Navigation – Plan du site

AccueilNuméros240Études et essaisL’islamisation de la connaissance...

Études et essais

L’islamisation de la connaissance et ses institutions dans le monde musulman contemporain

Le cas du Soudan et de l’Université internationale d’Afrique
Islamization of Knowledge and its Institutions in the Contemporary Muslim World: The Case of the International University of Africa, Sudan
Khadidja Medani et Bakheit M. Nur
p. 827-849

Résumés

L’islamisation de la connaissance est un courant qui apparaît autour des années 1970, pour répondre au dualisme éducatif auquel font face les Nations nouvellement indépendantes, dont les modèles éducatifs sont partagés entre éducation occidentale et éducation islamique. Cet article revient sur l’émergence, l’évolution et la diffusion du processus d’islamisation de la connaissance dans le monde musulman et plus spécifiquement en Afrique. Sa mise en œuvre et les pratiques au sein des institutions d’enseignement islamiques sont étudiées à travers l’exemple du Soudan, devenu un membre actif du réseau de l’enseignement supérieur islamique à l’échelle régionale et mondiale, notamment depuis la prise de pouvoir d’Omar Al-Bechir, dont le régime islamiste s’est maintenu trente ans à la tête du pays (1989-2019). L’étude des pratiques éducatives au sein de l’Université internationale d’Afrique, cas d’étude de cet article, montre un cas concret de l’application des théories d’islamisation de la connaissance sur le continent africain, dont l’objectif est de former une « élite intellectuelle musulmane homogène », à la fois arabisée et résolument africaine.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

L’émergence, la diffusion et l’institutionnalisation d’un appel à l’islamisation de la connaissance
Des communautés transnationales comme vecteur de diffusion et d’institutionnalisation de l’islamisation de la connaissance
Le développement d’un réseau d’institutions de promotion de l’islamisation du savoir en Afrique
Islamisation du pouvoir et islamisation du savoir au Soudan
La formation d’une « élite intellectuelle musulmane homogène » à l’UIA
L’éducation islamique : un encadrement strict des pratiques au sein de l’UIA
Les études islamiques : la transmission d’un socle commun de connaissances religieuses
L’UIA entre arabisation et africanité : une université arabophone à l’identité africaine affirmée

Aperçu du texte

Dans les sociétés musulmanes actuelles, le système éducatif reste caractérisé par un dualisme entre, d’une part, l’éducation occidentale et, d’autre part, l’éducation islamique. Le système éducatif occidental a été introduit dans les sociétés musulmanes par les autorités coloniales européennes et s’inscrit dans une vision occidentale de la civilisation. Après les Indépendances, ce système éducatif a été largement adopté par les régimes postcoloniaux des pays musulmans. Il a été vu comme un moyen de former des professionnels de différentes disciplines et spécialisations, et ainsi répondre à l’offre et la demande des marchés du travail des sociétés modernes. L’éducation islamique, elle, rassemble des spécialistes religieux issus d’écoles de pensée diverses qui relèvent principalement du traditionalisme : le soufisme, l’islamisme et le salafisme. Le traditionalisme met l’accent sur la mémorisation du Coran et l’apprentissage des techniques mnémoniques ainsi que de la science ésotérique...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Khadidja Medani et Bakheit M. Nur, « L’islamisation de la connaissance et ses institutions dans le monde musulman contemporain »,  Cahiers d’études africaines, 240 | 2020, 827-849.

Référence électronique

Khadidja Medani et Bakheit M. Nur, « L’islamisation de la connaissance et ses institutions dans le monde musulman contemporain »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 240 | 2020, mis en ligne le 04 janvier 2023, consulté le 21 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/32247  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.32247

Haut de page

Auteurs

Khadidja Medani

Laboratoire Prodig, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris ; CEDEJ Khartoum

Bakheit M. Nur

Université de Bayreuth, Bayreuth, Allemagne.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search