Navigation – Plan du site

AccueilNuméros243Dossier thématiqueCommunautés bénédictines d’Afriqu...

Dossier thématique

Communautés bénédictines d’Afrique de l’Ouest au prisme de l’économie monastique

Entre développement et vœu de pauvreté
Benedictine Communities in West Africa through the Lens of Monastic Economy. Between Development and the Vow of Poverty
André Ardouin
p. 661-679

Résumés

Cet article présente l’économie de monastères bénédictins en Afrique de l'Ouest à travers des données collectées par l’auteur en tant qu’administrateur des comptes des nouvelles fondations au Sénégal, en Guinée-Conakry, au Burkina Faso, au Togo et au Bénin. La première partie mesure les activités économiques des communautés et dresse une comparaison avec la situation d’autres monastères hors d’Afrique. La deuxième partie dresse une typologie des bénéficiaires du travail des monastères et des activités que les moniales et moines ont inventées pour rendre leurs communautés viables. La troisième partie interroge la concrétisation du vœu de pauvreté monastique dans un environnement pauvre. L’auteur met en lumière le fait que les fondateurs européens sont venus avec leur propre modèle économique qui a instauré un décalage flagrant entre les moines ou les moniales et les habitants qui vivent à proximité des monastères.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

Méthodologie
Situer économiquement le monastère dans son milieu de vie
Comparer les situations économiques des monastères
Les bénéficiaires du développement et les types d’activités monastiques
Barrages, électrification, sylviculture, agriculture, élevage
La pauvreté monastique

Aperçu du texte

En dehors de certains monastères d’Afrique de l’Est, où les premières fondations monastiques remontent à un siècle, celles d’Afrique subsaharienne dans son ensemble ne dépassent guère une bonne cinquantaine d’années. Elles ont fleuri pour la plupart d’entre elles au lendemain des Indépendances. Cette relative jeunesse de leur installation, la nouveauté de la vie monastique pour les sociétés d’accueil et les difficultés économiques auxquelles ont été confrontées les communautés monastiques ont nécessité un suivi et un soutien rapprochés par les congrégations fondatrices, européennes pour la plupart. Les bénédictins ont mis en place, par congrégations, des moyens divers de contrôle de l’organisation économique des nouvelles fondations. En tant que conseiller économique de la congrégation de Solesmes, j’assure tous les quatre ans un audit comptable et économique des communautés, un champ d’investigation qui s’est élargi à d’autres congrégations bénédictines et même à des monastères cis...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

André Ardouin, « Communautés bénédictines d’Afrique de l’Ouest au prisme de l’économie monastique »,  Cahiers d’études africaines, 243 | 2021, 661-679.

Référence électronique

André Ardouin, « Communautés bénédictines d’Afrique de l’Ouest au prisme de l’économie monastique »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 243 | 2021, mis en ligne le 03 janvier 2024, consulté le 26 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/34909  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.34909

Haut de page

Auteur

André Ardouin

Abbé du monastère de Ganagobie (Alpes-de-Haute-Provence) ; conseiller économique de la congrégation bénédictine de Solesmes.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search