAH-Madrid).

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page