Navigation – Plan du site

AccueilNuméros251-252Muséalités et patrimonialités bou...Conversation avec Felicity Bodens...

Muséalités et patrimonialités bousculées

Conversation avec Felicity Bodenstein à propos de la base de données Digital Benin

Conversation with Felicity Bodenstein on the Database Digital Benin
Felicity Bodenstein, Anne Doquet et Alexandra Galitzine-Loumpet
p. 953-969

Résumés

Le projet Digital Benin est le fruit d’une collaboration entre conservateurs et chercheurs européens et nigérians et porte sur les collections de Benin City dans les musées européens, ainsi que sur l’histoire orale des objets au Nigéria. Accueilli par le Museum am Rothenbaum Kulturen und Künste der Welt (MARKK) à Hambourg et financé par The Ernst von Siemens Kunststiftung, il apparaît novateur à plusieurs titres. Cette conversation avec Felicity Bodenstein, très impliquée dans le projet dès avant sa mise en place, revient sur ses enjeux, développements et perspectives, de même que sur les modalités collaboratives.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2026.
Consulter cet article

Aperçu du texte

Anne Doquet & Alexandra Galitzine-Loumpet : Peux-tu commencer par nous expliquer, Felicity, comment est né le projet Digital Benin ? Comment s’est constituée l’équipe ?

Felicity Bodenstein : Je dirais que le projet a deux sources. Une première source, celle qui me concerne, a été de me retrouver à Berlin en 2017 dans le projet de recherche de Bénédicte Savoy, Translocations, où j’ai rencontré la chercheuse en humanités numériques Anne Luther. Dès notre premier entretien, je lui ai expliqué que je travaillais sur un groupe d’objets qui dépassait largement mes capacités de gestion de données, puisque j’avais affaire à des milliers d’objets dispersés dans des musées partout dans le monde. Elle a estimé que le sujet se prêterait bien à la création d’une base de données. L’idée me paraissait d’autant plus pertinente que mes collègues qui travaillaient dans les musées de Benin City ne savaient réellement pas où se trouvaient les objets. Tout le monde savait, bien sûr, qu’il y avait des obj...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Felicity Bodenstein, Anne Doquet et Alexandra Galitzine-Loumpet, « Conversation avec Felicity Bodenstein à propos de la base de données Digital Benin »Cahiers d’études africaines, 251-252 | 2023, 953-969.

Référence électronique

Felicity Bodenstein, Anne Doquet et Alexandra Galitzine-Loumpet, « Conversation avec Felicity Bodenstein à propos de la base de données Digital Benin »Cahiers d’études africaines [En ligne], 251-252 | 2023, mis en ligne le 03 janvier 2026, consulté le 02 mars 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/45868 ; DOI : https://doi.org/10.4000/etudesafricaines.45868

Haut de page

Auteurs

Felicity Bodenstein

Centre André-Chastel, Sorbonne Université, Paris, France

Anne Doquet

Institut des mondes africains (IMAF), IRD, Aubervilliers, France

Du même auteur

Alexandra Galitzine-Loumpet

Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (CESSMA), Paris, France ; Sophiapol, Université de Nanterre, France

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search