Skip to navigation – Site map

HomeNuméros242études et essaisLa loi sur le khul‘ en Égypte

études et essais

La loi sur le khul‘ en Égypte

Contraintes argumentatives et réformes du droit de la famille
The Law on Khul’ in Egypt. Argumentative Constraints and Reforms of Family Law.
Nathalie Bernard-Maugiron
p. 395-416

Abstracts

This contribution proposes, through an analysis of the adoption of the khul’ law in Egypt (2000) and its implementation by courts, to study the processes of legitimation that the Egyptian authorities have used to justify the adoption of this reform in the Egyptian legal system. This paper also shows how feminist NGOs have finally accepted to place themselves on the religious field in order to anchor their struggle for the adoption of new family law reforms. Finally, it reveals how trial courts who rule on divorce applications for khul‘ also very often refer to Islamic law, but without questioning the quite bold interpretation adopted by the legislator.

Top of page

Excerpt

Cairn

Full-text article available to subscribers or on a "pay per view" basis. It will be available on this URL in January 2024.
Read it

Outline

Le khul‘ dans la loi n° 1 de 2000 : la volonté unilatérale de l’épouse
Mobilisation du référent religieux par la coalition
Mobilisation du référent religieux par le Parlement et par la Haute Cour constitutionnelle
L’application de la loi sur le khul‘ par les tribunaux de la famille

First lines

En janvier 2017, alors que le président égyptien Abdelfattah al-Sissi appelait à encadrer davantage la répudiation afin de protéger la famille, le mufti de la République, plus haute autorité d’interprétation de la loi islamique dans le pays, lui répondit que l’accroissement du nombre de divorces était dû au recours à la procédure de khul‘ et que c’est donc ce mode de dissolution du mariage qu’il fallait modifier. Selon les statistiques de l’Office national des statistiques (capmas) de 2015, si la répudiation est toujours le premier mode de rupture du mariage, elle est suivie du khul‘ puis du divorce judiciaire.

Si la procédure de khul‘ a rencontré un grand succès auprès des femmes égyptiennes depuis son entrée en vigueur en 2000, son adoption a toutefois donné lieu à des débats intenses et a divisé la société égyptienne. Composée d’activistes proches du pouvoir, la coalition de femmes et d’associations à l’origine de l’introduction de ce mode de dissolution du mariage a dû faire appe...

Top of page

References

Bibliographical reference

Nathalie Bernard-Maugiron, « La loi sur le khul‘ en Égypte »,  Cahiers d’études africaines, 242 | 2021, 395-416.

Electronic reference

Nathalie Bernard-Maugiron, « La loi sur le khul‘ en Égypte »,  Cahiers d’études africaines [Online], 242 | 2021, Online since 02 January 2024, connection on 16 September 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/34339  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.34339

Top of page

About the author

Nathalie Bernard-Maugiron

Centre population et développement (CEPED), Paris Descartes, IRD, Paris.

By this author

Top of page

Copyright

© Cahiers d’Études africaines

Top of page
Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search