Navigation – Plan du site

AccueilNuméros254études et essaisSmugglers vs. Students: Migration...

études et essais

Smugglers vs. Students: Migration Deterrence and Understandings of Risk Among Eritrean Refugees in Ethiopia

Passeurs vs. Étudiants : prévention de la migration et appréhension des risques parmi les réfugiés érythréens en Éthiopie
Jennifer Riggan et Amanda Poole
p. 303-356

Résumés

Entre 2016 et 2019, l’Éthiopie commence à mettre en œuvre des politiques destinées à dissuader les réfugiés érythréens accueillis sur son territoire de migrer ailleurs. Ces politiques ne se limitent pas à éduquer les réfugiés aux risques de la migration, mais s’appuient également sur des programmes de développement et d’intégration dans l’objectif de créer les conditions propices à faire de l’Éthiopie un meilleur État d’accueil à long terme. Pour comprendre si ces politiques ont changé la façon dont les réfugiés érythréens envisagent la migration depuis l’Éthiopie, l’article défend l’idée qu’il faut non seulement considérer la façon dont les réfugiés perçoivent les risques de la migration, mais également comprendre comment ceux-ci perçoivent les risques d’une installation en Éthiopie.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2027.
Consulter cet article

Plan

Methodology and Context
Migration Deterrence in Refugee Camps in Northern Ethiopia
Camp as Risky Space. Getting Stuck as Risky Time
To Learn or Leave? Smugglers, Students, and the Pedagogies of Risk

Aperçu du texte

Two women and sixteen men were sitting on hard benches in dusty classrooms in the new secondary school that had just opened in the Hitsats refugee camp in Tigray, Ethiopia. They were taking a preparatory class for the University Entrance Exam, a course which ran for six days a week for two months during the summer break. While these students were enthusiastic, and one hundred students had signed up to take these classes there were never that many in attendance. In a focus group that followed the class, students were animated as they discussed their goals and hopes for the future—often involving a job that would enable them to help their families back in Eritrea. If they scored high enough on the entrance exam, they would have the opportunity to get their undergraduate degree in Ethiopia, supported by the Refugee College Scholarship Program. On the third day of our visit, there were only four students in one class, and seven in another. When we asked where the other enrolled students...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jennifer Riggan et Amanda Poole, « Smugglers vs. Students: Migration Deterrence and Understandings of Risk Among Eritrean Refugees in Ethiopia »Cahiers d’études africaines, 254 | 2024, 303-356.

Référence électronique

Jennifer Riggan et Amanda Poole, « Smugglers vs. Students: Migration Deterrence and Understandings of Risk Among Eritrean Refugees in Ethiopia »Cahiers d’études africaines [En ligne], 254 | 2024, mis en ligne le 02 janvier 2027, consulté le 19 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/47547 ; DOI : https://doi.org/10.4000/11v37

Haut de page

Auteurs

Jennifer Riggan

Department of Historical and Political Studies, Arcadia University, Philadelphia, Pennsylvania, U.S.A.

Amanda Poole

Department of Anthropology, Indiana University of Pennsylvania, Indiana, Pennsylvania, U.S.A.

Haut de page

Droits d'auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search