Navigation – Plan du site

AccueilNuméros240Études et essaisContester la politique identitair...

Études et essais

Contester la politique identitaire du régime soudanais

Ambivalence des appartenances collectives au sein des mouvements politiques clandestins
Challenging the Identity Politics of the Sudanese Regime. Ambivalence of Collective Belongings in Underground Political Movements
Clément Deshayes
p. 943-965

Résumés

Dans le contexte du Soudan d’Omar Al-Bechir (1989-2018), marqué par des politiques d’arabisation et d’islamisation, cet article questionne les rapports complexes et mouvants d’appartenance et d’identification collectives au sein de mouvements d’opposition clandestins. À partir d’une enquête ethnographique au sein de deux mouvements de contestation qui placent au centre de leur combat la lutte contre l’ethnicisation des conflits et de la politique, cette recherche propose de placer au cœur de sa réflexion les pratiques ordinaires des militants et leurs représentations concernant les formes d’identification. Cet article interroge d’abord la réalité d’un durcissement des frontières identitaires au Soudan maintes fois décrit et les racines du projet politique alternatif porté par ces nouvelles organisations. Néanmoins, les militants mobilisent également  des catégories et des répertoires d’action inspirés des hiérarchies tribales et des processus de catégorisation du monde social en fonction de critères ethnotribaux construits historiquement, participant ainsi à leur reproduction et leur évolution. Pour autant, ces modalités de hiérarchisation ne constituent pas l’unique clé de lecture des acteurs, mais s’articulent à d’autres modes d’identification que sont la classe, le genre, l’âge, la citadinité. Ainsi, les identités plurielles des militants sont en constante recomposition selon des agencements multiples et constituent des réservoirs mobilisables de pratiques et de catégorisation autant qu’un enjeu des luttes politiques du Soudan révolutionnaire.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2023.
Consulter cet article

Plan

La défense d’une citoyenneté inclusive au lendemain de la séparation du Soudan du Sud
La filiation idéologique et militante d’une idée nationale inclusive et multiculturelle
Dénoncer les racines des discriminations et des guerres civiles
« I have no tribe, I’m Sudanese » : ambivalence de l’appartenance à la gabila
La tribu comme ressource de la mobilisation et enjeu de classement
Permanence du fait tribal urbain et hiérarchisations internes
La reproduction urbaine des clivages politiques : les régions morales des militants
Des subjectivités marquées par l’opposition centre-périphérie

Aperçu du texte

À partir de 2010, le Soudan a connu l’émergence de nouveaux mouvements contestataires portant une idée de démocratisation basée sur l’appartenance à une communauté (nationale) imaginée, le Soudan, et contestant le projet politique fondé sur l’islamité et l’arabité (Sharkey 2008). Lors de nombreux épisodes de protestation ces dix dernières années, la politique identitaire et discriminatoire de l’État a régulièrement été remise en cause. Cette critique a été particulièrement présente lors de la phase révolutionnaire qui commence en décembre 2018, comme l’atteste le slogan « nous sommes tous Darfouris » repris en chœur par les manifestants dans la capitale. Ces mouvements politiques portant un discours de changement politique et social se sont structurés et ont défié un pouvoir répressif dans la rue au point de figurer parmi les principaux acteurs des luttes urbaines au Soudan. Ils ont défendu un imaginaire national en opposition frontale avec celui défendu par le régime d’Omar Al-Bech...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Clément Deshayes, « Contester la politique identitaire du régime soudanais »,  Cahiers d’études africaines, 240 | 2020, 943-965.

Référence électronique

Clément Deshayes, « Contester la politique identitaire du régime soudanais »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 240 | 2020, mis en ligne le 04 janvier 2023, consulté le 21 janvier 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/32607  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.32607

Haut de page

Auteur

Clément Deshayes

Laboratoire architecture, ville, urbanisme et environnement (LAVUE), Université Paris 1 Pantheon-Sorbonne ; Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales au Soudan (CEDEJ-Khartoum).

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search