Navigation – Plan du site

AccueilNuméros251-252Postcolonialités : mobilisations ...Restituer le patrimoine africain ...

Postcolonialités : mobilisations et positionnements

Restituer le patrimoine africain ou « libérer l’Afrique des forces du Mal ». La mobilisation d’un mouvement afrocentrique pour la restitution

Restitute African Heritage or “Liberate Africa from the Forces of Evil”. The Mobilisation of an Afrocentric Movement for Restitution
Ysé Auque-Pallez
p. 803-833

Résumés

Cet article analyse la manière dont l’organisation afrocentrique les Marrons-unis, dignes et courageux (m-udc), basée en Île-de-France, s’est saisie de la question de la restitution du patrimoine africain entre juin et décembre 2020. Il met en lumière le registre de sens néotraditionnel et religieux qui investit ses revendications et qui fait de la restitution du patrimoine africain le moyen de restaurer « l’Afrique authentique » et de sauver l’humanité tout entière. Pour cela, il retrace la subjectivation politique de ces militant.e.s, en l’inscrivant dans la longue histoire des demandes de restitution et en examinant la manière dont elle s’incarne dans leur projet de restitution.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Relire l’histoire des demandes de restitution au prisme du panafricanisme : généalogies et distances du panafricanisme afrocentrique
Nationalisme africain et patrimoine : les premières demandes de restitution des années 1960 et 1970
Panafricanisme et réparations : les mobilisations pour la restitution des années 1990 et 2000
Les nouvelles significations de la restitution : le registre néotraditionnel et religieux des M-UDC
À l’origine d’une africanité néotraditionnelle et révolutionnaire : retour aux sources et socialisation afrocentriste
« Opération récupération de notre patrimoine » : performer l’africanité authentique
Restituer le patrimoine africain, ou rétablir l’« ordre moral » du monde

Aperçu du texte

12 juin 2020, Musée du quai Branly, Paris. Mwazulu Diyabanza Siwa Lemba (né Emery Diyabanza) tente de décrocher de son socle un poteau funéraire bari originaire du Tchad datant du xixsiècle. Face à la caméra avec laquelle le filme une autre militante, il justifie d’emblée son action : « On [ne] demande jamais à un voleur de rendre ce qu’il a pris. […] Nul n’a le droit de prendre ce qui appartient aux Africain.e.s, parce que c’est notre patrimoine et notre richesse ! » L’objet finit par être décroché. Accompagné d’autres militant.e.s, Mwazulu se dirige ensuite vers la sortie, en clamant la nécessité de récupérer ces biens culturels pillés par les « prévaricateurs » de l’Occident. Alors que les gardiens bloquent la porte de la salle d’exposition, au bout d’une vingtaine de minutes, les quatre militant.e.s sont arrêté.e.s par la police. Après un procès, le 30 septembre 2020, Mwazulu est condamné pour « vol aggravé » à 1 000 euros d’amende ; les autres militant.e.s écopent respectivem...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ysé Auque-Pallez, « Restituer le patrimoine africain ou « libérer l’Afrique des forces du Mal ». La mobilisation d’un mouvement afrocentrique pour la restitution »Cahiers d’études africaines, 251-252 | 2023, 803-833.

Référence électronique

Ysé Auque-Pallez, « Restituer le patrimoine africain ou « libérer l’Afrique des forces du Mal ». La mobilisation d’un mouvement afrocentrique pour la restitution »Cahiers d’études africaines [En ligne], 251-252 | 2023, mis en ligne le 03 janvier 2026, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/45618 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.45618

Haut de page

Auteur

Ysé Auque-Pallez

Les Afriques dans le Monde (LAM), Sciences Po Bordeaux, Université de Bordeaux, France

Haut de page

Droits d'auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search