Navigation – Plan du site

AccueilNuméros251-252Postcolonialités : mobilisations ...Note sur le retour de la dent de ...

Postcolonialités : mobilisations et positionnements

Note sur le retour de la dent de Patrice Lumumba : restitution, politique et médias

A Note on the Return of Patrice Lumumba’s Tooth: Restitution, Politics, and Media
Annélie Delescluse et Emmanuel Murhula A. Nashi
p. 859-878

Résumés

Ce texte traite de la restitution en RDC d’une dent du leader de l’indépendance congolaise, Patrice Lumumba. Seul « reste humain » de la dépouille de l’ex-Premier ministre de la RDC, elle a une valeur de relique qui a permis son inhumation dans un lieu dédié à sa mémoire à Kinshasa. Après avoir résumé les principales étapes qui, entre médiatisation et procédures judiciaires, ont conduit au retour de la dent en RDC, le texte réinscrit cette restitution dans une séries d’attentes — de la famille de Lumumba, des sociétés civiles belges et congolaises — et dans un contexte de réflexion accrue sur le retour des restes humains et des objets culturels dans les anciennes colonies. Enfin, à la lumière des enjeux révélés par le récit médiatique de la cérémonie de remise de la « relique » de Lumumba, il examine son exploitation à des fins politiques par les gouvernements belge et congolais.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Plan

Parcours d’un reste humain entre médias et justice
Une restitution attendue : contexte et enjeux du retour
Restitution et récupérations politiciennes
Le « Nous » belge : les mots de la réconciliation

Aperçu du texte

Le 22 juin 2022, une cérémonie inhabituelle se déroule au Palais d’Egmont de Bruxelles. Par l’intermédiaire du procureur fédéral Frédéric Van Leeuw, la justice belge remet, à trois des enfants de Patrice Lumumba, une dent de leur père assassiné le 17 janvier 1961 au Katanga, en République démocratique du Congo (rdc). L’écrin contenant la dent est mis en bière et rejoint l’ambassade de la rdc avant de s’envoler pour Onalua — lieu de naissance de Patrice Lumumba (1925-1961) —, puis Kisangani — où il a vécu —, et enfin Kinshasa, la capitale. Cette dent est le seul « reste humain » de la dépouille de l’ex-Premier ministre de la rdc, elle a donc une valeur de relique permettant à sa famille et aux Congolais de l’inhumer dans un lieu dédié à sa mémoire.

En 2016, la dent a été saisie par la police belge chez Godelieve Soete, la fille d’un ex-policier belge impliqué dans la disparition de Patrice Lumumba. Sa possession par la justice belge pendant six ans pose question. Elle fait, de surcroî...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Annélie Delescluse et Emmanuel Murhula A. Nashi, « Note sur le retour de la dent de Patrice Lumumba : restitution, politique et médias »Cahiers d’études africaines, 251-252 | 2023, 859-878.

Référence électronique

Annélie Delescluse et Emmanuel Murhula A. Nashi, « Note sur le retour de la dent de Patrice Lumumba : restitution, politique et médias »Cahiers d’études africaines [En ligne], 251-252 | 2023, mis en ligne le 03 janvier 2026, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/45708 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.45708

Haut de page

Auteurs

Annélie Delescluse

Laboratoire d’anthropologie sociale et culturelle (LASC), Université de Liège, Belgique

Emmanuel Murhula A. Nashi

Initiative pour la recherche, l'innovation sociale et la démocratie (IRIS-D/ISFSC), Haute École ICHEC-ECAM-ISFSC, Bruxelles, Belgique

Haut de page

Droits d'auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search