Navigation – Plan du site

AccueilNuméros248dialogue et entretienUn intellectuel soufi engagé face...

dialogue et entretien

Un intellectuel soufi engagé face à un « élitisme salafiste ». Entretien avec Souleymane Bachir Diagne

A Committed Sufi Intellectual Face to “Salafist Elitism”. Interview with Souleymane Bachir Diagne
Fabienne Samson
p. 885-900

Résumés

Souleymane Bachir Diagne, philosophe sénégalais enseignant à l’Université de Columbia à New York, revient dans cet entretien sur son parcours intellectuel de penseur de l’islam, inspiré par un enseignement religieux familial soufi et ouvert à la réflexion. Il explique ses divers engagements en tant qu’enseignant voulant transmettre l’importance du dialogue entre les diverses philosophies du monde, le pluralisme et la tolérance face aux idéologies de l’exclusion. Il livre également quelques réflexions personnelles sur les dynamiques contemporaines de l’islam, issues des mouvements afro-américains, d’intellectuels ouest-africains, ou encore de mouvements féministes diversifiés.

Haut de page

Notes de l'auteur

L’entretien entre Fabienne Samson et Souleymane Bachir Diagne a eu lieu le 14 avril 2022. Il a été élaboré par Fabienne Samson et Marie Nathalie LeBlanc. Les précisions en notes de bas de page et les références bibliographiques sont ajoutées par Fabienne Samson.

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2025.
Consulter cet article

Aperçu du texte

FS : Souleymane Bachir Diagne, vous êtes philosophe, Sénégalais, enseignant aux États-Unis (Columbia University, New York). Dans la lignée des dialogues entre H. Bergson et M. Iqbal que vous avez commentés (Diagne 2009), vous vous êtes spécialisé, entre autres, dans la philosophie sur l’islam — ou la philosophie de l’islam. Par ailleurs, dans votre ouvrage Le fagot de ma mémoire (Diagne 2021), vous dites avoir été éduqué dans la tradition saint-louisienne (de Saint-Louis au Sénégal) à un « islam lettré, rationnel et ouvert » (p. 16). Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous avez choisi de travailler, en tant que philosophe, sur l’islam ?

SBD : Je dis simplement que je suis philosophe. Ce à quoi je m’intéresse, c’est l’histoire de la philosophie en général. La philosophie de tradition grecque a été traduite en arabe — traduite au sens étroit, c’est-à-dire de langue à langue, mais aussi au sens plus large, c’est-à-dire une inscription de certains récits islamiques dans un langage philo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fabienne Samson, « Un intellectuel soufi engagé face à un « élitisme salafiste ». Entretien avec Souleymane Bachir Diagne »Cahiers d’études africaines, 248 | 2022, 885-900.

Référence électronique

Fabienne Samson, « Un intellectuel soufi engagé face à un « élitisme salafiste ». Entretien avec Souleymane Bachir Diagne »Cahiers d’études africaines [En ligne], 248 | 2022, mis en ligne le 02 décembre 2022, consulté le 02 février 2023. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/40312 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.40312

Haut de page

Auteur

Fabienne Samson

Institut des mondes africains (IMAF), IRD, Aubervilliers, France

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Revue soutenue par l’Institut des sciences humaines et sociales du CNRS
    CNRS - Institut national des sciences humaines et sociales
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search