Navigation – Plan du site

AccueilNuméros240Études et essaisShantytowns Identity versus Middl...

Études et essais

Shantytowns Identity versus Middle Class Identity

A Reading of the Historical and Geographical Dimension of December 2018-April 2019 Uprising across Khartoum
Identité des bidonvilles et identité de classe moyenne : une lecture de la dimension historique et géographique du soulèvement de décembre 2018 à avril 2019 à Khartoum
Mohamed A. G. Bakhit
p. 919-941

Résumés

La dimension spatiale des lieux de protestation à Khartoum pendant le soulèvement national du Soudan de 2018-2019 révèle une déconnexion entre les bidonvilles, où la plupart des gens sont originaires du Soudan occidental et du Sud, et d’autres zones de la classe moyenne de la capitale. Cet article tente de comprendre la raison de cette déconnexion. À cette fin, nous devons nous pencher sur l’histoire du changement politique au Soudan, en particulier les soulèvements précédents de 1964 et 1985, pour saisir la dynamique d’une opposition entre deux visions : d’une part, un soulèvement contre le gouvernement du Nord corrompu dirigé par l’élite ; d’autre part, un soulèvement contre l’État postcolonial soudanais et sa marginalisation des populations des régions périphériques.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

Participation in the Demonstrations and Beginning of Divergent Visions
Sudanese Peripheral Regions Uprising against the State: Shaping the Political Struggle in Capital
Historical Background: The Third Uprising, 2018-2019
Youth and Technology: Northern Middle Class Uprising against the Government
Sudan’s Political Change: Between Revolution and Uprising

Aperçu du texte

Between December 2018 and April 2019, Sudan has experienced huge demonstrations against the regime. April 11, 2019 marked the fall of Omar Al-Bechir and his arrest by the army as well as that of the senior regime officials. However, sit-in continued and protesters said they wanted to remain mobilized until a civilian transitional government was established. Unfortunately, a brutal killing and dispersing of the sit-in protesters happened on June 3, 2019, causing the death of more than 130 protesters and more missing, and led to a deadlock in the political negotiation between Sudan’s Forces for Freedom and Change (ffc) and the Transitional Military Council. The demonstrators’ resilience as well as the locations where these demonstrations took place raise question on the dynamics of Arabization and Islamization in relation with national identity building in Sudan, since the protests were dominated by the middle classes, mostly young professionals and university students from Northern S...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mohamed A. G. Bakhit, « Shantytowns Identity versus Middle Class Identity »,  Cahiers d’études africaines, 240 | 2020, 919-941.

Référence électronique

Mohamed A. G. Bakhit, « Shantytowns Identity versus Middle Class Identity »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 240 | 2020, mis en ligne le 04 janvier 2023, consulté le 21 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/32547  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.32547

Haut de page

Auteur

Mohamed A. G. Bakhit

Department of Sociology and Social Anthropology, University of Khartoum, Sudan

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search