Navigation – Plan du site

AccueilNuméros251-252Postcolonialités : mobilisations ...The Book Liberator. Rastafari and...

Postcolonialités : mobilisations et positionnements

The Book Liberator. Rastafari and the Return of Maqdala’s Artefacts to Ethiopia

Le « Libérateur de livres ». Les Rastafari et le retour en Éthiopie des objets de Maqdala
Giulia Bonacci et Aleema Gray
p. 835-858

Résumés

À partir des campagnes menées par les Rastafari pour le retour des objets sacrés pillés par l’armée britannique à Maqdala, Éthiopie, en 1868, cet article présente le cas peu connu d’une communauté diasporique qui intervient dans des débats plus larges relatifs aux restitutions, aux réparations et aux retours. Au cœur de cette initiative, Ras Seymour Mclean, aussi connu comme « The Book Liberator », s’est emparé, entre 1983 et 1984, de milliers d’ouvrages et de manuscrits conservés dans les institutions publiques britanniques. En situant cette action dans le contexte d’un regain d’activité panafricaine et d’histoires liées aux réparations, cet article explore l’impact structurant des demandes de restitution des objets pris à Maqdala pour montrer comment l’imaginaire diasporique a été mobilisé pour réparer la relation historique entre l’Éthiopie et la Grande-Bretagne, tout en mettant en lumière le rôle joué par les descendants d’Africains dans ce processus.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Rastafari and the Historical Geographies of Ethiopianism
Rastafari, Race and Heritage in Britain
The Book Liberator
The Maqdala Campaign

Aperçu du texte

Issues of restitution make headlines today as numerous museums and governments renegotiate the legitimacy of their ownership of cultural, religious, and artistic objects looted during colonial conquests. While Britain’s plunder of Benin City in 1897 has been at the forefront of these debates, this paper focuses on an earlier case—the looting of Maqdala in 1868. Following a long parliamentary debate, an expedition of British forces was sent to Maqdala, an area located in the Wollo region of Ethiopia, to free European missionaries and representatives held captive by the Ethiopian Sovereign King Tewodros (r. 1855-1868). Led by Sir Robert Napier, the British expedition was 32,000 men strong and received the support of various Ethiopian detractors of Tewodros (Bahru 1991: 37-42). A day after the Ethiopian defeat at the Battle of Aroge, the British troops stormed the 2,800 meters-high natural fortress of Maqdala, and Emperor Tewodros committed suicide rather than surrendering. Children we...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Giulia Bonacci et Aleema Gray, « The Book Liberator. Rastafari and the Return of Maqdala’s Artefacts to Ethiopia »Cahiers d’études africaines, 251-252 | 2023, 835-858.

Référence électronique

Giulia Bonacci et Aleema Gray, « The Book Liberator. Rastafari and the Return of Maqdala’s Artefacts to Ethiopia »Cahiers d’études africaines [En ligne], 251-252 | 2023, mis en ligne le 03 janvier 2026, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/45658 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.45658

Haut de page

Auteurs

Giulia Bonacci

URMIS, Université Côte d’Azur, IRD, CNRS, Université de Paris, Nice, France

Du même auteur

Aleema Gray

Yesu Persaud Centre for Caribbean Studies, University of Warwick, Coventry, United Kingdom

Haut de page

Droits d'auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search