Navigation – Plan du site

AccueilNuméros244études et essaisLes nouveaux yeux de l’État ? L’i...

études et essais

Les nouveaux yeux de l’État ? L’introduction de la télésurveillance dans l’espace public à Yaoundé

The State’s New Eyes? The Introduction of CCTV in the Public Space in Yaoundé
Georges Macaire Eyenga
p. 753-776

Résumés

Depuis le lancement en 2014 du « Cameroon intelligent City Project » grâce au déploiement de technologies chinoises produites par Huawei, l’espace public à Yaoundé est devenu un espace surveillé à distance. Les individus qui s’y trouvent, les objets en circulation et les scènes qui s’y produisent sont filmés par des caméras de surveillance des services de police. Cette technologie n’est pas un simple gadget d’une smart city, c’est un dispositif qui change le rapport à l’espace, les comportements individuels et l’activité de maintien de l’ordre. À partir des thèses foucaldiennes et post-foucaldiennes de la surveillance panoptique, avec des innovations sociotechniques du XXIe siècle, cet article analyse la manière dont, pour faire face à l’économie de l’hostilité des réalités urbaines et frontalières, le Cameroun s’inscrit dans un projet de « transformation agile » de ses services de sécurité. Ceux-ci tirent profit d’espaces publics reconfigurés, réinventés et qui réaffirment leur rôle fondamental dans la sécurité publique.

Haut de page

Notes de l'auteur

Je remercie les évaluateurs anonymes qui m’ont permis d’enrichir ce texte, ainsi que Nadège Chabloz (pour l’équipe de rédaction) qui a effectué un travail remarquable pour cette publication. Je remercie aussi mes collègues Gaétan Omgba, Éric Lekini et Auxence Koa pour nos échanges à ce sujet à l’URPOSSOC.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

La télésurveillance dans les Surveillance studies
La télésurveillance, un « modèle voyageur » de sécurité
La production d’un espace public disciplinaire contesté
Vers une « transformation agile » des activités de maintien de l’ordre ?

Aperçu du texte

Depuis le xxe siècle, la volonté de surveiller l’espace public constitue une hantise des ordres colonial et postcolonial au Cameroun (Mbembe 1996). Cette volonté se révèle dans la construction des premières prisons (Bernault 1999 ; Dia 2012) et la conversion des individus en sujets colonisés (Sa’di 2012). Si durant la colonisation, les individus ont été identifiés et enrôlés dans l’économie coloniale (Mbembe 2007), on constate qu’après les Indépendances (1960), l’impératif de contrôle du nouvel ordre politique trouve sa caution idéologique dans un projet de construction hégémonique de l’État (Bayart 1985). Depuis lors, la bureaucratisation policière et le quadrillage territorial connaissent une accélération sans précédent. Auréolé de la souveraineté territoriale que lui confère le droit international (Fleury Graff 2015), le Cameroun active ses mécanismes d’ordre dans un contexte où subsistent sur son territoire le grand banditisme et une vive contestation politique (Deltombe et al. ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Georges Macaire Eyenga, « Les nouveaux yeux de l’État ? L’introduction de la télésurveillance dans l’espace public à Yaoundé »,  Cahiers d’études africaines, 244 | 2021, 753-776.

Référence électronique

Georges Macaire Eyenga, « Les nouveaux yeux de l’État ? L’introduction de la télésurveillance dans l’espace public à Yaoundé »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 244 | 2021, mis en ligne le 04 janvier 2024, consulté le 02 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/35559  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.35559

Haut de page

Auteur

Georges Macaire Eyenga

Wits Institute for Social and Economic Research (WISER), University of Witwatersrand, Johannesburg, Afrique du Sud

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search