Navigation – Plan du site

AccueilNuméros251-252Postcolonialités : mobilisations ...Conversation avec Maboula Soumaho...

Postcolonialités : mobilisations et positionnements

Conversation avec Maboula Soumahoro. Restitution, retours et diasporas

Conversation with Maboula Soumahoro. Restitution, Returns and Diasporas
Maboula Soumahoro, Alexandra Galitzine-Loumpet et Saskia Cousin
p. 781-801

Résumés

Maîtresse de conférences en civilisation américaine à l’Université de Tours, Maboula Soumahoro travaille notamment auprès de la diaspora noire africaine aux États-Unis. Elle est l’auteure des ouvrages Le Triangle et l’Hexagone : Réflexions sur une identité noire (Paris, La Découverte, 2020) et Black is the Journey, Africana the Name (Cambridge, Polity Press, 2022). Dans cette conversation qui s’est tenue le 28 juin 2022 avec Alexandra Galitzine-Loumpet et Saskia Cousin, elle évoque la question de la restitution et du retour dans son rapport à la colonialité. Analysée depuis la France, la restitution interroge la possibilité d’un dialogue avec les pays concernés, mais aussi le rôle de la diaspora et sa place ambivalente dans les débats actuels.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Saskia Cousin & Alexandra Galitzine-Loumpet : Peux-tu te présenter et nous dire ce qu’évoque la restitution à partir de ton champ d’analyse ?

Maboula Soumahoro : Je suis maîtresse de conférences en civilisation du monde anglophone (Université de Tours) et je m’intéresse à la notion de diaspora noire africaine, surtout dans le monde atlantique. Ce qui veut dire que je ne suis pas africaniste de formation et que mon terrain n’inclut ni le continent africain, ni la zone francophone, en théorie. Par contre, ce que mon intérêt pour la diaspora noire africaine me fait traverser, ce sont ces frontières administratives qui catégorisent les domaines de recherche. Donc, évidemment, la question africaine dans ce que représente l’Afrique intellectuellement, historiquement, culturellement et symboliquement m’intéresse et m’a toujours intéressée, même si ce n’est pas l’espace pour lequel je suis certifiée. Je ne suis pas non plus spécialiste des questions liées à la restitution. Je suis en revanch...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maboula Soumahoro, Alexandra Galitzine-Loumpet et Saskia Cousin, « Conversation avec Maboula Soumahoro. Restitution, retours et diasporas »Cahiers d’études africaines, 251-252 | 2023, 781-801.

Référence électronique

Maboula Soumahoro, Alexandra Galitzine-Loumpet et Saskia Cousin, « Conversation avec Maboula Soumahoro. Restitution, retours et diasporas »Cahiers d’études africaines [En ligne], 251-252 | 2023, mis en ligne le 03 janvier 2026, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/45588 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.45588

Haut de page

Auteurs

Maboula Soumahoro

Interactions culturelles et discursives (ICD), Université de Tours, France

Alexandra Galitzine-Loumpet

Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (Cessma), Paris, France & Sophiapol, Université de Nanterre, France

Du même auteur

Saskia Cousin

Sophiapol, Université de Nanterre, France

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search