Navigation – Plan du site

AccueilNuméros241Dossier thématiqueMobilités et enracinement des pla...

Dossier thématique

Mobilités et enracinement des planteurs d’église

Implantations pentecôtistes dans les villages du sud-ouest du Bénin
Mobilities and Rootedness of Church Planters. Pentecostal Plantations in the Villages of Southwestern Benin
Carla Bertin
p. 169-192

Résumés

Cet article, fondé sur une enquête ethnographique dans une commune rurale du sud-ouest du Bénin, analyse les trajectoires des pentecôtistes qui implantent une église dans leur village natal. Il montre que ces planteurs d’église couplent un projet de vie rurale avec l’objectif de convertir et transformer leur famille et leur milieu. L’expérience des planteurs et autorités locales pentecôtistes nous invite à admettre une définition plus large de la mobilité, qui va au-delà du déplacement géographique. À travers l’ancrage religieux, ils façonnent des mobilités religieuses mais aussi sociales — créant un nouvel espace d’ascension spirituelle et sociale — et morales, incarnant des modèles de « bonne » mobilité. Ces multiples mobilités traduisent un rapport actif avec le lieu : en plantant une église, ils s’enracinent dans leur village.

Haut de page

Notes de l'auteur

La recherche doctorale a été financée par le contrat du LabEx TEPSIS. Je tiens aussi à remercier Riccardo Ciavolella, Émir Mahieddin et Delphine Manetta pour leurs lectures et commentaires.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Continuités historiques de l’évangélisation rurale
Retourner chez soi pour « aller de l’avant »
La transformation pentecôtiste de la bonne mobilité

Aperçu du texte

Dans le village qui domine le lac de la commune rurale de Kpomassè dans le sud-ouest du Bénin, un temple pentecôtiste accueille chaque dimanche une cinquantaine de fidèles. Affilié à la dénomination nationale de la Mission évangélique des affranchis, une des Églises les plus populaires du Bénin méridional, ce temple est connu par les villageois comme l’« église des Dossou ». Seuls quelques membres de cette famille fréquentent pourtant ce temple construit sur leurs terres : Franck, secrétaire et un des huit diacres du temple, son petit frère, qui suit une formation pastorale, sa femme, qui est engagée dans les activités des converties, un jeune cousin lecteur de la Bible et les enfants du couple. Revenu de Cotonou pour évangéliser son village, Franck est le planteur de cette église. Son retour tout comme sa pratique religieuse ancrée au village illustrent la façon dont des mobilités plurielles permettent de penser le pentecôtisme dans le contexte béninois. Cet article, fondé sur une ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carla Bertin, « Mobilités et enracinement des planteurs d’église »,  Cahiers d’études africaines, 241 | 2021, 169-192.

Référence électronique

Carla Bertin, « Mobilités et enracinement des planteurs d’église »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 241 | 2021, mis en ligne le 01 janvier 2024, consulté le 11 avril 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/33291  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.33291

Haut de page

Auteur

Carla Bertin

Institut des mondes africains (IMAF), LabEx TEPSIS, EHESS, Paris.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search