Navigation – Plan du site

AccueilNuméros254notes et documentsQuand les programmes de réintégra...

notes et documents

Quand les programmes de réintégration interrogent la citoyenneté : La figure du « retourné » au Nigéria et au Mali

When Reintegration Programmes Challenge Citizenship: The “Returnee” Figure in Nigeria and Mali
Maybritt Jill Alpes et Almamy Sylla
p. 421-442

Résumés

Cet article examine l’impact des programmes de réintégration sur la citoyenneté au Nigéria et au Mali — programmes qui font partie des mesures européennes visant à prévenir les départs. Tandis que les campagnes « de sensibilisation » font des « retournés » des « migrants messagers », nous interrogeons l’expérience que les « retournés » ont de leur nouveau statut social et nous demandons comment celles et ceux qui ne sont jamais partis les perçoivent. L’article répond à ces interrogations sur la base d’observations croisées auprès de « retournés » et d’autres citoyens à Benin City (Nigéria) et à Bamako (Mali). Il suggère que les programmes de réintégration favorisent de nouvelles hiérarchies sociales ainsi que l’émergence de rapports privilégiés entre les « retournés » et l’État. Ces programmes induisent également une invisibilisation des droits civils et socioéconomiques. En conclusion, nous plaidons en faveur d’une prise en compte conjointe des « retournés » et des autres citoyens dans l’analyse de l’utilisation de l’aide au développement pour des programmes de réintégration.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2027.
Consulter cet article

Plan

Enquêter sur des dynamiques post-retour au Nigéria et au Mali
Les pratiques de l’OIM et le champ des études « post-retour »
Les retours de transit : une invisibilisation des droits sur les routes migratoires
Perception de l’accueil des « retournés » de Libye au Nigéria après 2018 : « Et nous qui n’avons pas voyagé ? »
Trajectoires de « retournés » de Libye au Mali après 2018 : « On ne me laisse pas travailler chez moi »
Quelques pistes en conclusion

Aperçu du texte

En novembre 2017, les révélations de cnn sur l’esclavage des migrants en Libye bouleversent les dynamiques du sommet de l’Union européenne (ue) et de l’Union africaine (ua). Les gouvernements africains ne cherchent plus à remettre en question le soutien européen contesté aux gardes-côtes libyens, et acceptent le principe d’un retour de leurs citoyens dans l’urgence. Le groupe d’intervention ua-ue-onu qui se crée alors se tourne vers l’Organisation internationale pour les migrations (oim) afin que celle-ci augmente le nombre de retours qu’elle organisait déjà depuis 2011 à partir de Libye et du Niger. Ces programmes de retours sont financés par le Fonds fiduciaire de l’ue pour l’Afrique (ffue), créé en 2015 et destiné à « s’attaquer aux causes profondes de la migration irrégulière », à « prévenir et combattre » cette migration et à améliorer la « coopération en matière de retour et de réintégration ». Contrairement aux autres politiques financées par l’ue, les retours de ces programm...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maybritt Jill Alpes et Almamy Sylla, « Quand les programmes de réintégration interrogent la citoyenneté : La figure du « retourné » au Nigéria et au Mali »Cahiers d’études africaines, 254 | 2024, 421-442.

Référence électronique

Maybritt Jill Alpes et Almamy Sylla, « Quand les programmes de réintégration interrogent la citoyenneté : La figure du « retourné » au Nigéria et au Mali »Cahiers d’études africaines [En ligne], 254 | 2024, mis en ligne le 02 janvier 2027, consulté le 20 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/etudesafricaines/47742 ; DOI : https://doi.org/10.4000/11v3b

Haut de page

Auteurs

Maybritt Jill Alpes

Centre des droits de l’Homme, Université de Gand, Belgique

Almamy Sylla

Université des Lettres et des Sciences humaines de Bamako, Mali

Haut de page

Droits d'auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search