Navigation – Plan du site

AccueilNuméros242dialogues et entretiensDroits des femmes et féminisme da...

dialogues et entretiens

Droits des femmes et féminisme dans la Tunisie post-2011

Entretien croisé entre Monia Ben Jemia et Saida Ounissi
Women’s Rights and Feminism in post-2011 Tunisia. Interview between Monia Ben Jemia and Saida Ounissi
Monia Ben Jemia et Saida Ounissi
p. 453-476

Résumés

La lutte en faveur de la protection des droits des femmes peut réunir des femmes d’horizons différents autour d’un même engagement. C’est ce que montre cet entretien croisé entre une universitaire et militante au sein d’une ONG de défense des droits des femmes et une députée membre du parti Ennahda en Tunisie. Malgré des positionnements idéologiques différents et parfois antagonistes, ces deux féministes parviennent à dialoguer autour de la nécessité de réformer la société par le droit.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Cet entretien a été réalisé en novembre 2018, alors que Monia Ben Jemia était présidente de l’Association tunisienne des femmes démocrates et Saida Ounissi députée Ennahda à l’Assemblée des représentants du peuple. Ces propos ont été tenus à titre personnel et n’engagent que leurs auteures. L’entretien a été conduit par Nathalie Bernard-Maugiron (NBM) et Marième N’Diaye (MN) et a été mis à jour en mars 2021.

NBM & MN
Vous venez de passer deux ans à la tête de l’Association tunisienne des femmes démocrates. Quel bilan tirez-vous de ce mandat ? Quels enseignements tirez-vous de cette présidence, dans une période aussi cruciale pour la Tunisie ?

Monia Ben Jemia
L’Association tunisienne des femmes démocrates, association féminine et féministe créée en août 1989 est une association généraliste qui milite pour l’égalité entre les hommes et les femmes et ce, dans tous les domaines : politique, économique et social, civil et familial. L’atfd lutte aussi contre les violences à l’égard des femme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Monia Ben Jemia et Saida Ounissi, « Droits des femmes et féminisme dans la Tunisie post-2011 »,  Cahiers d’études africaines, 242 | 2021, 453-476.

Référence électronique

Monia Ben Jemia et Saida Ounissi, « Droits des femmes et féminisme dans la Tunisie post-2011 »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 242 | 2021, mis en ligne le 15 juin 2021, consulté le 30 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/34529  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.34529

Haut de page

Auteurs

Monia Ben Jemia

Monia Ben Jemia, professeure de droit à la Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales de Tunis (Université de Carthage), est membre de l’Association tunisienne des femmes démocrates (atfd) depuis sa création en 1989 et a participé au sein du Club culturel Tahar-Haddad aux premières réunions informelles des féministes tunisiennes dans les années 1970-1980. Avant de présider l’association (2016-2018), elle était active au sein du Centre d’écoute et d’orientation des femmes victimes de violence (ceofvv) de Tunis et appartenant à l’atfd. Elle a été membre du premier groupe d’experts chargé de faire une proposition de réformes pour lutter contre les violences à l’égard des femmes.

Saida Ounissi

Saida Ounissi est membre du parti Ennahda. Elle a été élue en 2014 députée à l’Assemblée des représentants du peuple comme représentante de son parti dans la première circonscription de France. En août 2016, elle a été nommée secrétaire d’État à la Formation professionnelle puis a été ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle de novembre 2018 à novembre 2019. En 2019, elle a été réélue à l’Assemblée des représentants du peuple.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search