Skip to navigation – Site map

HomeNuméros241études et essaisJuifs et judaïsants de ...

études et essais

Juifs et judaïsants de l’isthme soudanais Nil-mer Rouge, du Ve au XIIsiècle, au miroir des sources

Jewish and Judaizing in the Sudanese Isthmus of Nile-Red Sea, from the Vth to the XIIth Centuries, in the Mirror of the Historical Sources
Jean-François Faü
p. 83-101

Abstracts

This article provides an overview of sources and a discussion on the reality or the assumption of a Nilo-Saharan Judaism. These considerations can clarify the historical context, and help to understand the mechanisms of adherence to a form of Jewish proselytism which differ from those inspired in the fourth century by Christianity and then, from the seventh century, by Islam. Beyond these community-building schemes, it is possible to identify a number of clear points linked to the Nubian space that allows advancing the idea of a plural and complementary Judaism.

Top of page

Index terms

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2024.
Read it

Outline

Le croisement des sources juives et musulmanes
Les cercles d’adhésion au judaïsme
Les géographes musulmans et l’hypothèse des Bedjas
L’énigme d’Eldad b. Mahli ha-Dānī dans l’historiographie
Les documents de la Geniza et la réalité des ehillot (communautés structurées) d’Aswān et d’Aydhāb

First lines

Sur la première cataracte du Nil, des papyrii et des ostraca, rédigés en araméen, révèlent l’existence d’une garnison judéenne installée sur l’île de Yeb (Éléphantine) au ve siècle av. j.-c. Ces documents décrivent le quotidien de cette communauté de mercenaires au service de l’Empire achéménide, alors maître de l’Égypte (Eisenstadt 1975 : 8-10), et livrent de nombreux indices sociologiques. Cette communauté manifestait une forte tendance à l’émancipation sur le plan matrimonial (Mélèze-Modrzejewski 1995 : 47), notamment en ne respectant pas la prescription deutéronomique sur l’interdiction des mariages mixtes.

Ensuite, après l’expulsion des Perses en 399 av. j.-c., le sort de cette société reste ignoré. Dès lors, aucune source connue ne mentionne l’existence d’une communauté juive au-delà de la première cataracte (Gabra & Takla 2013 : 50-51). Ce n’est qu’à partir du xe siècle que les manu...

Top of page

References

Bibliographical reference

Jean-François Faü, « Juifs et judaïsants de l’isthme soudanais Nil-mer Rouge, du Ve au XIIsiècle, au miroir des sources »,  Cahiers d’études africaines, 241 | 2021, 83-101.

Electronic reference

Jean-François Faü, « Juifs et judaïsants de l’isthme soudanais Nil-mer Rouge, du Ve au XIIsiècle, au miroir des sources »,  Cahiers d’études africaines [Online], 241 | 2021, Online since 01 January 2024, connection on 13 May 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/33161  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.33161

Top of page

About the author

Jean-François Faü

CéSor, EHESS ; Université Senghor à Alexandrie, Égypte.

Top of page

Copyright

© Cahiers d’Études africaines

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search