Navigation – Plan du site

AccueilNuméros244chronique bibliographiqueDes leçons africaines à géométrie...

chronique bibliographique

Des leçons africaines à géométrie variable

African Lectures of Varying Scope
Jean Copans
p. 901-914

Résumés

L’écrivain A. Mabanckou a publié ses conférences données au Collège de France en 2016 sous le titre Huit Leçons sur l’Afrique (2019). Ses relectures sont superficielles et insuffisamment continentales, même s’il aborde les questions de l’écriture dans les langues vernaculaires ou de la prise en compte de l’actualité (comme le génocide du Rwanda) dans les romans. Malheureusement, on retrouve dans cet ouvrage l’esprit de dénigrement des études africaines françaises, déjà bien développé dans les actes du colloque tenu à la suite de ces leçons. On retrouve ce même genre de traitement dans le Dictionnaire enjoué des cultures africaines (2019), rédigé conjointement par A. Mabanckou et l’écrivain djiboutien, Abdourahman Waberi, dont le choix des entrées est à la fois partiel et partial. Cet état d’esprit se retrouve paradoxalement dans la publication des journaux La Vie-Le Monde, L’Atlas des Afriques (Cabé & Baumard 2020) et le dossier de la revue Esprit « Depuis l’Afrique » (Bidima & Garapon 2020). Certes, l’histoire précoloniale et coloniale professionnelle prend le pas sur l’approche plus journalistique du présent dans l’Atlas et la qualité des réflexions des philosophes africains J. G. Bidima et S. B. Diagne présentes dans Esprit est remarquable. Mais réduire de fait le continent africain à ses portions plutôt francophones reste toujours très discutable aujourd’hui.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2024.
Consulter cet article

Plan

À propos de Huit leçons sur l’Afrique (Mabanckou 2019)
À propos du Dictionnaire enjoué des cultures africaines (Mabanckou & Waberi 2019)
À propos du hors-série Atlas des Afriques (Cabé & Baumard 2020) et du dossier « Depuis l’Afrique » (Bidima & Garapon 2020)

Aperçu du texte

À propos de Huit leçons sur l’Afrique (Mabanckou 2019)

En 2016, l’écrivain franco-congolais Alain Mabanckou a donné huit leçons au Collège de France dans le cadre de la chaire de Création artistique à laquelle les professeurs de cette institution l’avaient invité. Le succès fut tel (1 300 personnes venues pour la première séance !) qu’il organisa, le 2 mai 2016, un colloque intitulé Lettres africaines. Des ténèbres à la Lumière (titre de la première de ses huit leçons), avec la participation d’écrivains, d’historiens ou encore de philosophes africains dont Achille Mbembe.

J’ai longuement donné mon avis sur ces communications reprises dans l’ouvrage édité sous sa direction, Penser et écrire l’Afrique aujourd’hui (Mabanckou 2017), dans ma chronique intitulée justement « Penser l’Afrique ou connaître les sociétés de l’Afrique ? » (Copans 2019a, b). Ces Huit leçons sont bien celles d’un écrivain puisque c’est la littérature africaine francophone qui en constitue l’essentiel des préoccupat...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Copans, « Des leçons africaines à géométrie variable »,  Cahiers d’études africaines, 244 | 2021, 901-914.

Référence électronique

Jean Copans, « Des leçons africaines à géométrie variable »,  Cahiers d’études africaines [En ligne], 244 | 2021, mis en ligne le 04 janvier 2024, consulté le 25 janvier 2022. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/35874  ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.35874

Haut de page

Auteur

Jean Copans

Université Paris-Descartes

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search