Navigation – Plan du site
Études et essais

From Grievance to Greed in Somalia

The Formation, Failure and Fall of the United Somali Congress (1989-1991)
Amertume et avidité en Somalie. La formation, l’échec et la chute de l’United Somali Congress (USC)
Mohamed Haji Ingiriis
p. 783-814

Résumés

Dans la littérature scientifique sur la Somalie, les mouvements armés d’opposition qui émergent pendant l’apogée de la Guerre froide sont traités de manière uniforme et unidirectionnelle. Cet article défie cette tendance en retraçant l’émergence et la disparition d’un mouvement populaire de masse, le United Somali Congress (USC). Cet article fournit des comparaisons avec les expériences d’autres mouvements armés d’opposition somaliens et ceux d’autres régions afin de pointer les défauts organisationnels et institutionnels au sein de l’USC. La plupart des mouvements armés sur le continent africain sont parvenus à renverser des régimes autoritaires pendant la fin de la Guerre froide, mais certains ont aussi réussi leur tentative de s’emparer du pouvoir d’État. Contrairement à l’Ethiopian People’s Revolutionary Democratic Front (EPRDF) en Éthiopie en mai 1991, le Rwandan Patriotic Front (RPF) en avril 1994 et, auparavant, la National Resistance Army (NRA) en Uganda en janvier 1986, les dirigeants de l’USC en janvier 1991 échouent dans leur tentative de former un État stable et vont jusqu’à prendre les armes les uns contre les autres. Pourquoi l’USC a échoué en 1991 à reconstituer un État qu’il avait combattu pour gouverner à sa place ? Quelle était la configuration de pouvoirs au sein de l’USC ? Comment la contestation à l’intérieur du mouvement, dès le début, a entraîné des conflits chroniques ? Cet article explore la dynamique politique interne de l’USC en s’appuyant sur des entretiens avec des personnages clés (acteurs, protagonistes, promoteurs et négociateurs politiques), des sources visuelles, des rapports des services d’intelligence ainsi que de la propagande imprimée du mouvement.

Haut de page

Notes de l'auteur

This paper was the result of research questions raised at an interdisciplinary research conference titled “National Liberation Fronts as Governments” sponsored by the Nordic Africa Institute at Uppsala University in Sweden in 6-7 October 2014. I am grateful to all scholars who attended that conference for their stimulating discussions.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Putting the USC in a Global/Regional Perspective
The USC Evolution and Emergence
The USC Foundations and Formulations
Manpower and Military Means of the Conflict
Aideed as the Main Challenger Within and Without
Which way to Seize the State: Clan or Personal War?
Who Should Sit in Siad Barre’s Seat?
The End of the USC

Aperçu du texte

On the night of 26 January 1991, a popular uprising in the Somali capital Mogadishu, led by the United Somali Congress (usc), a Hawiye-dominated armed opposition movement that was formed two years earlier, outshined other contemporary movements by speedily finishing off—as a result of a fortnight fighting—the two-decade-long authoritarian military regime of Major General Mohamed Siad Barre. Soon after Siad Barre, who had reigned since 21 October 1969, escaped in a tank convoy to his Mareehaan clan’s stronghold in the Gedo region, jubilant and joyful masses took to the streets of Mogadishu. People celebrated in and outside the Villa Somalia (the presidential palace), which was built by the fascist Italian colonial state for colonial masters that ruled southern Somalia between 1922 and 1941 (Ingiriis 2016a). Celebrations were extended as far off as Europe and the United States of America. Curiously, but crucially, some Somali diaspora communities, especially in the Washington dc. area...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mohamed Haji Ingiriis, « From Grievance to Greed in Somalia »,  Cahiers d’études africaines, 235 | 2019, 783-814.

Référence électronique

Mohamed Haji Ingiriis, « From Grievance to Greed in Somalia »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 235 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 18 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/26951  ; DOI : 10.4000/etudesafricaines.26951

Haut de page

Auteur

Mohamed Haji Ingiriis

Faculty of History, University of Oxford, Oxford (UK).

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page